in

Cleveland vient de nouveau à bout des Warriors !

lebron-james-warriors-cleveland-christmas-2016
LeBron James a plané sur la rencontre avec 31 unités.

ACTU NBA

 

C’était le remake de la finale NBA 2016, un beau cadeau de Noel de la part de la NBA, entre Cleveland et Golden State, et de nouveau la victoire est revenue aux Cavs au terme d’un match intense et serré jusqu’au bout, mais une nouvelle fois le froid réalisme de Kyrie Irving en toute fin de match a eu raison d’une équipe des Warriors qui devra encore patienter avant de pouvoir prendre leur revanche. 

Pléiade de star en ce « Christmas Day », récit du choc de cette première partie de saison entre les champions NBA 2015 et ceux de 2016.

 

Le premier quart-temps est équilibré, les deux formations livrant un basket de qualité, appliqué et superbe à voir, se rendant coups pour coups à l’image de cette action de folie où LeBron James répond instantanément par un dunk à celui de Kevin Durant 5 secondes avant (14-14), enflammant au passage une Q Arena qui n’avait déjà pas besoin de cela. Mais grâce à un début de match de folie de la part de Kevin Durant, c’est Golden State qui crée le premier écart du match (20-14). A réaction, comme durant tout le match, les Cavaliers parviennent à égaliser à 25-25 mais Klay Thompson à la sirène redonne l’avantage aux siens 27-25.

Le second quart part sur des bases très élevés grâce à un basket souvent enlevé et à ce petit jeu c’est Golden State qui y trouve son compte pour, petit à petit mais sûrement prendre un certain avantage sur ses adversaires (50-40). LeBron James réussira bien à ramener les siens à hauteur mais Paschulia puis Durant donneront finalement l’avantage à Golden State à la mi-temps (55-52).

La reprise est ultra serré et l’on commence à entrevoir les prémices d’un match qui tend à devenir fou. LeBron James, omni-présent pour les Cavaliers (31 points, 13 rebonds, 4 passes) enchaine 4 paniers à trois points très difficiles et compense une équipe des Cavs en manque de mouvement et de solutions offensives. Mais Klay Thompson (24 points) prend lui aussi feu sur le corner gauche et aligne 2 paniers primés identiques pour permettre aux Warriors de conserver le lead. Encore une fois, la fin de quart-temps voit finalement les visiteurs faire un petit écart de 8 unités (87-79) grâce à une fin de quart-temps en trombe de l’inévitable Kevin Durant (36 points, 15 rebonds), meilleur marqueur du match.

Le quatrième quart démarre très mal pour les hommes Tyronn Lue, en manque cruel de solutions et d’animations offensives. Cette fois-ci, pas de LeBron James pour porter les siens, celui étant ménagé pour le money-time. De plus, l’adresse des Cavs fond comme neige au soleil (47.2% sur l’ensemble de la rencontre contre 58% pour Golden State) et l’écart grimpe rapidement à +14 pour Golden State à 10 minutes du terme de la rencontre (80-94). Cleveland ne brille pas non plus par ses lancers francs (72% sur l’ensemble du match contre 86% pour les visiteurs).  Moment choisi par Tyronn Lue pour relancer LeBron James et par Kyrie Irving (25 points, 6 rebonds, 10 passes) pour enfin sortir de sa torpeur et enchainer plusieurs pénétrations et tirs extérieurs. Dans le même temps, Golden State n’arrive plus à régler la mire, Draymond Green (16 points), Stephen Curry et Klay Thompson échouant successivement. Cleveland revient à toute allure à hauteur, au moment où Jefferson postérise Klay Thompson pour ramener les siens à seulement deux longueurs. Le match devient fou.

Mais les pensionnaires de la Q Arena tardent à prendre le lead par manque d’adresse, Kevin Love (20 points) et Jefferson (8 points) n’arrivant pas à rentrer des shoots ouverts qui auraient pu faire basculer le match plus vite. Il faut attendre un dunk rageur de LeBron James pour voir, enfin, les Cavs prendre l’avantage (105-103). Les Cavaliers n’avaient plus virés en tête depuis le tout début du match (10-8). Mais cet avantage est de courte durée, Kevin Durant ramenant la franchise de l’Ouest à hauteur. Puis c’est au tour de Stephen Curry (15 points, 3 passes), inexistant jusqu’ici d’inscrire un panier à 3 points assassin à une minute du terme. Seulement Cleveland a dans ses rangs un homme qui, visiblement, prend plaisir à éteindre les Warriors et celui-ci se nomme Kyrie Irving. Il y a quelques mois, c’était lui qui avait inscrit le panier à 3 points victorieux pour les Cavs lors du match 7. Et bien le jeune meneur de Cleveland a remis ça tout d’abord en ramenant les siens à une longueur des visiteurs grâce à une pénétration dont lui seul à le secret. Puis, en prenant le shoot du match, face à Klay Thompson, à 3 secondes du buzzer pour finalement offrir une victoire aussi renversante que folle à Cleveland (109-108), qui reste finalement maître chez lui face aux Warriors.

 

STAT : Cleveland n’aura mené qu’à trois reprises, à 10-8 dans le premier quart, à 105-103 puis durant les trois dernières secondes de la rencontre 109-108.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton avis?

image-vald-du-clip-megadose

VALD proche de l’overdose

image-seth-gueko-du-clip-lucille-2

Seth Gueko s’appelle Negan dans son dernier clip