A Man Named Scott, un film réalisé par Robert Alexander sur Kid Cudi

-

 » A man named Scott » est un documentaire qui a été réalisé par Robert Alexander sur l’artiste Kid Cudi, auteur de l’album « Man on the Moon : The End of the Day » sorti en 2008. Ceci est un décryptage de ce chef d’œuvre.

Décryptage du documentaire « A Man named Scott » sur l’auteur de « Man on the Moon »

« A Man named Scott » est un film, plus précisément un documentaire, sur Kid Cudi (de son vrai nom Scott Mescudi), sa musique et sa vie. Ce film montre une nouvelle dualité dans le personnage de Cudi : il a du succès, mais il est rempli d’une profonde tristesse. Il est la voix des sans-voix, mais il se sent souvent comme « un imposteur », expliquant que les gens l’admirent mais qu’il n’est « tout simplement pas une personne heureuse. » Il est humain. 

À travers sa musique, Cudi a emmené plus d’un dans les profondeurs les plus sombres de son cerveau, les faisant sentir un peu moins seuls dans leurs propres sentiments de perte ou de désespoir. Mais ce que Cudi a toujours voulu nous faire comprendre, c’est qu’il est humain.

Dans le film ‘’A Man Named Scott’’, nous pouvons voir ce que Cudi a chanté pendant toute sa carrière. Grâce à ses nombreux albums qui mélangent les genres, nous avons entendu ce que cela donne dans son cerveau. 

La première moitié du film suit l’ascension fulgurante de Cudi vers la gloire en 2008, avec le succès de sa première mixtape, A Kid Named Cudi, le single viral « Day n’ Nite », et son premier album très attendu : Man on the Moon : The End of the Day. A ce niveau, il est vêtu de vêtements de marque de la tête aux pieds, est assis dans une pièce décorée avec soin et ornée d’accessoires en or.

La seconde moitié du film suit Cudi dans son succès mondial et sa célébrité, alors qu’il réalise album après album, chacun avec des techniques de production plus révolutionnaires que le précédent… pourtant, son apogée professionnelle extérieure coïncide avec son creux intérieur. Ici, Cudi est assis dans une pièce vide, aux murs blancs, tout de noir vêtu, sa silhouette se mêlant constamment aux ombres derrière lui.  

Bien que l’autoréflexion et l’autocritique de Cudi définissent le ton authentique maintenu tout au long du film, la partie la plus fascinante du film, cependant, est l’élément visuel ; tout ce qui est expliqué par la narration, les paroles de chansons ou les têtes parlantes est également exprimé par des séquences visuelles captivantes. Lorsque Cudi raconte sa relation avec la nature inquiétante du système solaire, des images psychédéliques d’astronautes et de planètes obscurcissent l’écran, ou lorsqu’il décrit sa mission personnelle de continuer à « sortir de sa boîte », nous voyons une danseuse se contorsionner gracieusement dans une boîte en verre.

Il n’aurait pas pu y avoir un éventail plus idéal et plus diversifié de sources supplémentaires, allant de rappeurs comme Kanye West et Schoolboy Q à des producteurs de renom comme Jeff Bhasker, le Dr Candice Norcott, une psychiatre clinicienne, Jaden et Willow Smith, ainsi que deux autres acteurs et proches compagnons de Cudi, Timothee Chalamet et Shia Labeouf. 

Nous voyons également dans le film, des fans réguliers de Cudi de tous âges qui louent la capacité de Cudi à normaliser le sentiment de « perte » et à exprimer ses émotions d’une manière qu’aucun artiste n’a pu faire auparavant. 

Le film se termine sur une note élevée et rafraîchissante après l’obscurité omniprésente de la seconde moitié. West et Cudi se produisent ensemble après la rechute de Cudi en 2019. Ils se sont élevés à des centaines de mètres au-dessus de la foule en délire, debout dans une boîte transparente en plexiglas remplie d’une lumière orange rayonnante exsudant de partout. « Reborn » de Kids See Ghosts (le projet de collaboration entre Cudi et West) est diffusé. 

Sidoine
Sidoine
Journaliste et traducteur EN-FR, je suis passionné d'Internet, de technologies, de crypto-monnaies et de musique, le Rap tout particulièrement. Je suis tombé dans le chaudron de MC Solaar lorsqu'avec l'aide du druide Jimmy Jay, il préparait l'album Qui sème le vent récolte le tempo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous