AccueilRap US : Le meilleur et dernières actualités du Rap Américain 2021DaBaby peinerait à appuyer les organisations de lutte contre...

DaBaby peinerait à appuyer les organisations de lutte contre le VIH/SIDA

-

Suite à sa diatribe homophobe et sérophobe sur scène à Rolling Loud  en juillet passé, DaBaby avait promis  de rectifier le tir. Il se devait donc de joindre le geste à la parole et a eu à rencontrer neuf organisations de lutte contre le VIH/SIDA pour se faire excuser. Le but de cette rencontre était d’inciter le rappeur à défendre le sort des personnes touchées par ces maladies. Quelques mois plus tard, le rappeur n’aurait pas visiblement tenu sa parole.

De nombreuses organisations parlent du non-respect de la feuille de route

Alors que les organisations de lutte contre le VIH/SIDA voyait un soutien et un engagement communautaire chez DaBaby, ce dernier n’aurait pas fait de suivi, ni de dons aux organisations qu’il a rencontrées après les commentaires négatifs de Rolling Loud. En effet, trois des neuf organisations à savoir :  le Positive Women’s Network, le Black AIDS Institute et la Normal Anomaly Initiative, ont toutes déclaré que Baby n’avait pas fait de dons ou n’était pas revenu à la charge depuis leurs premières rencontres, comme il l’avait prévu. 

Par exemple, pour Pavni Guharoy, membre du Black AIDS Institute, la relation devrait être à double sens : « Il lui incombe maintenant, s’il le souhaite, de transformer ses fausses informations en alliances en soutenant le travail du Black AIDS Institute et d’autres organisations de lutte contre le VIH dirigées par des personnes de couleur. » a-t-il déclaré. À l’en croire les membres de ces organisations, le rappeur n’était pas si engagé que cela dans ces causes.’’

Retour sur les faits qui ont fâché de nombreuses personnes

En juillet passé, le rappeur est monté la scène du Rolling Loud Miam monté sur la scène du Rolling Loud Miami où il a laissé sortir de sa bouche des commentaires jugés haineux à l’encontre de la communauté LGBTQ+ et  les porteurs du VIH/SIDA. DaBaby avait insinué qu’ils étaient impurs.  « Si vous ne vous êtes pas présentés aujourd’hui avec le VIH, le SIDA ou l’une de ces maladies sexuellement transmissibles mortelles, qui vous feront mourir dans deux ou trois semaines, alors mettez votre allume-cigare. », avait laissé entendre le rappeur.

Par la suite, le rappeur reviendra sur ses propos, en disant que ses fans gays sont des exceptions. Il a déclaré à ce sujet que « Mes fans gays, ils prennent soin d’eux, ils ne sont pas là pour ça… Ce ne sont pas des junkies. J’ai dit que si vous ne sucez pas de bites dans le parking, allumez votre téléphone portable. Vous savez ce que mes fans gays ont fait ? Ils ont allumé cette putain de lumière. Mes fans gays ne sont pas pour ça. Ils ont de la classe. »

Quelque temps après les  faits, des célébrités comme Demi Lovato, Dua Lipa et Elton John ont été horrifiés par ces commentaires, condamnant rapidement Baby. Ce dernier a ensuite présenté des excuses sur Twitter : « Tous ceux qui ont été affectés par le SIDA/VIH ont le droit d’être bouleversés, ce que j’ai dit était insensible, même si je n’avais aucune intention d’offenser qui que ce soit. Je m’excuse donc auprès de la communauté LGBT… Je ne me moque pas de vous, faites-le. Vos affaires sont vos affaires. Je dis aux fans de mettre un téléphone portable en l’air et de lancer une marche d’un million de personnes. Je vous ai dit que vous avez mal digéré ça, mais je ne vais pas mentir, je suis impressionné. Maintenant montrez la même quantité de soutien quand un flic raciste tue un de nos culs noirs…. » Des propos n’avaient pas convaincu grand monde.

En lui espérant qu’il retrouve grâce auprès de ses fans, nous vous invitons à rester connectés sur hip-hop corner pour ne manquer ses actualités.

Ambro Ola
Ambro Ola
Titulaire d’une licence en linguistique anglaise, je suis web rédacteur, content-manager. Je nourris une passion toute particulière pour l’art_ la poésie et la musique en l’occurrence. Bercé dès le jeune âge par les vers renversants des légendes du hip-hop tels que Eminem et Youssoupha, j’ai nourri très vite et mûri en grandissant, une forte affection pour le rap, la parole vivante, qui sait se faire tendre, instructive ou agressive.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous