AccueilHip Hop CultureJay-Z prend une participation dans spatial LABS via sa...

Jay-Z prend une participation dans spatial LABS via sa société d’investissement Marcy Venture Partners

-

Le rappeur américain vient une fois encore de diversifier ses affaires. En effet, en prenant des parts dans l’incubateur technologique spatial LABS, Jay-Z franchit un nouveau pas dans le métavers. Le concept est très bien connu des lecteurs de Neal Stephenson.

Jay-Z l’homme d’affaires qui sait flairer les opportunités

Grand musicien de son état, Jay-Z figure dans le top 20 des meilleurs rappeurs de ces deux dernières décennies. Mais au-delà de cet aspect culturel, le natif du Brooklyn est aussi un investisseur à succès.

On le retrouve en train d’investir dans des secteurs aussi variés que les lignes de vêtements, les champagnes, les produits de beauté, etc.

Son fonds d’investissement Marcy Venture Partners (MVP) qu’il copréside avec Larry Marcus lui sert de tremplin pour flairer les opportunités.

En parlant d’opportunité, ce début de semaine a vu le rappeur et le génie de la technologie Iddris Sandu conclure un accord.

Le premier investit son argent dans spatial LABS, et le second met tout en œuvre pour développer des produits basés sur le métavers et la blockchain.

Le partenariat promet et Jay-Z peut se frotter les mains

Le métavers est un néologisme formé par la réunion des mots meta et univers. Révélé dans le roman Le Samouraï virtuel de Neal Stephenson en 1992, il désigne la perception en réalité augmentée de l’ensemble des mondes virtuels connectés à internet.

Et si le concept semble faire flores dans l’univers des jeux vidéo, il sera utilisé dans quelques années dans des domaines très variés notamment la musique, un secteur que connait très bien Jay-Z.

Dans ce contexte, le meilleur homme qui puisse permettre au rappeur de 51 ans d’aller de l’avant dans ce milieu très prometteur est Iddris Sandu. Le jeune de 24 ans travaille sur les deux segments du métavers à savoir :

  • le métavers blockchain grâce à son premier produit LNQ. Il s’agit ici de permettre aux gens d’utiliser des cryptomonnaies pour s’acheter des espaces virtuels ;
  • le métavers en tant qu’espace où les gens peuvent se réunir.
Iddris Sandu

Très avancé dans la concrétisation des produits basés sur le métavers, Iddriss n’est pas un novice malgré son jeune âge. Ce jeune très talentueux a déjà travaillé avec Uber, Twitter, Snapchat, mais aussi avec des artistes comme Kanye West et Jaden Smith.

Pour Jay-Z « Iddris a une vision du monde consciente et une vision centrée sur les jeunes qui est innovante et rafraîchissante à voir »

Spatial LABS ou la dernière d’une suite d’investissements dans les cryptomonnaies

Si avec spatial LABS le père de la Roc Nation fait un pas de géant dans le métavers, il n’en est toutefois pas à ses premières tentatives. Il possède des parts via MVP dans plusieurs start-ups du domaine. C’est le cas de :

  • la startup française Ledger ;
  • ₿trust, un fonds que possèdent en commun le rappeur et le patron de Tweeter Jack Dorsey ;
  • la plate-forme de développement de blockchain Alchemy ;
  • Bitski, une plateforme californienne d’achat et de vente de NFT ;
  • etc.

Dans l’ensemble, on peut donc dire que Jay-Z dont, la fortune pèse actuellement un peu moins de 1,5 milliards de dollars, est bien parti pour reprendre son trône de rappeur le plus riche du monde.

Farel
Farel
Journaliste spécialiste des questions économiques et culturelles, je me suis très vite vu entrainer par le mouvement hip-hop dès ma tendre enfance. Le rap est aujourd’hui dans mon ADN et mon répertoire comprend des rappeurs d’origines diverses.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous
Hip Hop Corner

GRATUIT
VOIR