AccueilRap français : Actualité, sorties d'albums et sons du momentHornet frappe dans le mille avec ''Nous Mêmes''

Hornet frappe dans le mille avec  »Nous Mêmes »

-

Depuis quelques années, après une (trop) longue période dominée par l’usage abusé de l’autotune, les syllabes chantées et étirées sur parfois plus de 10 secondes, on assiste à ne renaissance du kickage. L’exemple le plus évident, c’est bien sûr l’arrivée de Sofiane parmi les têtes d’affiche du game français : le public semble avoir retrouvé le goût des flows mitraillettes et agressifs.

Hornet la Frappe s’est très vite engouffré dans la brèche à peine ouverte. C’est d’ailleurs avec Fianso notamment qu’il s’est fait connaître lors du titre très énervé  »Rentre dans le Cercle », où Hornet détonne, mais également grâce à quelques clips vidéos de bonne qualité comme  »#Peufra ». Après un buzz qui a bien monté sur le net, Hornet a décidé de rentrer dans l’arène avec cette mixtape intitulée  »Nous-Mêmes », et sorti aujourd’hui.

Une sortie un peu entachée par une belle polémique de merde sur la pochette du projet : une pochette où on aperçoit Hornet debout devant des tours, où les balcons sont décorés de plein de drapeaux. On lui a reproché de ne pas faire apparaître le drapeau de la France, à tords puisque le drapeau tricolore figure derrière sur la tracklist. Hornet a été visé par des propos racistes, sans raison, belle photographie de la mentalité française aujourd’hui…

Hornet en revanchard

L’humeur dominante du projet est, sans surprises, l’envie de revanche du jeune Hornet. Une revanche contre la vie, une revanche contre le rap game, car même s’il n’est pas dans le rap depuis aussi longtemps que Fianso, les portes ont elles aussi eu beaucoup de mal à s’ouvrir pour Hornet. Il a donc dû passer par la fenêtre, et rentrer avec cette tape  »Nous-mêmes ». Le titre, d’ailleurs, est un clin d’oeil à tout ça, personne n’est venu l’aider, il a donc dû tout faire lui-même avec les siens.

Cette envie de revanche est également extérieure au rap. Le refrain de son titre  »Je Pense à toi » est assez explicite à ce sujet :  »J’suis dans mon bolide j’pense à toi, je géchar mon brelic j’prends sur moi ». Ces références aux traîtres, aux balances, aux concurrents, sont très nombreuses dans le projet. On peut notamment parler des titres  »T’as géchan »,  »Je Pense à toi »,  »Poukie », où on sent le rappeur au bord du craquage, de prendre son gun et partir faire une dinguerie.

Le tout, entouré d’une mélancolie assez présente dans la mixtape elle aussi. On sent qu’il regrette le bon vieux temps, avant les histoires, avant les trahisons, et que la vie a jusqu’à aujourd’hui eu un goût plutôt amer pour Hornet, comme on peut le voir dans  »Maghrébin ». La mélancolie et l’envie de revanche, a point d’être menaçant parfois, sont deux choses qu’on retrouve beaucoup dans le game actuel.

Une diversité de thèmes et d’ambiances

Mais Hornet connaissait les risques s’il se cantonnait à ces postures traditionnelles, il a donc également exploré d’autres ambiances, d’autres thèmes. Le titre  »Ça passe » est par exemple assez rigolo : des sonorités très afro, un refrain très rythmé, et des lyrcis très streets à base de bouteilles en chicha club, de policiers qui passent sur le terrain, de guetteurs, bref, un essai transformé pour Hornet.

Si on n’est pas toujours fans de la recette  »couplet rappé et refrain autotuné en mode aigu », qu’on retrouve un petit peu trop à notre goût sur le projet, Hornet envoie tout de mêmes des gros bangers street comme on les aime, comme  »T’es un marrant » avec Sofiane, ou  »Terrain Glissant » avec Kalash Criminel.

On trouve également des titres un peu plus conscients et introspectifs, comme  »Misère » avec des punchlines assez lourdes comme  »J’ai pris le mic’ pour les frères et pas les ptites connes, j’ai chanté gramme2peuf et pas la demi-tonne », sorte d’egotrip inversé. Le titre  »Mon ex’‘ est assez réussi dans son genre, le son de loveur un peu raté, qui la fait à l’envers aux filles et qui a raté l’amour de sa vie.

Bref, plusieurs thèmes, plusieurs ambiances, avec un talent évident pour kicker le mic, on peut dire que le disque est réussi. Pas parfait, mais c’est produit de bonne qualité, et il présente bien l’univers d’Hornet à tout le monde. Après ça, on peut être certain qu’Hornet va faire partie des gars qui comptent dans le rap français. C’est en tout cas tout ce qu’on lui souhaite !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous
Hip Hop Corner

GRATUIT
VOIR