image-eazy-e-news-rap-us

[Insolite] Quand Eazy E recrutait d’anciens soldats israéliens pour gérer Suge Knight!

Faire du rap, ça n’est pas toujours de tout repos, et c’est même parfois plutôt dangereux. Tupac, Notorious Big, Big L et bien d’autres encore peuvent en parler : la rue c’est dangereux. Les rappeurs du groupe légendaire NWA ont été consacrés comme les “Premiers Gangsta Rappers”, ces anciens membres de gang qui se mettent à la musique. Et quand on cumule un gros ego, un accès facilité aux armes, et la mentalité de Compton, on obtient un mélange explosif. Il n’était d’ailleurs pas rare, à l’époque, que ça se finisse en bagarre ou que les membre du groupe soient impliqués dans des histoires liées au banditisme.

Du coup, ça a poussé certaines de nos vedettes du ghetto à avoir recours à des services de sécurité assez musclés. Et récemment, on a eu droit à quelques anecdotes croustillantes sur NWA, Suge Knight, et la manière dont ils géraient leur sécurité.

Coups de poings, menaces et soldats isréaliens

L’auteur de ces confidences, c’est Gary Ballen, cousin du manager de NWA Jerry Heller, qui s’est confié au “Murder Master Music Show”. Il commence d’abord à parler de Eazy E, en affirmant que ce dernier était hyper énergique et très tonique malgré sa petite taille : “Petit mais costaud. Il pouvait être debout et lâcher des saltos arrières en retombant sur ses pieds. Je l’ai déjà vu assommer un mec de plus de 100 kilos d’un seul coup de poing”. Il affirme aussi que Suge Knight faisait extrêmement peur : “Un jour, Suge Knight est rentré dans mon bureau en fermant la porte derrière lui. Il m’a dit que j’avais été irrespectueux avec Dr. Dre et Michel’le et qu’il voulait que j’arrête. C’était la première fois d ema ie que je m’excusais. C’était Suge Knight, et il était assez massif et très menaçant en même temps.”

Des anecdotes assez drôles, mais qui ne sont rien à côté de la dernière. Gary Ballen nous raconte la fois où Eazy E a dû engager d’anciens soldats israéliens pour se protéger de Suge : “La première fois que j’ai vu Mike Klien, c’était une image de lui tenant deux têtes coupées. Un des soldats les plus fous de l’armée israélienne, et quand je l’ai rencontré, il était entouré d’une grosse équipe de costauds qui bossaient pour lui, et sont devenus nos gardes du corps. Eazy adorait cette mentalité Rambo, et Klein était un expert en tout : karaté, combat, tout. Un jour il a menacé Suge, et on n’a plus eu de problèmes. Il lui a dit que si jamais il revenait, Mike allait le chopper et le faire rouler dans une poubelle à travers toute la ville. Et il lui a également dit que s’il revenait dans le bureau sans y être invité, il le quitterait dans une boîte”.

La mentalité gangsta de l’époque, c’est autre chose qu’aujourd’hui où on voit des rappeurs taper sur des ados en sortie de concert…

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

2 Comments

  1. C’est normal qu’un article sur le même sujet sortes le même jours sur booska p ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Résoudre : *
21 ⁄ 7 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.