AccueilDossiersComment devient-on un agent artistique ?

Comment devient-on un agent artistique ?

-

Encore connu sous l’appellation de manager, l’agent artistique est un mandataire qui s’occupe de la carrière d’un artiste, son parcours et sa réussite. Cela suppose qu’il peut donc être dans le domaine du cinéma, de la musique, de la mode et d’autres univers culturels. Pour exercer cette activité, vous n’avez pas besoin, en réalité, d’un diplôme conventionnel. Il suffit de trouver un client avec qui passer au contrat d’un mandat. Néanmoins, outre le paramètre de diplôme, il existe des compétences à avoir et certaines démarches à effectuer. On vous donne tous les détails dans cet article.

Avoir les compétences requises

Le métier du manager artistique nécessite que vous soyez en contact avec d’autres artistes du domaine, des établissements spécialisés dans l’événementiel et le mannequinat. Il implique également une connexion avec les directeurs de casting, des centres d’art et plein d’autres personnes ou structures qui peuvent vous aider à révéler votre client au grand public. En dehors de ces connaissances, il importe de cultiver certaines compétences. Entre autres, on peut citer :

  • Développer le sens du relationnel ;
  • Être patient et disponible ;
  • Être bien organisé ;
  • Être polyvalent ;
  • Avoir le sens de la négociation ;
  • Etc.

En outre, il est important que vous soyez présent à la majorité des événements culturels. C’est ce qui vous permet d’ailleurs de vous faire connaître et de vendre au mieux la compétence des artistes que vous représentez. Au besoin, n’hésitez pas à vous référer à cette source pour avoir plus de renseignements sur l’activité d’un agent artistique.

Par ailleurs, le métier nécessite de nombreuses autres compétences en économie, gestion, droit, droit de propriété intellectuelle et d’autres domaines ayant un rapport intrinsèque avec l’activité. Pour cela, il est important de suivre un cursus pour obtenir par exemple le Master industries culturelles.

Choisir une forme juridique

Pour devenir un agent artistique professionnel, il est indispensable d’avoir un statut juridique. Vous pouvez choisir entre une entreprise individuelle, ou une société commerciale. Chacune d’elles renferme certaines spécificités qu’il est important de connaître.

Entreprise individuelle

Avec le statut d’entreprise individuelle, vous avez la possibilité de vous engager en tant qu’agent artistique, et ce, sans disposer d’un capital social. Toutefois, cela moyenne une contrepartie. Étant donné que vos patrimoines personnel et professionnel seront confondus, votre responsabilité en face des créanciers sera, à cet effet, illimitée.

Dans ce registre, il est généralement conseillé d’adopter comme statut l’entreprise individuelle à responsabilité limitée. L’avantage de cette option réside dans le fait qu’elle vous permet de bien protéger votre patrimoine personnel. Ainsi, à tout moment, vous avez la possibilité d’affecter une partie de vos biens à votre activité professionnelle d’agent artistique. Pour ce faire, vous devez nécessairement faire une déclaration d’affectation.

Micro entreprise

La micro entreprise n’est pas considérée comme étant un statut juridique à part entière, mais plutôt un régime fiscal qu’on peut appliquer à l’entreprise individuelle qui est, quant à elle, un statut juridique. En effet, ce régime vous amène chaque mois à déclarer le chiffre d’affaires que vous auriez encaissé. À noter que vous pouvez également le faire chaque trimestre. De même, ce régime nécessite un montant inférieur à 72 600 euros comme chiffre d’affaires. C’est justement, parmi tant d’autres, l’un de ses inconvénients. Il présente également l’inconvénient de ne pas limiter votre responsabilité.

Sociétés commerciales

Les sociétés commerciales concernent l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) et la société par actions simplifiées unipersonnelle (SASU). Il s’agit généralement des sociétés qui sont constituées par un seul associé. En tant que tel, vous portez la casquette de gérant de l’EURL ou celle du président de la SASU.

En effet, il importe de notifier que les textes en vigueur n’imposent pas un capital social pour la création d’une SASU ou une EURL. De même, le chiffre d’affaires n’est pas limité et vous avez la possibilité de déduire les charges réelles des bénéfices.

Obtenir son Kbis d’agent artistique

Pour vous lancer en tant qu’agent artistique, il est indispensable d’obtenir votre Kbis du métier. À cet effet, il existe des formalités à remplir et celles-ci dépendent du statut juridique que vous auriez adopté.

En effet, si vous prenez l’option de l’entreprise individuelle, vous devez remplir le formulaire P0 de déclaration avant de démarrer votre activité. Une fois cette étape réussie, il est conseillé de transmettre la fiche au centre de formation des entreprises.compétent. Par contre, dans le cas d’une EIRL, vous pouvez remplir le formulaire de déclaration et d’affectation du patrimoine.

Par ailleurs, la démarche est totalement différente si vous optez pour une société unipersonnelle. Le cas échéant, vous devez nécessairement suivre les étapes suivantes :

  • Rédaction des statuts de votre société ;
  • Publication d’un avis de constitution dans un journal d’annonces légales ;
  • Nomination du dirigeant d’entreprise ;
  • Dépôt dune fraction des apports en numéraire sur le compte bancaire bloqué ;
  • Constitution de la liste des bénéficiaires effectifs ;
  • Dépôt d’un dossier d’immatriculation au registre de commerce et des sociétés.

Une fois toutes ces étapes remplies, vous pouvez facilement entrer en possession de votre Kbis d’agent artistique et lancer votre activité. Au besoin, n’hésitez pas à approcher un spécialiste pour vous faire orienter dans cet univers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous
Hip Hop Corner

GRATUIT
VOIR