in

North Carolina et Gonzaga en finale après 2 matchs à suspense

image gonzaga vs UNC annonce

ACTU NCAA

Il n’y a qu’aux États-Unis qu’on peut voir cette folie pour des matchs universitaires. Le Final four, tournoi final de la March Madness, se déroule cette année à Phoenix dans l’Arizona. Les 2 matchs Gonzaga vs South Carolina et Oregon vs North Carolina se sont joués à la suite devant 77 000 spectateurs en folie, avec des scénarios irrespirables pour chacune des rencontres.

Oregon 76 – 77 North Carolina

North Carolina, fac mythique où a joué un certain Michael Jordan était opposée aux solides Ducks de l’Oregon. La première période voit 2 équipes en difficulté, avec des joueurs en manque criant d’adresse. Seul le robuste intérieur Kennedy Meeks est très efficace côté UNC. Il score tout ses points proche du cercle et finit avec 14 points à la mi-temps et permet à son équipe de mener 39 à 36 à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, les stars se réveillent. Justin Jackson, joueur de l’année dans la conférence ACC, et Tyler Dorsey se mettent au niveau exigé. Les Tar Heels de North Carolina réussissent à créer une avance allant jusqu’à 10 points, bien aidés par la maladresse chronique de l’adversaire. Seulement, l’attaque de North Carolina s’éteint peu à peu, et Meeks n’a pas le même rendement qu’en première partie de match. Arrivé dans les moments décisifs, ils sont à porté d’Oregon.

A 4 minutes de la fin il n’y a plus que 5 points d’écart, score que UNC réussit à conserver pendant encore 2 minutes. Mais, après une grosse pression tout-terrain d’Oregon, ce qui devait arriver arriva : Un 3 points les ramènent à 3 point. Sur la possession suivante, ils choisissent de scorer à 2 points pour revenir à seulement 1 points de North Carolina !
Il reste 5 secondes à jouer. Après un jeu de lancer, North Carolina s’en sort miraculeusement grâce à des rebonds offensifs aux meilleurs moments. Oregon peut s’en vouloir de ne pas avoir réagit plus tôt.

 

Gonzaga 77 – 73 South Carolina

South Carolina est le petit poucet du dernier carré et devait défier le favori Gonzaga.
Les deux équipes se rendent coup pour coup dans un début de match qui tient toutes ses promesses. Gonzaga, qui était déjà légèrement devant, va infliger une série aux gamegocks, par le biais de l’innarétable Nigel Williams-Goss (23 points au final). Ils arrivent à la mi-temps avec 9 points d’avance (45-36).

Devant pendant une bonne partie de la seconde période, comptant même 14 points d’avance, les Bulldogs vont pourtant voir leur adversaire revenir. Les joueurs de South Carolina sont des morts de faim sur le terrain et ne lâchent rien. Leur défense permet de jouer la transition et d’obtenir des points faciles. Ils repassent même devant à 6 minutes de la fin (67-65).

Cette situation va étonnamment permettre à Gonzaga de se réveiller et de durcir son jeu. Sérieux et collectifs, il vont dès ne lors plus rien lâcher à South Carolina et s’imposer au forceps. Le français de l’équipe, Killian Tillie, va même être décisif puisque c’est lui qui va permettre à Gonzaga d’assurer la victoire par ses lancers réussis à 2 secondes de la fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton avis?

Sch: bientôt de retour ?!

image lebron vs stephenson avril 2017

NBA : LeBron James remporte son duel titanesque face à Paul Georges