PARTAGER
image Cypress Hill article Retour vers le classique Lowrider

CLASSIQUE RAP US

On poursuit la semaine avec notre Retour vers le classique, toujours présent pour rafraîchir votre playlist et la rendre absolument incontournable. Entre rap français et rap US, c’est l’occasion de vérifier vos connaissances musicales ou alors de vous mettre à jour sur ce qui a marqué les décennies précédentes. Et comme vous le savez, il y a de quoi faire ! Vous avez sûrement déjà entendu parler des grands noms d’artistes du rap, mais pour autant, les moins immergés dans cette musique ont parfois d’avantage de difficultés à citer les grands titres. Justement, le Retour vers le classique est là pour clarifier les choses et dresser une sorte de panthéon des grands classiques du hip-hop, les sons qui ont marqué hier et méritent qu’on les garde à l’esprit. En bref, les chansons incontournables. Plus d’un artiste peut se proposer à l’exercice, aussi aujourd’hui allons nous nous intéresser à un groupe au complet. On a déjà eu l’occasion de les croiser au préalable dans un retour vers le classique consacré à l’album “III – Temples of Boom”, je parle bien évidemment de Cypress Hill.

On a donc déjà pu écrire à leur sujet, et de toutes façons s’il faut bien retenir un simple fait c’est que le groupe Cypress Hill est considéré comme pionnier dans le hip-hop US. Entre public latino et ouverture musicale allant jusqu’à fréquenter le style du metal, les artistes composant la formation ont toujours su dévoiler de multiples facettes musicales. je parlais justement de leur troisième album, qui dévoile une facette bien plus sombre de leur musique. Et pour prendre à contre pied cet aspect là, je vous propose aujourd’hui de (ré)écouter “Lowrider”, classique du groupe. Un morceau extrait du sixième album du groupe sorti en 2002, qui fut d’ailleurs son second single. Si l’on considère “Lowrider” comme un classique, c’est au final assez simple. De par ses sonorités, c’est typiquement le son que l’on peut attendre du rap West Coast. La Californie se ressent à travers tout le son, jusqu’au titre ! Les fameux lowriders, ces voitures à suspensions hydrauliques, élément phares de la côte Ouest et représentant le rap des années 90 au même titre que les gangs et leur Mac-10. Le texte également fait la part belle à tout ce que l’on connaît de la période, la fameuse gangsta life étant toujours citée (“Got that crunk, for yo’ trunk, goin’ gangsta crazy”). Et si j’abordais l’atmosphère sombre que l’on a pu connaître avec d’autres sons, “Lowriders” est d’avantage tourné vers l’ambiance festive (“We been makin’ you bounce, for many years already”). Et il faut bien avouer qu’au vu de l’instru signée DJ Muggs, on a très fortement envie de bouger la tête. A noter également sur ce son le featuring avec Mellow Man Ace, le rappeur cubain qui souligne à nouveau l’attachement de Cypress Hill au peuple latino. Il vient soutenir B-Real pour le refrain du morceau. Cette influence d’Amérique du Sud se retrouve également dans le dernier couplet de Sen Dog qui n’hésite pas à mélanger espagnol et anglais (“Ya tu sabes, we don’t play that shit/Any pendejo’s gettin’ hit up quick”). A n’en pas douter un son qui respire le soleil de la Californie !

Il y aurait peu à dire sur “Lowrider” en premier lieu, du moins c’est ce que l’on pourrait penser à première écoute. Pourtant, plus de 10 ans plus tard, on réécoute le son avec une pointe de nostalgie et on constate qu’au final, c’est dans sa simplicité que la chanson trouve tout son sens. Définitivement ancrée dans l’univers du rap de la côte Ouest, c’est l’exemple typique pour illustrer ce courant musical. Instru comme thème des textes sont au rendez-vous, et prouve à nouveau que Cypress Hill est incontournable dans ce milieu et une fois de plus, maîtrise l’ambiance comme personne ! Alors ne cherchez pas plus loin, montez dans le lowrider et venez faire un tour en écoutant ce classique…

 

image cover son Lowrider de Cypress Hill

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here