in

J'adoreJ'adore WTFWTF OMGOMG PTDRPTDR

Les 10 plus gros beefs de 50 Cent

En 20 ans de carrière 50 Cent a su s’imposer comme l’une des personnalités phare du rap game. Mais il est aussi parmi ceux qui cumulent le plus de clashs…

Le 6 juillet dernier 50 Cent fêtait ses 45 ans, pour l’occasion on est revenus sur sa vie et sur des faits autour de l’artiste qui sont parfois méconnus. Parce qu’il faut dire qu’en 20 ans de carrière, 7 albums studios vendus à des millions d’exemplaires partout dans le monde. Mais aussi des rôles dans des dizaines de films, la réalisation une série à succès et tout un tas d’autres projets commerciaux Fifty est devenu un véritable modèle du black success et jouit maintenant d’une influence qui dépasse les frontières de la musique.

Cependant, en plus d’être un travailleur acharné, ce dernier n’a pas la langue dans sa poche et c’est un véritable maître dans l’art du trolling. Lorsqu’il n’est pas content, il aime le faire savoir et peu importe les conséquences, une mentalité qu’il lui valut d’enchaîner les embrouilles et de produire une quantité astronomique de diss tracks au cours de sa carrière.

On pourrait d’ailleurs penser que la majeur partie de ces clash se concentrent au début de sa carrière de 50. Mais non, l’interprète de « Many Men » ne s’est pas calmé avec l’âge et son dernier beef a même éclaté la semaine dernière avec T.I.

Mais bon, histoire d’y voir (un petit peu) plus clair dans l’historique des beefs de 50 Cent. Et peut-être même comprendre pourquoi le rappeur est plus ou moins en froid avec les 3/4 de l’industrie voici la liste (non exhaustive) de ses principaux clash.

The Game

Sous le parrainage de Dr Dre The Game se rapproche du groupe G-Unit en 2003. Deux ans plus tard il balance avec le soutien de Fifty son album « The Documentary ». Un projet qui rencontre un grand succès et Curtis estime avoir joué un grand rôle dans cette réussite. Lorsque Game refuse de clasher Nas sur un son des G-Unit 50 y voit une vraie trahison et c’est là que l’embrouille commence. The Game quitte le label et sort le freestyle de 15 minutes « 300 Bars and Running ». S’en suit une escalade de clash et d’insultes par morceaux interposés. Si il n’en sont pas venus directement aux mains The Game a admis en interview pour HIpHopDX qu’il pensait à l’époque que le clash finirait en fusillade.

Ja Rule

C’est peut-être le plus vieux beef de 50 Cent en tant que rappeur et c’est aussi celui qui a donné un vrai tournant à sa carrière. En sortant son premier morceau « How to rob » en 1999, 50 se met volontairement à dos de nombreux MC émergents de l’époque dont Ja Rule, membre du label Murder Inc Records. L’embrouille éclate vraiment lorsqu’ils se croisent dans une boite à Atlanta et se battent littéralement l’un contre l’autre. De là s’en suivent des épisodes de violence directes, comme lorsqu’un membre de l’équipe de Ja Rule poignarde Fiddy à l’une de ses représentation, Mais aussi et surtout un sacré échange de diss tracks où les rappeurs s’allument mutuellement en musique.

Une joute verbale qui a pour le coup permis à 50 de faire une entrée fracassante dans l’industrie. Et qui a, par la même occasion entraîné la chute de Ja Rule. L’aveu de défaite on peut notamment le symboliser par ce grand moment de trolling de Fifty lorsqu’en 2018 il achète 200 places de concert au premiers rangs du concert de Ja Rule, pour s’assurer qu’il joue devant une scène à moitié vide. Ouch !

Young Buck

En 2008 50 Cent annonce publiquement le départ de Young Buck du groupe G-Unit. Et dans la foulé il dévoile un enregistrement téléphonique sur lequel on peut entendre Buck parler de la dette qu’il a contacté à 50 pour payer ses impôts, il se met aussi pleurer. Si il n’est pas 100 % clair que le départ de la discorde entre les deux rappeurs vient de cette dette impayée, cet épisode marque le début d’une guerre féroce entre les deux rappeurs. Les deux artistes se lancent ainsi dans une guerre à distance à coup de diss tracks. Et même la réunion éclair du groupe en 2014 ne permet pas de clôturer l’affaire pour de bon. Batailles de droits musicaux, shaming sur les réseaux sociaux, tous les moyens sont bon pour s’en prendre l’un à l’autre et 12 ans plus tard les rappeurs sont toujours aussi rivaux.

French Montana

Dans la série des clash partis de rien on retrouve 50 Cent vs French Montana. Tout commence fin 2019 lorsque 50 se moque de la nouvelle acquisition de French Montana, une Bugatti Veyron de 2010. Le deux MC commencent alors à se clasher sur les réseaux à coups de photos et en balançant des rumeurs l’un sur l’autre. Le 31 janvier dernier les deux rappeurs se seraient même confrontés dans une boite de à Miami. Et selon la rumeur, 50 aurait décoché « une droite » à French. Rumeur que se dernier a ensuite démenti, s’affichant sans égratignure sur ses réseaux et accusant même Fifty d’avoir lancé cette histoire.

Jadakiss

Ce clash remonte à 2004, alors même que 50 et Ja Rule se font la guerre. Jadakiss pose aux côtés de Rule sur son projet « New York ». Un move que l’interprète de « P.I.M.P » n’apprécie pas. Il décide alors de traîner l’ex boss du The Lox ainsi que d’autres MC qui ont bossé avec Ja Rule sur le diss track « Piggy Bank ». Jadakiss réplique avec « Check Mate  » avant même de proposer de régler le beef en battle au Madison Square Garden avec un million de dollars en prime pour le gagnant. Le battle ne s’est finalement jamais fait et le beef semble être de l’histoire ancienne pour les deux artistes. Jada a même confié au magazine Fader que ce clash avec 50 avait été très bon pour lui et lui avait rapporté beaucoup d’argent.

Kanye West

En 2007 Kanye West décide de déplacer la sortie de son album « Graduation » au 11 septembre, soit le même jour que 50 Cent pour son projet « Curtis ». Fort de l’énorme succès que rencontrent ses deux précédents albums « Get Rich or die Tryin » et « The Massacre » Jackson est au top de sa popularité et voit dans ce duel que lui impose Kanye un moyen d’assoir sa domination du rap game. Et pourtant, « Graduation » se vend dès la première semaine à 957 000 exemplaires et explose le score de « Curtis » qui se vend à 691 000 exemplaires. Une victoire qui marque la fin de l’ère gangsta rap prôné par 50 et l’avènement d’un style musical aux sonorités plus éclectiques, comme le mets en avant Kanye West. Un moment que le rappeur du Queens n’a visiblement jamais oublié puisqu’il n’a dès lors cessé de s’attaquer au boss de Yeezy par tous les moyens sur les réseaux sociaux.

Oprah Winfrey

Et oui les embrouilles de Fifty ne s’arrêtent pas à la frontière du rap. En 2006 le rappeur déclare publiquement ne pas aimer Oprah Winfrey. L’accusant de se concentrer d’avantage sur les femmes blanches que sur la population noire. Et même plus largement de rejeter l’image de la culture hip hop. Et histoire de bien enfoncer le clou il crie même a qui veut l’entendre qu’il a appelé son chien « Oprah ».

En 2012, alors qu’il est invité par cette dernière sur le plateau de son émission « The Next Chapter » Fiddy explique alors qu’il a pris sa campagne contre la dégradation de l’image de la femme dans les clip de rap comme une attaque personnelle. Si on pense que le chapitre Oprah se clos à ce moment, c’est une erreur. En fin d’année 2019 le rappeur s’en prend à nouveau à la célèbre animatrice sur ses réseaux. L’accusant cette fois-ci de s’attaquer constamment aux hommes noirs et d’être plus indulgente avec les homme blancs.

Jay-Z

Avec Jay-Z on part sur un beef un peu moins clair. D’après une interview que 50 Cent a donné à Tim Westwood en 2009 tout serait parti de Jay-Z. Déjà reconnu comme le king de New York à l’époque, ce dernier déclare que plus personne n’a peur de 50. Le rappeur le prend évidemment mal et rétorque en gros dans l’interview que la vraie star dans son couple c’est Beyoncé et qu’en-dehors des US personne ne connait Jay-Z. Ce chapitre met une distance entre les rappeurs qui ne s’arrange pas à travers les années puisqu’en 2017 Jackson descend même publiquement l’album de Jay-Z « 4:44 ». Il estime que le projet est fait « pour être écouté sur un parcours de golf ».

Rick Ross

Voilà l’une des embrouilles de 50 qui a peut être fait couler le plus d’encre. En 2009, au moment de la sortie du 2ème album de Rick Ross « Trilla » une sextape leak sur internet. Elle met en scène Lastonia Leviston, l’ex de Fiddy et la mère de l’enfant de Rick Ross. Ce dernier accuse alors 50 Cent de l’avoir posté délibérément afin de booster la promo de son morceau « Get Low ». L’interprète de « Candy Shop » répond en accusant Rosay à son tour et porte carrément plainte contre lui.

S’en suit une série d’attaques des deux côtés, une bagarre éclate même entre les crews des deux rappeurs. Au fil du temps les tensions entre Ross et 50 ne disparaissent pas, en 2018 50 Cent se moque de l’hospitalisation plutôt sérieuse du rappeur et en 2019 c’est Ross qui dit qu’il collaborerait bien avec 50 si il avait encore du talent.

Nas

On finit avec l’un des rares beef de 50 Cent qui fini en réconciliation. En 2001, alors que Nas et lui évoluent au sein du label Columbia ils sont tous les deux sollicités pour prêter leurs voix sur le remix du titre « I’m Gonna Be Alright » de Jennifer Lopez. C’est Nas qui est choisi et cela suffit à 50 pour prendre la mouche. 4 ans plus tard ce dernier sort le diss track « Piggy Bank » dans lequel il s’en prend à nombreux rappeurs et notamment Nas dont il se moque du tatouage qu’il a fait pour son ex. Se dernier répond alors avec « Queens Get The Money » avant de frapper encore plus fort sur le corrosif « Don’t Body Yourself ».

Si leur embrouille n’a pas d’énormes proportions à l’époque elle reste très importante car elle entraîne un beef bien plus sérieux, celui qui oppose 50 à The Game.

What do you think?

325 points
Upvote Downvote
Sniper Zoxea Clip

Sniper avec Zoxea sur « Oeuvre d’art » [Clip]

l'album de Juice Wrld bat des records de stream

L’album posthume de Juice Wrld fait une entrée historique