PARTAGER

TEXTES DE RAP

[Intro] Welcome to the sal
Izi
Skuuurt (geah)

[1er Couplet] Ici tout est noir c’est la Talibé
Pas comme dans l’lit d’Johnny Hallyday
La pute à ma gauche écoute « Validée »
La pute à ma droite est cocaïnée
Aucune d’entre elles ne sera câlinée
Les deux vont sucer fort, c’est ça l’idée
Du premier au dernier, j’ferai d’la qualité
MDMA dans l’Cuba Libre
Sombre combat que l’on doit livrer
Je mourrai debout, je serai calibré
J’te tire dans la boca pour t’taquiner
Tu sors de Skyrock, t’as bien tapiné
Planté dans leur cul, j’suis déraciné
Jacques a dit, a dit de t’assassiner
Tu l’as truqué, je l’ai machiné
Ma réalité, j’l’ai imaginée
T’auras b’soin de Luke si tu viens au Luth
Mon monument enfant de pute
Shadowboxing dans l’utérus
Mon avocat est juif, ma pute est russe
Posé sur l’couloir des bus
Comment faire un milliard au plus
Nostradamus, c’connard, vit juste
Kopp Mayweather, Cesar Julius

Elle m’demande « Combien d’languages do you speak ? »
En tout cas j’parle pas chinois
J’suis Miloševi? in this bitch
Elle m’demande « Combien d’languages do you speak ? »
Biatch, j’parle pas chinois
J’suis Miloševi? in this bitch

[Refrain] J’arrête des carrières pour de vrai
J’arrête des carrières pour de vrai
J’arrête des carrières pour de vrai
J’arrête des carrières pour de vrai
(2-7 2-7)
Pour de vrai
(Skuuurt)
J’arrête des carrières pour de vrai

[2e Couplet] J’récupère le double R au Valley
Mon litron de me-sper vient d’être avalé
Proche d’1 franc 6 sous je n’pensais qu’à mailler
Plus rien à tre-fou, j’n’ai jamais travaillé
Pour noël j’veux un pistolet
Tu veux acheter villa, j’veux cambrioler
Elle t’aime mais j’la baise, elle t’a mitonné
Cœur de pierre, l’intérieur est capitonné
La rue, la seule pute qui m’a pigeonné
Je sais réaliser, tu sais fictionner
Film de cul ‘vec ta mère j’viens de visionner
Sénégal, DKR, Bakel City geah
Mon bulletin : comportement odieux
Beaucoup trop montré du doigt
Ils disent ne craindre que Dieu
Mais ils craignent la fin du mois
J’mange de la harira jamais XXX
Au commissariat sans l’plus grand des silences
Tu vendrais ta mère pour bout de pain
Tu m’envoies de piques que j’mets sur mes Louboutin
Succès, j’vais t’niquer ta mère
Si tu continues à m’ignorer
En roue arrière sur l’droit chemin
J’vois pas c’que j’pourrais améliorer

Elle m’demande « Combien d’languages do you speak ? »
En tout cas j’parle pas chinois
J’suis Miloševi? in this bitch
Elle m’demande « Combien d’languages do you speak ? »
Biatch, j’parle pas chinois
J’suis Miloševi? in this bitch

[Refrain] J’arrête des carrières pour de vrai
J’arrête des carrières pour de vrai
J’arrête des carrières pour de vrai
J’arrête des carrières pour de vrai
(2-7 2-7)

[3e Couplet] On encule moultes grands-mères (mucho)
Dans l’turfu sans propulseur (oui)
J’enterre tellement d’négros dans c’game zer
La Faucheuse c’est comme une sœur
Fuck ce que l’avenir me réserve
J’suis pas acteur, j’suis producteur
Le thème : éradiquer fils de pute
25 carats l’fil conducteur
Quoi de mieux qu’un négro 200% arabica ?
J’ai rêvé qu’Mère Teresa avait la tte-cha à Nabilla
J’vais tourner c’clip avec Chris Macari de Madinina
Même ton Glock sur la tempe, jamais tu ne m’intimideras
XXX me déteste, j’ai pas peur de marcher là
J’préfère ma paire de cojones à ma paire de Margiela
XXX car il me douilla
Sa putain de mère s’agenouilla
XXX chikungunya
J’suis plus « allez khouya » qu’alléluhia

[Outro] 2-7, 2-7
Skuuurt
E wa
Ouais ouais ouais

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here