AccueilRap français : Actualité, sorties d'albums et sons du momentBooba se lance dans la commercialisation de sa propre...

Booba se lance dans la commercialisation de sa propre marque de Weed 

-

Véritable touche à tout ayant déjà à son arc diverses cordes, Booba veut toujours explorer d’autres horizons pour diversifier ses sources de revenus. Le Duc vient d’annoncer le lancement de sa propre marque de weed, à l’instar de certains rappeurs américains.

Encore un nouveau business pour Booba, la weed !  

Booba veut conquérir un nouveau monde en dehors de la musique. Le rappeur qui s’est déjà  imposé dans la mode, l’alcool mais également les médias a décidé de s’intéresser à la commercialisation de sa propre marque de Weed dans les prochains jours.

En effet, c’est à travers son compte Instagram que l’ancien membre du groupe Lunatic a annoncé la nouvelle à ses fans. Dans une courte séquence, Booba s’est filmé en train de tester en avant première son produit en déclarant, « En exclusivité, je vais allumer le premier joint de ma propre weed la B45. Un arrière goût des Pays-Bas, légèrement fruitée, ça commence à monter. Il y a trop de THC ».

Pour ce faire, le rappeur compte travailler en partenariat avec Silent Seeds, une entreprise néerlandaise spécialisée dans la vente de graines de cannabis.  « Silent Seeds 30% c’est trop vous êtes paris en coui**es c’est Alex ça. Il voulait dropper des kils par drone au Stade de France, il veut ni*uer ma carrière ». Même si le Duc n’a donné aucune précision à propos du lancement officiel de la vente de ce produit, il a pris le soin d’indiquer que les fans du CBD peuvent déjà s’attendre à un « arrière-goût des Pays-Bas, légèrement fruité ».

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par RAPRNB Le Mag (@raprnblemag)

Ambro Ola
Ambro Ola
Titulaire d’une licence en linguistique anglaise, je suis web rédacteur, content-manager. Je nourris une passion toute particulière pour l’art_ la poésie et la musique en l’occurrence. Bercé dès le jeune âge par les vers renversants des légendes du hip-hop tels que Eminem et Youssoupha, j’ai nourri très vite et mûri en grandissant, une forte affection pour le rap, la parole vivante, qui sait se faire tendre, instructive ou agressive.
Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous