in

Mike Tyson vient à peine d’apprendre qu’il a inspiré Balrog de Street Fighter

image Mike Tyson vient à peine d'apprendre qu'il a inspiré Balrog de Street Fighter
Mike Tyson vient à peine d'apprendre qu'il a inspiré Balrog de Street Fighter

Visiblement, tout le monde le savait, sauf lui.

Balrog est l’un des personnages emblématiques de la saga de jeux-vidéo versus fighting Street Fighter. Saviez-vous qu’il était en fait inspiré par le célèbre boxeur Mike Tyson ? Oui ? Et bien sachez que l’intéressé lui-même n’était même pas au courant. Et ce depuis 28 ans, date de sa première apparition.

Capcom, l’éditeur du jeu, ne s’est pourtant jamais caché d’avoir utilisé la superstar américaine pour créer son personnage. Outre la ressemblance frappante entre les deux protagonistes en 1991, les éditeurs ont carrément donné à leur perso, le même nom que le boxeur. Le vrai nom de Balrog est en effet Mike Bison. Difficile de faire un clin d’œil plus explicite.

https://twitter.com/hotboxinpodcast/status/1113986672885227525

Malgré tout, Mike le boxeur n’avait jamais entendu parler de son homonyme virtuel. Stupéfait d’apprendre qu’il a influencé la création d’une icône de la pop culture, il a, tout en finesse, qualifié les créateurs du jeu de « dirty motherfuckers ». Sans doute devait-il quand même être au courant que Balrog est tout, sauf un personnage sympatrique.

Un personnage iconique, mais antipathique

Son backgroung fait effectivement de lui un personnage malveillant. Né dans un ghetto, cet ex-boxeur professionnel au physique plutôt imposant a été radié à vie par la Fédération Internationale de Boxe. La raison ? Un match à Las Vegas dans lequel il tua son adversaire. Au pied du mur, il fut finalement recruté par le Dictateur M. Bison, et deviendra l’un de ses plus fervents hommes de main.

Outre son allégeance à l’antagoniste principal de l’univers de Street Fighter, Balrog est aussi obnubilé par l’appât du gain, les femmes et le whisky. En plus d’être impoli, délinquant et déloyal, il est prêt à tricher pour gagner se démarque ainsi par des techniques de combat peu orthodoxes. Dans l’épisode IV par exemple, l’une de ses attaques consiste à marcher sur le pied de son adversaire, un geste interdit en boxe. Avec un portrait si peu élogieux, on devine que l’équipe de développement du jeu devait avoir une dent contre le sulfureux Iron Mike

Balrog quant à lui apparaît pour la première fois en 1991 dans Street Fighter II: The World Warrior, l’épisode phare de la série dans sa version arcade. A ses débuts, le personnage n’est pas jouable est est d’abord un mini-boss. Ce n’est que dans l’édition « Champion » du jeu, sortie en 1992, que les joueurs pourront l’incarner en combat.

C’était donc la révélation pour Mike Tyson. On ne sait pas si cet argument sera suffisant pour le motiver à prendre la manette. Quand bien même il venait à jouer au jeu, on espère pour lui qu’il sera meilleur à SF qu’il ne l’est à Mario Kart.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton avis?

image cover future undefeated

Future dévoile le titre Undefeated [Stream]

image Retour sur "Boom", le premier classique de Royce Da 5'9" et DJ Premier

Retour sur « Boom », le classique de Royce Da 5’9″ et DJ Premier