in

Les Bucks prennent l’avantage face aux Raptors

image-milwaukee-antetokounmpo-toronto-playoffs-nba
Giannis Antetokounmpo n'a pas tremblé face à Toronto.

ACTU NBA

 

Les observateurs avaient classés cette rencontre comme la plus propice à des surprises et il n’aura pas fallu attendre longtemps avant d’en voir une. En effet, les Raptors ont été surpris à domicile (97-83), dans leur Air Canada Center, par une équipe de Milwaukee très solide pour son entrée en lice dans les Playoffs NBA 2017

 

Si Cleveland a réussi à éviter de peu une déconvenue dès son premier match, les Raptors, eux, été battus d’entrée sur leur parquet par des Bucks étincelants. Dans un match typique de l’Est, avec deux défenses très compactes, ce sont bien les visiteurs qui prennent le meilleur départ et mènent de 8 unités à la fin des 12 premières minutes de jeu (22-30). Piqués au vif, les canadiens vont alors s’en remettre à DeMar DeRozan pour revenir et prendre la tête à la pause (51-46).

Néanmoins, la seconde période va voir les Bucks bien plus en phase collectivement prendre le dessus sur leurs adversaires. Tout d’abord en infligeant un 7-0 en sortie de mi-temps pour revenir à hauteur (53-53), puis en fin de quart-temps par l’intermédiaire d’un 11-4 dont les Raptors ne se remettront pas. Menant 70-75 à l’issue du troisième quart, Milwaukee ne va ensuite laisser aucun espace à des Raptors pris en tenaille lors de leurs phases offensives.

Dès lors, l’écart se mit à monter sans cesse pour les Bucks, qui non-contents de prendre les devants dans la série, ont véritablement surclasser leurs adversaires durant les dernières minutes. Un dernier quart bouclé sur un 22-13 et les Bucks démarrent de la meilleure des manière possible ces Playoffs NBA 2017. Supérieurs collectivement (22 passes décisives contre seulement 15 pour Toronto), les Bucks ont pu s’appuyer, comme souvent, sur un Giannis Antetokounmpo excellent avec 28 points et 8 rebonds. Khris Middleton frôlant le double-double (10 points, 9 passes) et Malcolm Brogdon (16 points, 6 rebonds) ont aussi grandement participer aux succès de Milwaukee.

Côté, Toronto on retiendra simplement le gros match de DeMar DeRozan (27 points, 8 rebonds) et le double-double de Serge Ibaka (19 points, 14 rebonds) et ont tentera difficilement d’oublier le non-match de Kyle Lowry en grande difficulté avec seulement 4 points et 6 passes en 33 minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton avis?

image-lebron-james-indiana-pacers-playoffs-2017

Sans briller, les Cavaliers assurent l’essentiel

image-utah-joe-johnson-clippers-los-angeles

Utah au buzzer, San Antonio très facile