PARTAGER
image-dwyane-wade-portrait-chronique
Dwyane Wade est devenu une superstar, une légende à Miami.

Chronique NBA

 

S’il y a bien un joueur dans ces Playoffs NBA 2016 que l’on redécouvre, c’est bien Dwyane Wade, l’arrière des Miami Heat. A 34 ans, celui qui, il y a encore quelques mois était annoncé comme condamné à l’oubli dans le championnat NBA, renait de ses cendres et porte son équipe historique vers une finale de conférence Est. Retour sur une carrière atypique d’un joueur à la force mentale et à la détermination sans faille.

Encouragé par Tom Crean, son coach à l’université, il va alors assister à tous les matchs de Marquette et mettre en place les phases offensives.

Dwyane Wade n’était initialement pas destiné à devenir le joueur qu’il est aujourd’hui. Il est longtemps boudé par les universités et seule l’université Marquette basée à Milwaukee accepte le futur arrière star du Heat. Mais la voie vers la NBA est encore longue pour le jeune Dwyane Wade. Mais pas pour des raisons sportives mais pour des raisons scolaires. En effet, alors que l’université est séduite par le jeune joueur de basket, elle l’est beaucoup moins par l’étudiant. A tel point que celui-ci rate ses examens d’entrée et perd une année de jeu en NCAA. Mais déjà, à cette époque, la détermination de Dwyane Wade se fait remarquer. Encouragé par Tom Crean, son coach à l’université, il va alors assister à tous les matchs de Marquette et mettre en place les phases offensives. Cette expérience va alors lui conférer un sens tactique extraordinaire et un QI basket d’une précocité phénoménale.

image-dwyane-wade-marquette-chronique
Dwayne Wade avec le maillot de l’université de Marquette.

La saison suivante est la bonne pour le jeune arrière qui, en plus de réussir ses examens d’entrée, brille dans le jeu avec Marquette. 21,6 points, 6,3 rebonds, 4 passes décisives, 2,1 interceptions et 1,2 contre de moyenne sur l’ensemble de la saison universitaire. Parmi ses moments forts de la saison, la finale de régionale du March Madness 2003 face aux Wildcats de Kentucky. En réalisant un triple-double (4ème joueur à réussir cette performance dans cette finale après notamment un certain Magic Johnson …) portant son équipe vers la victoire et vers le Final Four, il impressionne tout son monde. Malheuresement l’aventure se termine par une défaite de Marquette au premier tour du Final Four de la March Madness face aux Jayhawks du Kansas dans laquelle Dwyane Wade n’a pas pu jouer en seconde période, blessé. Ce sera son dernier match universitaire. Quelques mois après, l’arrière se présente à la Draft NBA 2003 dans laquelle il est choisi en 5ème position par le Heat, tirant là le gros lot.

il termine troisième dans le classement du rookie de l’année, derrière un certain Lebron James et Carmelo Anthony.

Avec 16.25 points par match lors de sa première saison, il termine troisième dans le classement du rookie de l’année, derrière un certain Lebron James et Carmelo Anthony.

image-dwyane-wade-maillot-miami-chronique
Dwyane Wade avec le maillot du Heat de Miami, la franchise avec laquelle il fera l’intégralité de sa carrière NBA.

Pour sa seconde saison avec le Heat, Dwyane Wade voit arriver Shaquille O’Neal, véritable superstar de la NBA à l’époque. A eux-deux, ils amènent Miami vers les Playoffs où ils seront néanmoins éliminés par les Pistons de Détroit. Mais Dwyane Wade, encore tout jeune, commence à prendre une grande assurance au Heat avec 27,4 points, 5,7 rebonds et 6,6 passes en moyenne dans ces Playoffs. La saison qui suit (2005-2006), voit le Heat remporté le titre NBA et Dwyane Wade prend une tout autre dimension. En finale face aux Mavericks de Dallas, le Heat est mené 2-0 et personne ne donne cher de leur peau face aux Mavs. Mais Dwyane Wade va alors sortir de sa boite et claquer 42 points et prendre 13 rebonds lors du match 3. Loin d’être rassasié, l’arrière du Heat marque 36 points lors du match 4 et remet son équipe à égalité 2-2. Il récidivera lors des deux derniers matchs dont une cinquième confrontation à plus de 40 points. Dwyane Wade vient d’offrir à Miami son premier titre NBA. Il est élu, à juste titre, meilleur joueur de la finale avec 34.7 points de moyenne. La légende Dwyane Wade écrit ses premières lignes.

Les deux saisons qui suivent sont difficiles pour le héros de la finale de 2006 avec de nombreuses blessures et une saison 2007-2008 catastrophique pour Miami avec seulement 15 victoires pour 67 défaites. Il est alors loin le temps du titre. La saison suivante, Dwyane Wade est ménagé par les blessures et inscrira son record de points (55) face aux Knicks de New York. Mais le Heat est éliminé au premier tour des Playoffs comme lors de la saison 2009-2010 à l’issue de laquelle celui-ci est en fin de contrat avec le Heat. Mais finalement, au cours d’un début d’été tumultueux, il annonce via une vidéo sur Youtube sa prolongation de contrat avec sa franchise de toujours, le Heat de Miami où il retrouvera Chris Bosh et … Lebron James. Leur amitié leur vaut le nom de « Three amigos ». La première saison du nouveau Big Three de la franchise floridienne les voit arriver en finale NBA mais ceux-ci tomberont face à Dirk Nowitzki et Dallas en six matchs. Mais deux saisons plus tard, la machine de ces trois joueurs mythiques prend forme et le Heat remporte deux nouveaux titres NBA consécutifs.

Deux saisons plus tard, le King quitte la franchise floridienne pour Cleveland. Dwyane Wade apparaît usé après la finale NBA perdue (4-1) face aux Spurs dans laquelle l’arrière n’a pas eu l’impact attendu avec seulement 17.9 points par match. Le 3 juillet 2015, le monde de la NBA se demande si celui-ci resignera avec le Heat malgré son âge avancé et ses performances en constante baisse depuis quelques années. Finalement, il prolonge. Un pari risqué.

Cet homme est une légende du basket, un morceau d’éternité en Floride.

Mais la saison 2015-2016 va lui donner raison, 19 points de moyenne à 34 ans, une invitation pour son douzième All-Star Game à Toronto et des Playoffs NBA 2016 commencés sur les chapeaux de roues. Dwyane Wade porte le Heat, troisième de conférence, avec 21.2 points par match dans les Playoffs NBA 2016. Il porte son équipe à bout de bras depuis le premier match du premier tour face à Charlotte où Miami est bousculé et gagnera la série lors du match 7 à l’expérience et souvent cette expérience se nomme … Dwyane Wade. Ecrira-il une nouvelle page de sa légende face à Toronto ? Après son match 3 et 4 dans cette série, nous avons déjà un élément de réponse. Cet homme est une légende du basket, un morceau d’éternité en Floride.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here