PARTAGER
image dj mix battle opsession 2016
©Clack David Gallard

DANSE HIP HOP

Souvenez-vous, on vous présentait encore tout récemment le festival Hip Obsession qui s’apprête à inaugurer sa 13ème édition à Nantes en cette année 2017.

Et s’il y a bien un événement incontournable, c’est bien les battles de danse !

Le Battle OPsession est effectivement l’attraction phare du festival. Rendez-vous majeur de tout amateur de danse hip-hop, il réunit pas moins de 200 participants. Pour chaque catégorie, l’objectif reste le même: convaincre public et jury de la suprématie de son talent !

Aussi on démarre dès le vendredi 17 février 2017 avec les danses debout (hip-hop, house, lock, pop et top rock). Présidé par un jury composé d’experts, il faudra rivaliser d’inventivité et de technique afin de démarquer son style et sa danse face à une rude concurrence.

Description des divers styles de danses proposés:

Hip-hop: également appelée new style, le hip-hop a été popularisé dans les années 90 par les clips de rap et de RnB. Il s’agit d’un style libre qui associe de nombreuses inspirations et courants de danse (africaines, break, pop, lock,…). Un genre hybride en mouvement constant, qui associe danse debout et au sol et prônant sans cesse le mélange des styles et une émancipation des codes certaine. Enfin, le hip-hop se danse sur des musiques hip-hop post 2000’s.

House: Issue de la house music de laquelle elle est indissociable, la house dance est un style qui trouve ses origines au début des années 80, alors que des entrepôts désaffectés sont transformés en clubs appelés warehouse à Detroit et Chicago. On acquiert ainsi rapidement la fusion de plusieurs styles venus de l’Est des USA et très prisés des bboys. La house se démarque par la grande part d’improvisation qu’elle comporte. Comme le hip-hop, la house s’inscrit dans un courant “newschool“.

Lock: Danse funky par excellence, le lock (ou lockin’) est né en Californie à la fin des années 70. Popularisé par des artistes tel que James Brown ou Michael Jackson, c’est une danse expressive et acrobatique. Elle s’illustre par son principe de décomposition des mouvements et ses “arrêts sur image” (“lock” signifiant “verrouiller” en anglais).

Pop: Le pop, également connu en France dans les années 80 sous le nom de smurf, se base sur la contraction des muscles. Elle est marquée par l’idée des contrastes, très présente, alternant blocages et mouvements plus libres et relachés. S’inspirant aussi bien de la gestuelle des robots que de la danse orientale ou encore du mime, elle se pratique principalement sur de la musique funk et g-funk, de par sa naissance sur la côte Ouest de l’Amérique.

Top Rock: Danse debout inspirée du funk, le top rock nait au sein des block party (berceaux de la culture hip-hop qui verront notamment se former et se développer d’autres disciplines telles que le rap ou le mix), le top rock est également à l’origine du bboying. A la base simple introduction d’un passage de break, cantonnée aux pas de préparation d’un danseur avant qu’il n’aille au sol, le top rock est aujourd’hui une disciple à part entière qui a su évoluer considérablement.

image Line up battles J1 hip opsession 2017

Le samedi 18 février restera toujours marquer par l’expression des corps, mais cette fois-ci la recette change quelque peu. Ici, ce seront des crews composés de 3 danseurs qui s’affronteront. Parmi la trentaine d’équipes participantes, seulement deux seront sélectionnés afin de se disputer la finale de break qui aura lieu le soir même. Cette édition proposera trois catégories: les désormais classiques finales break 3×3 ainsi que deux inédites, Bonnie & Clyde et Seven to Smoke.

Description des diverses catégories proposées:

Bonnie & Clyde: Du nom des célèbres partenaires de crime américains, nombreux sont les artistes à y avoir fait référence dans le rap (Jay Z et Beyoncé, 2Pac et Jada Pinkett, ou même Joke chez nous autres français). Concernant la danse, la discipline confronte deux duo formés en couple. Différents styles et inspirations sont utilisés, allant du break au lock ou encore à la pop (voir description ci-dessus). Evidemment, une telle collaboration mixte repose sur une véritable alchimie et une entente solide entre les partenaires.

Tout premier Bonnie & Clyde organisé dans le cadre du Battle OPsession, les huits duos participants s’affrontent en catégorie break.

Break 3vs3: A l’origine la partie rythmique des morceaux funk joués par les DJ’s (le solo de batterie en quelques sorte), le break est une discipline emblématique de la culture hip-hop. “Freezes“, “footwork“, “powermoves“, autant de figures acrobatiques qui sont les mouvements incontournables de cette catégorie. Une danse qui s’effectue à la fois debout et au sol.

Seven to Smoke: Récent concept apparu à Rotterdam en 2002 (lors du battle IBE), il fait sa première apparition au Battle OPsession 2017. Le principe: chaque danseur doit “fumer” les 7 autres qui se présentent à lui à la file indienne. Des confrontations un contre un qui s’enchaînent dans un temps imparti. La victoire dépend soit d’un cumul de succès en défis à l’issue du temps réglementaire ou battre les septs autres danseurs dans la limite du temps imparti.

Technique, musicalité et énergie seront donc au rendez-vous ce Battle OPsession 2017, et que le meilleur gagne !

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here