AccueilHip Hop CultureClassement de toutes les performances des Grammy Awards 2022

Classement de toutes les performances des Grammy Awards 2022

-

Après deux ans de pandémie mondiale, la cérémonie des Grammy Awards est revenue à la normale. La 64e édition s’est d’ailleurs tenue ce dimanche 3 avril 2022 au MGM Grand Garden Arena de Las Vegas et retransmise comme d’habitude. Une édition entièrement à part qui témoigne d’une révolution dans le rang des diverses célébrités ayant été à l’honneur. 

De l’ode d’Olivia Rodrigo, la chanson qui l’a propulsée au rang de superstar à la performance « Butter » de BTS inspirée de James Bond, les Grammy Awards n’ont pas déçu. Et si les comparer était presque impossible, voici comment nous classons les 16 performances de la soirée, de la pire à la meilleure.

16. Justin Bieber, Giveon & Daniel Caesar dans « Peaches »

Alors que « Peaches » était l’une des plus grandes chansons de 2021 grâce à son refrain indéniablement accrocheur, la décision de Bieber d’ouvrir la chanson comme une ballade au piano et de livrer des paroles telles que « I took my chick up to the North, yeah, bada- b– » comme un moment dépouillé semblait plus stupide qu’émotionnelle.

15. Carrie Underwood, “Ghost Story”

L’autrice-compositrice-interprète et actrice américaine Carrie Marie Underwood est bien celle qui vient en position 15 dans ce classement. Avec un univers musical proche de la country et de la pop, elle fut la gagnante de la quatrième saison d’American Idol aux États-Unis en 2005. Avec un peu plus d’émotion dans sa belle interprétation de « Ghost Story » elle aurait probablement été propulsée plus loin. En effet, elle avait toute l’ambiance pour être épique.

14. Silk Sonic, “777”

Bruno Mars et Anderson Paak ont démarré les Grammys sur une note appropriée avec leur ode à Las Vegas, « 777 ». Cependant, même si les costumes dignes d’Elvis Presley et le groupe de cuivres ont apporté de l’énergie, il était décevant de ne pas voir le duo interpréter « Leave the Door Open » avant qu’il ne remporte le titre de chanson de l’année. Néanmoins, la chanson avait été lancée aux Grammys de l’année dernière, en mars 2021. Le duo repart avec quatre prix et le titre honorifique de la meilleure coupe capillaire.

13. Lady Gaga, “Love for Sale,” “Do I Love You.”

Le vieil hommage hollywoodien de Gaga à son collaborateur, l’icône Tony Bennett a été porté à son apogée grâce à ses capacités vocales incontestablement impeccables. La star joliment vêtue n’a pu s’empêcher de charger la salle d’émotion. Elle a, en effet pleurer en posant sa main sur son épaule, là où Tony Bennett dépose habituellement la sienne. Toutefois, le public aurait voulu que le vieil homme de 95 ans ait été présent pour plus de chaleur. Hélas Tony Bennett est atteint d’Alzheimer.

12. Brothers Osborne, “Dead Man’s Curve”

Ils sont rentrés avec le Grammy de la meilleure performance country/duo groupe. Les Brothers Osborne interprétaient passionnément « Dead Man’s Curve » pour conclure sous un ton décontracté, les Grammy de cette année. Cependant, l’animateur Trevor Noah a laissé le public sur sa soif en mettant un terme à la prestation avant que le duo ait terminé. L’important est qu’ils aient emporté leur prix avec eux.

11. Ben Platt, Leslie Odom Jr, Cynthia Arrive & Rachel Zegler, hommage In Memoriam

Quatre talents réunis ont pleuré toutes les personnes chères arrachées par la mort au cours de l’année écoulée. Il s’agit en effet d’un ramassis des meilleurs acteurs de Broadway. Ils ont également rendu un vibrant hommage au regretté Stephen Sondheim, décédé à l’âge de 91 ans en novembre dernier. Chacun des membres du puissant quatuor a mis en valeur son talent à travers « Somewhere » de West Side Story par lequel ils ont clore le spectacle.

10. Nas, “I Can,” “One Mic,” “Rare” et “Made You Look”

Le pot-pourri de tubes de toute la carrière de Nas a débuté avec un adolescent jouant une version plus jeune de lui-même, ajoutant un ton réconfortant à une performance déjà inspirante. C’était un beau spectacle que la star a offert avec les titres, « I Can », « One Mic », « Rare » et « Made You Look »

9. J Balvin, « Qué Más Pues ? » et « In Da Getto »

Il s’agit ici d’une production scénique de premier ordre. En effet, le duo « Qué Más Pues ? » de J Balvin avec Maria Becerra, parfaitement intime, a rapidement transformé le spectacle en une boîte de nuit futuriste de Sin City. Dans le même temps, Balvin rejoignait des rangées de danseurs synchronisés pour une performance visuellement attrayante de « In Da Getto ».

8. Chris Stapleton, “Cold”

Comment ne pas avoir des frissons avec une voix aussi déchirante que celle de Stapleton ? Accompagnée d’un orchestre et d’un solo de guitare ? Pour l’exécution de « Cold », Chris a donné un spectacle plein d’émotion aux Grammy 2022.

7. Jon Batiste, “Freedom”

Sur une scène groovy, colorée et remplie de danseurs habillés comme les personnages de Dr Seuss, Jon Batiste n’a pas manqué de faire rêver les spectateurs aux Grammy. En effet, avec son piano et son chant époustouflant, mélangés à sa rangée de danseurs, Jon Batiste a donné l’impression d’une séquence de rêve futuriste et d’une soirée dansante de la meilleure façon qui soit.

6. Olivia Rodrigo, « Drivers License » (Permis de conduire)

Olivia Rodrigo a fait le choix de garder son interprétation de « Drivers License » simple, en commençant, bien sûr, sur le siège conducteur d’une voiture. Elle va ensuite chanter la chanson en déambulant sur une scène transformée en rue de banlieue. La simplicité de l’interprétation a permis à l’émotion de la chanson de transparaître. Tout ceci rappelant aux téléspectateurs que la gagnante du prix de la meilleure nouvelle artiste méritait toute la reconnaissance qu’elle a reçue.

5. Brandi Carlile, « Right On Time » (en anglais)

Il ne fallait rien de plus que Brandi Carlile dans un costume décoré d’une boule de miroir, interprétant « Right On Time ». Posée sur un piano à queue, elle a impressionné le public par sa voix incroyablement puissante. Elle s’est emparée de sa guitare et a rejoint son groupe pour compléter une performance solide dans son ensemble.

4. Billie Eilish, “Happier Than Ever” (heureux)

La chanteuse de 20 ans, tout juste auréolée d’un Oscar pour « No Time To Die », a recréé son clip « Happier Than Ever » sur scène. Vêtue d’un t-shirt en l’honneur de Taylor Hawkins, le batteur des Foo Fighters décédé il y a une semaine, Billie Eilish a livré une prestation impressionnante. La star avait les pieds dans l’eau alors que sa (fausse) maison commençait à être inondée. C’est finalement sur le toit qu’elle va se réfugier. Haut perchée, accompagnée de son frère Finneas à la guitare, Billie a achevé cette prestation électrique, s’éclatant sous les éclairs.

3. Lil Nas X et Jack Harlow, “Dead Right Now,” “Montero” et “Industry Baby.”

C’est à Lil Nas X d’apporter la chorégraphie, la créativité et le sexe sur la scène des Grammy. En effet, le medley de ses tubes Montero ressemblait à un voyage futuriste à travers le succès de la star. Lequel voyage, débute avec le succès de la star à travers les gros titres avec ses clips malicieux jusqu’à devenir un « Industry Baby » à part entière avec « quelques racks, quelques Grammys sur lui ». Il partait dans le peloton de tête pour cette 64e des Grammy Awards, et il est rentré les mains vides ! « Je n’arrive pas à croire que j’ai perdu tous mes Grammy, je ne suis plus gay à partir de maintenant » a gazouillé avec humour Lil Nas X après cette défaite quelque peu nuancée par le superbe medley qu’il a offert sur scène.

 Grimé en leader d’une étrange secte sur les premières notes de « Dead Right Now », le rappeur américain a rappelé l’énorme scandale causé par son clip « Montero (Call Me by Your Name) ». Il a diffusé sur les écrans géants une infime partie des messages haineux qu’il a reçus avant de danser lascivement devant une statue effritée de son visage. Pour finir, Lil Nas X et ses danseurs sont apparus dans une veste similaire à celle de Michael Jackson pour réchauffer l’ambiance au son du tube « Industry Baby ».

2. John Legend, “Free”

John Stephens alias John Legend s’est fait passer pour le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy ce soir-là. Il a introduit sa performance émouvante en exhortant tous les spectateurs à soutenir l’Ukraine de toutes les manières possibles. « – Qu’est-ce qui est plus opposé à la musique que la guerre ? Le silence des villes en ruine et des gens tués », a-t-il déclaré dans son discours passionné. « Nous défendons notre liberté. De vivre. D’aimer. De sonner. Sur notre terre, nous combattons la Russie, qui apporte un silence horrible avec ses bombes — le silence mort. Remplissez le silence avec votre musique. »

Legend, qui a interprété « Free » au piano, a été rejoint par un certain nombre d’artistes ukrainiens. Il s’agissait de Siuzanna Iglidan, Mika Newton et la poétesse Lyuba Yakimchuk, qui a fui l’Ukraine « il y a quelques jours seulement ». Si le spectacle a attiré l’attention sur la souffrance insensée en Ukraine, il a également montré à quel point la musique peut être unificatrice.

1. BTS, « Butter »

Même si le sacré groupe musical sud-coréen n’a toujours pas encore réalisé son rêve de remporter un Grammy, il n’a pas manqué d’ambiancer l’évènement. En effet, le septuor nominé aux Grammy Awards a porté ses paroles de « criminel sous couverture » à un tout autre niveau.

C’était lors de sa performance inspirée de 007 sur son titre phare du Billboard Hot 100. Jin, Jimin, V, RM, J-Hope, Suga et Jungkook ont esquivé des lasers bleu néon au cours d’une séquence chorégraphique élégante. Ils ont transformé la scène des Grammys en un quartier général d’agents secrets, prouvant que leur créativité est tout aussi impressionnante que leur talent musical.

Des bruits de couloirs disent que V et Olivia Rodrigo seraient en flirt. Espérons qu’il lui souffle à l’oreille une proposition pour un futur duo.

Ambro Ola
Ambro Ola
Titulaire d’un diplôme en linguistique anglaise, je suis web rédacteur, content-manager. Je nourris une passion toute particulière pour l’art_ la poésie et la musique en l’occurrence. Bercé dès le jeune âge par les vers renversants des légendes du hip-hop tels que Eminem et Youssoupha, j’ai nourri très vite et mûri en grandissant, une forte affection pour le rap, la parole vivante, qui sait se faire tendre, instructive ou agressive. Retrouvez moi sur Twitter ou Linkedin !
Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous