in

10 albums de rap US qui ont marqué 2020

Affiche : Best Of 2020 rap - 10 albums rap US qui ont marqué 2020

Cette année 2020 a été très compliqué pour la culture et le monde du rap où les artistes n’ont pas pu partager leurs projets sur scène avec leurs fans. Malgré ça, de très bons albums ont vu le jour. En cette fin d’année c’est alors l’occasion de revenir avec vous sur 10 albums de rap US qui ont marqué 2020.

Pop Smoke : Shoot For The Stars Aim For The Moon

Quelques mois seulement après l’assasinat de Pop Smoke et la sortie de sa mixtape « Meet the Woo 2 », son premier album « Shoot For The Stars Aim For The Moon » a vu le jour à titre posthume et apparaît comme un cadeau d’adieu.
Aux manettes pour diriger l’album, nul autre que le légendaire 50 Cent qui a accompagné toute la carrière du jeune rappeur de Brooklyn et se retrouve donc naturellement en tant que producteur exécutif et directeur artistique de l’album.
Toujours avec sa voix dure et son univers sombre qui ont créés sont univers, Pop Smoke a réussi a varier les styles en se détachant de ses sonorités drill dont il est devenu l’icône avec des titres comme « Something Spécial« , « Yea Yea » ou encore « Mood Swings« .
Avant la sortie de l’édition Deluxe, l’album comprend 19 titres et une liste d’invités incroyable : on retrouve Quavo, Lil Baby, DaBaby, Swae Lee, Future, Rowdy rebel, 50 Cent, Roddy Rich, Tyga, Karol G, Lil Tjay et King Combs.
Pop Smoke a pu démontrer sur cet album qu’il pouvait utiliser sa voix différemment et enregistrer des morceaux plus chantés, plus soft. « Shoot For The Stars Aim For The Moon » est alors logiquement l’un des meilleurs albums rap US de 2020, porté par le superbe single « The Woo » en featuring avec 50 Cent et Roddy Rich.

Juice WRLD : Legends Never Die

Juice WRLD, malheureusement décédé en 2019 à l’âge de 21 ans suite à une overdose était considéré comme un jeune prodige et une des étoiles montantes du rap US. Juice WRLD a très vite conquis les auditeurs de rap. C’est ainsi que son premier album posthume « Legends Never Die » sorti en juillet est devenu le projet le plus vendu en 1 semaine en 2020 avec 497 000 ventes, devant The Weeknd et son album « After Hours ». Mais ce n’est pas tout. « Legends Never Die » a explosé les records en réalisant le meilleur démarrage pour un projet posthume depuis Notorious BIG et 2Pac. L’album a donc forcément marqué cette année 2020 et bien plus encore.
Avec une tracklist de 22 titres et seulement quelques featurings avec Polo G, The Kid LAROI, Trippie Red, The Weeknd et la présence du Dj et producteur Marshmello, « Legends Never Die » est un excellent cadeau d’adieu proposé par les équipes de Juice WRLD.

DaBaby : BLAME IT ON BABY

Révélation de l’année 2019, DaBaby continue sur sa lancée avec un album magnifiquement maîtrisé sorti en avril. Critiqué pour ses morceaux trop similaires, Baby s’est montré plus mature, plus calme sur cet album et a su varier les styles et les sonorités.
« BLAME IT ON BABY » présente de la nouveauté chez le rappeur autant sur les lyrics et les ambiances que sur les flow qu’il emploie. On retrouve tout de même l’essence même de ce qui a propulsé DaBaby sur le devant de la scène : son mélange de rap cru et dure avec son énergie exubérante. Une recette qui fonctionne à la perfection sur cet album de seulement 13 titres, accompagné par des invités prestigieux qui s’ancrent dans l’univers du rappeur. On y retrouve Quavo, Future, Jetsonmade, Roddy Rich, YoungBoy NBA, A Boogie Wit da Hoodie, Ashanti et Megan Thee Stallion.
« BLAME IT ON BABY » apparaît comme l’un des meilleurs albums de 2020 et a vu éclore le tube international « Rockstar » en feat avec Roddy Rich.

Nas : King’s Disease

Le légendaire Nas, auteur du légendaire album « Illmatic » a fait son grand retour en 2020 avec son nouvel album « King’s Disease ». Malgré des projets moins réussi depuis quelques années, Nas a surpris tous les fans de rap en dévoilant cette année ce projet très réussi qui prouve que le rappeur new yorkais est encore l’un des meilleurs. Avec une plume inimitable et des invités de marque avec qui la connexion fonctionne à merveille, Nas nous a offert un vrai cadeau. Le succès du projet est en parti dû au producteur Hit-Boy qui a su allier les racines de Nas avec les sonorités plus modernes des rappeurs d’aujourd’hui comme le montre les titres « Til The War Is Won » en feat avec Lil Durk ou « Replace Me » avec Big Sean et Don Toliver.
Nas avec « King’ Disease » n’est pas parti tout seul à l’assaut et a donc invité Lil Durk, Big Sean, Don Toliver, Charlie Wilson, Anderson .Paak, Brucie B, The Firm, AZ, Foxy Brown et Cormega sur un projet de 13 titres au total qui impose sa place parmi les albums de rap US qui ont marqué 2020.

Lil Uzi Vert : Eternal Atake

Après la sortie de « Luv is Rage 2 » et les complications avec son label, l’album tant attendu « Eternal Atake » a enfin vu le jour en mars. Avec cet album, Lil Uzi Vert a réussi à transporter les auditeurs dans un univers unique, atmosphérique et psychédélique. Et alors qu’il prenait une direction plutôt pop dans ses morceaux, le rappeur de Philadelphie nous a lâché un album rappé. Une agréable surprise qui ancre Lil Uzi Vert dans un tout nouveau style que l’on voit maîtriser tout au long du projet. Entre expérimentations mélodiques et rap pur, la symbiose est parfaite et hisse l’album parmi les meilleurs albums rap US de 2020.
« Eternal Atake » comprend 16 titres et 2 titres Bonus et ne présente qu’un seul feat avec Syd. On retrouve alors un Lil Uzi Vert seul dans cet univers psychédélique qu’il partage avec les auditeurs pour nous proposer un voyage auditif exceptionnel.

Dans le reste de l’actualité : Quels sont les rappeurs américains décédés en 2020 ?

Gunna : Wunna

Après la sortie de son premier album « Drip or Drown 2 » en février 2019, le protégé de Young Thug est revenu en mai 2020 avec son nouvel album « Wunna » qui en plus d’être son surnom signifie « Wealthy Unapologetic N^gga Naturally Authentic » se traduisant en français par « N^gro inexcusablement riche et naturellement authentique ».
Dans cet album, Gunna est au sommet de son art et nous propose des morceaux envoûtants avec un flow typique d’Atlanta parfaitement maîtrisé.
« Wunna » compte 18 titres et un casting XXL : on y retrouve Young Thug, Nechie, Lil Baby, Roddy Rich et Travis Scott.
Gunna emmène l’auditeur dans son univers coloré et mélodieux à travers des morceaux qui forment une narration autour du projet le plus cohérent de sa carrière. La meilleure qualité de Wunna est facilement sa production, dont la plupart a été conçue par les producteurs Wheezy et Taurus. Une partie de l’écriture est assez peu créative, mais la voix de Gunna et les différents rythmes contribuent à atténuer le problème et placer l’album « Wunna » comme un des albums de rap US qui a marqué l’année 2020.

Kid Cudi : Man on the Moon 3 : The Chosen

10 ans après le deuxième opus de Man on the Moon, Kid Cudi a poursuivi son voyage sur la lune en 2020 avec son nouvel album « Man on the Moon 3 : The Chosen ». Un projet fidèle à l’artiste qui reste dans son personnage dépressif, pensif et nostalgique. Le retour de Kid Cudi était l’un des retours les plus attendus de cette année et les fans ont pu apprécier l’hétérogénéité du projet, porté par un Kanye West à la production et conseillé par le seul et l’unique Travis Scott.
Entre pop et rap, Kid Cudi alterne les styles et les ambiances pour nous faire voyager dans son univers et nous raconter ses états d’âme sur fond de mélodies entraînantes.
Les invités sont peu nombreux mais l’on retrouve tout de même de belles têtes comme Phoebe Bridgers, Trippie red, et Skepta et Pop Smoke sur le morceau « Show Out » pour une tracklist de 18 titres. Un beau retour avec cet album après 10 ans d’absence qui marque forcément cette année 2020.

Big Sean : Detroit 2

Trois ans se sont écoulés depuis son projet en collaboration avec Metro Boomin « Double or Nothing ». Trois ans pour peaufiner son album « Detroit 2 » qui apparaît comme l’un de ses meilleurs albums. Un retour aux sources efficace pour le rappeur originaire de Detroit qui voit son album propulsé dès sa sortie en janvier dans le top des charts. Voilà une très belle suite à son projet « Detroit » sorti en 2012 qui l’avait hissé parmi les têtes d’affiche du rap US.
Fidèle au nom de l’album, Big Sean évoque sa ville natale tout au long du projet sous un élan de nostalgie qu’il parvient à transmettre aux auditeurs. Big Sean nous transporte dans sa ville et nous prouve que son temps n’est pas révolu.
Outre son talent et son flow unique, le projet est porté par une superbe liste d’invités, plus longue que le nombre de titres. 21 morceaux pour une trentaine d’artistes. On y retrouve Young Thug, Travis Scott, Anderson .Paak, Eminem, Post Malone, Nipsey Hussle, Lil Wayne et plein d’autres.
Un retour en fanfare pour Big Sean qui classe son album parmi les albums de rap US qui ont marqué l’année 2020.

21 Savage et Metro Boomin : Savage Mode II

C’était en 2016, il y a déjà 4 ans que sortait l’excellent « Savage Mode ». 2020, le duo sauvage revient sur le devant de la scène avec « Savage Mode II » et le retour est réussi.
Les deux artistes nous servent un album d’une cohérence impeccable accompagné par de superbes interludes de Morgan Freeman et sa voix unique. Une dynamique et un univers plutôt sombre présenté par les prods de Metro Boomin et le style de rap sinistre de 21 Savage.
Pour « Savage Mode II » le duo enregistré 15 morceaux et a fait appel à Drake, Young Thug et Young Nudy pour les featurings. Peu de featurings mais qui apportent une réel plus-value au projet déjà très bon.
Metro Boomin et 21 Savage ont alors réussi à se surpasser avec ce deuxième opus et certains diront qu’il est même meilleur que le premier. En tout cas, tout le monde s’accordera à dire que « Savage Mode II » mérite sa place d’album qui a marqué le rap US en 2020.

Freddie Gibbs et The Alchemist : Alfredo

Freddie Gibbs continue son ascension au sommet avec une excellente collaboration avec le beatmaker The Alchemist. La connexion est parfaite et donne un excellent album de pur rap. Une connexion loin d’être une surprise qui s’était déjà effectuée sur de nombreux morceaux avant la sortie de cet album commun qui vient concrétiser cette alchimie.
« Alfredo » est un projet simple et efficace qui comprend 10 titres et des invités de renoms : Rick Ross, Benny The Butcher, Tyler The Creator et Conway the Machine.
Malgré des structures de sons assez similaires, on ne se lasse pas du charisme et du flow de Freddie Gibbs qui n’a pas besoin de feats pour montrer l’étendu de son talent.
Voilà un album qui a bien marqué cette année 2020 et que l’on n’est pas prêt d’oublier.

Dans le reste de l’actualité : 10 albums de rap français qui ont marqué 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton avis?

Image Rap Français les 10 albums qui ont marqué 2020

10 albums de rap français qui ont marqué 2020

Cardi B et Offset c'est l'amour fou

Le Rap US et l’amour