PARTAGER
image quai 54 episode 1 streetball

STREETBALL
Hip Hop Corner vous propose le résumé épisode par épisode

Comme Hip Hop Corner avait pu déjà vous l’annoncer, Quai 54 vient de lancer sa web-série. 8 épisodes durant lesquels vous pouvez découvrir l’envers du décor de ce gigantesque événement parisien.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore le phénomène, il s’agit, pour faire simple, de la plus importante et prestigieuse compétition de street-basket au monde. Seuls les meilleurs des meilleurs sont retenus!

Nous vous proposons donc ici un petit résumé de l’épisode 1, soit pour vous initier à cette pratique, soit pour vous donner envie de suivre la mini-série ou simplement pour vous informer.

Episode 1 « Event presentation »

Comme son nom l’indique, ce premier épisode est consacré à la présentation du projet Quai 54. Ainsi on retrouve de nombreux témoignages de personnalités du streetball : Hammadoun Sidibé, le fondateur de l’évènement; Thibault de Longeville, son acolyte ; Nhamo Shire, le coach de l’équipe anglaise les « Midnight Madness » ; et bien d’autres. Ils nous expliquent donc tout l’aspect théorique de l’événement avec les règles de jeux, le but, la mentalité que celui-ci exige… mais aussi et surtout L’AMBIANCE. L’ambiance entre les joueurs d’une même équipe, entre les adversaires et bien sûr avec le public, qui devient chaque année de plus en plus nombreux.

Quai 54 est aussi un véritable spectacle. Plus que du basket, ici on prône un style vestimentaire mais aussi de vie, une culture, des valeurs… importé de la culture hip-hop. Ainsi les artistes (DJ, rappeurs, danseurs) invités à se produire durant l’évènement sont plongés pendant ces deux jours, dans une effervescence qui ne peut que les rendre fier de la culture urbaine en générale dont ils sont issu.

Pour en revenir au jeu lui-même, grâce à ce premier épisode, on prend conscience de l’ampleur de l’évènement dans le milieu du streetball. Les joueurs des équipes sélectionnées donnent tout ce qu’ils ont pour ces rencontres hors-normes. Qu’ils soient professionnels, étudiants ou joueurs de rue, ces hommes sont bourrés de talent et le niveau est tellement élevé, qu’il est comparable à celui des play-off de la NBA. Pourtant, au Quai 54, on ne vient pas pour sa fierté personnelle mais pour la beauté du jeu. Comme le résume si bien le slogan : « Bring your game, not your name ». Le mot d’ordre est donc de « jouer dur » !

Retrouve le meilleur du streetball sur Hip Hop Corner.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here