AccueilHip Hop CultureDrake, Killer Mike, Meek Mill, Deion Sanders, Kevin Garnett,...

Drake, Killer Mike, Meek Mill, Deion Sanders, Kevin Garnett, Al Harrington et d’autres artistes plaident pour une réforme juridique en faveur de la Marijuana

-

La réforme de la marijuana est sujet à d’énormes polémiques, dans le cadre des réformes juridiques aux États-Unis. C’est dans ce contexte qu’un groupe de plus de 150 célébrités, athlètes, politiciens, professionnels du droit et quelques universitaires ont signé une lettre qui a été remise au président Joe Biden mardi, l’exhortant à accorder une « grâce pleine, entière et inconditionnelle » à toutes les personnes ayant fait l’objet d’une condamnation fédérale pour usage de marijuana. Cette lettre intervient alors que l’administration encourage activement un millier de personnes qui ont été placées temporairement en résidence surveillée pour des infractions fédérales liées à la drogue à remplir des formulaires de demande de clémence.

Plusieurs célébrités s’unissent pour un plaidoyer en faveur d’une réforme

La nouvelle lettre – signée par des stars de renom telles que Drake, Killer Mike, Meek Mill, Deion Sanders, Kevin Garnett, Al Harrington et d’autres – affirme que la guerre contre la drogue « a brisé de nombreuses âmes et d’innombrables avenirs, tout en répandant des niveaux intolérables de méfiance et de dysfonctionnement entre les communautés minoritaires et ceux qui ont juré de les protéger. [….] Les méfaits de l’incarcération sont évidents, mais les douleurs des condamnations fédérales pour marijuana transcendent les murs de la prison, rendant plus difficile pour une personne de trouver un emploi, d’accéder à un logement abordable et de recevoir une éducation ». « Une condamnation peut limiter à jamais les droits constitutionnels d’un individu et peut mettre le rêve américain encore plus hors de portée pour une famille entière », peut-on lire dans la lettre.

Les promesses électorales doivent être tenues… même quand elle concernent le Cannabis

La lettre fait également référence aux commentaires de Biden sur la campagne électorale en faveur de la dépénalisation du cannabis et de l’engagement d’effacer les condamnations pour usage de marijuana. Le président avait également fait campagne sur la suppression des dossiers antérieurs relatifs au cannabis et sur le respect des droits des États à établir leurs propres lois. Mais depuis son entrée en fonction, son administration n’a fait de progrès sur aucun de ces engagements et a plutôt licencié ses propres employés de la Maison Blanche pour des raisons liées à la marijuana et a cherché à prolonger une disposition budgétaire qui a bloqué la légalisation des ventes de cannabis à Washington D.C. 

Le rappeur Ralo, qui purge une peine de huit ans pour un délit non violent lié à la marijuana, fait partie des personnes qui, selon les signataires de la lettre, méritent un allégement. Dans un communiqué de presse, Ralo a remercié la communauté hip-hop « de soutenir [la requête d’une grâce], car il n’est tout simplement pas normal que des sociétés soient autorisées à violer la loi fédérale et à devenir millionnaires alors que des gens comme moi passent des années en prison ». « C’est de l’hypocrisie », a-t-il ajouté. « Mais j’ai bon espoir que Joe Biden honorera sa promesse de campagne et nous accordera la clémence, sans délai, afin que nous puissions rentrer chez nous, dans nos familles et nos communautés. »

Des raisons valables

Les arguments avancés dans la lettre sont pour la plupart d’ordre culturel, économique, juridique et social, et revendiquent un alignement des politiques avec les réalités sociales, pour plus de justice et d’équité : « Trop, c’est trop. Personne ne devrait être enfermé dans une prison fédérale pour des délits non violents liés à la marijuana. Personne ne devrait continuer à porter l’empreinte écarlate d’une condamnation fédérale pour des délits de marijuana du passé. L’allègement de la guerre fédérale contre la marijuana ne serait pas seulement juste, il serait également une bonne politique en faisant progresser la sécurité publique et la prospérité économique. Un pardon général présente un faible risque pour le public américain en effaçant les dossiers et en libérant les derniers prisonniers de la prohibition fédérale de la marijuana. Les personnes qui verront leur peine commuée représentent un faible pourcentage de la population carcérale fédérale et ne sont incarcérées que pour des infractions non violentes liées à la marijuana. Tous les autres bénéficiaires d’un pardon catégorique représentent un risque encore plus faible, puisque ces personnes vivent déjà paisiblement parmi leurs voisins. »

La lettre – qui a également été signée par 2 Chainz, Ty Dolla $ign et T.I. – poursuit en indiquant qu’il existe un précédent pour cette mesure, en rappelant les mesures prises par les présidents Gerald Ford et Jimmy Carter dans les années 1970, pour pardonner catégoriquement aux Américains qui avaient évité la conscription pour la guerre du Vietnam. La lettre se termine en déclarant à Biden qu' »une clémence générale enverra un message clair et puissant indiquant que notre pays prend vraiment une nouvelle direction en matière de politique et de pratique de la justice pénale ».

Sidoine
Sidoine
Journaliste et traducteur EN-FR, je suis passionné d'Internet, de technologies, de crypto-monnaies et de musique, le Rap tout particulièrement. Je suis tombé dans le chaudron de MC Solaar lorsqu'avec l'aide du druide Jimmy Jay, il préparait l'album Qui sème le vent récolte le tempo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous
Hip Hop Corner

GRATUIT
VOIR