image-classique-tandem-trilogie

[Classique] Quand Tandem invitait de nombreux artistes sur “La Trilogie” !

La Trilogie” de Tandem est un format assez inhabituel pour ne pas dire novateur dans le rap des années 2000, il est en réalité le regroupement de trois morceaux qui se suivent, à savoir “Un jour comme un autre”,“Frères ennemis”et “Le jugement”.

Cette série musicale orchestrée par Mac Tyer et son acolyte Mac Krégor avait pour ambition de rassembler un maximum d’artistes du hip-hop français pour mettre en scène de manière entièrement rappée le procès de Mac Tyer, jouant ici le rôle d’un jeune noir de cité “au lourd passé” passant à nouveau aux Assiettes pour des faits de tentative d’homicide sur la victime ici jouée par Mac Krégor.

C’est cher payé

Le premier morceau démarre sur le retour au dépôt de Mac Tyer qui vient de passer en jugement, il précise que “le juge m’a mis une peine comme s’il fourrait sa femme“, en référence à une lourde sentence. Il parle de la vie d’un détenu moyen qui fait son temps … Ce premier track n’est que les prémices de cette trilogie et pose le cadre, accrochez-vous.

“Clara Morgane m’aurait compris tellement mon zgeg me fait mal”

Le deuxième morceau commence à la libération de notre Socrate d’Aubervilliers qui rejoint donc sa vie, sa ville et sa femme … Malheureusement l’allégresse ne sera que de courte durée puisqu’il se confronte bientôt à :

“Un putain d’embouteillage sur le périph’ de la gloire”

Ce qui le pousse à “reprendre les vieilles habitudes” de son réseau, servir les criquets et parler de pourcents mais ce quotidien malsain l’entraine à une confrontation avec un ancien associé avec qui il marchait avant son incarcération, mais l’aigreur est telle qu’une comparaison des souffrances endurées entre la taule et la rue se met vite en place, Mac Krégor lance notamment :

Ton p’tit séjour aux frais d’L’État s’était rien d’vant mon divorce et l’ulcère”

-MacKrégor-

“Putain mais reste tranquille, tu cherches vraiment l’embrouille sanguine”

-MacTyer-

La scène dégénère donc jusqu’à ce l’arrivée de la police qui interrompt l’échauffourée avant qu’un coup de feu ne soit tiré … Ce qui ne saura pas la version des officiers pendant “Le jugement” qui va suivre.

  • Diam’s =La juge
  • Faf Larage = Le procureur
  • Kazkami = l’OPJ
  • Kery James = Avocat de la Défense
  • Mac Krégor = Victime
  • Lino = Témoin
  • Tunisiano = Le témoin clé

“Désolé ma dernière cuite c’était en 98”

On notait en effet la participation d’un grand nombre de rappeurs dans cette scène ce qui rajoutait au caractère exceptionnel de ce projet du Tandem, quoi qu’il en soit madame la Juge Diam’s rythmait les échanges jusqu’à ce que Tunisiano donne une version des faits qui implique clairement l’officier de police qui est le réel responsable de ce coup de feu, lui qui “parlait de balistique pendant des heures” alors que le témoin était caché dans l’armoire. Au delà du portrait dressé d’un poissard de cité qui cherchait simplement la rédemption, l’occasion est donnée à Kery James de lancer un plaidoyer saisissant sur la justice à deux vitesses qui sévit dans ce pays et sur le manque de sens qui en résulte pour ceux qu’elle accable.

“L’égalité des chances : une utopie
Car on ne mène pas la même vie du 16ème à Saint-Denis”

Si vous ne l’avez jamais vu nous vous laissons découvrir l’issue de ce procès … Nous en profitons pour passer la paix à tous les frères écroués mais pas écroulés, en bref à tous les Jean Valjean aux crimes bien plus modestes que certains cravateux mais néanmoins aux peines bien plus lourdes … A bon entendeur !

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Un commentaire

  1. Quels ont été les retours de la presse après la trilogie ? Est-ce que ce morceau à été médiatisé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Résoudre : *
18 + 5 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.