AccueilInterviewsPaul McCartney, la légende des Beatles, s'innocente de...

Paul McCartney, la légende des Beatles, s’innocente de la séparation du groupe : il affirme que c’est la faute à John Lennon

-

Après 10 ans, 14 albums studio, d’innombrables concerts à guichets fermés et des dizaines de tubes désormais classiques, McCartney, Lennon, George Harrison et Ringo Starr se séparent en avril 1970. Une séparation longtemps imputée au départ de McCartney du groupe…. Cinquante ans plus tard, le chanteur clarifie les choses.

Derrière la séparation, le couple Lennon-Ono ?

Dans une nouvelle interview accordée au Guardian, McCartney a abordé la dissolution du groupe. Il a affirmé que John Lennon était le véritable responsable de la séparation des Beatles. « Je n’ai pas été l’instigateur de la séparation. C’était notre Johnny » a déclaré M. McCartney au journal » C’est John Lennon qui a débarqué un jour en disant : « Je quitte les Beatles ». Est-ce que c’est l’instigateur de la séparation, ou pas ? »

Il a expliqué que le raisonnement de Lennon était lié à la nouvelle vie qu’il construisait avec l’artiste japonaise Yoko Ono.  « Le but de tout cela était vraiment que John fasse une nouvelle vie avec Yoko », a-t-il poursuivi. « John avait toujours voulu en quelque sorte se détacher de la société parce que, vous savez, il a été élevé par sa tante Mimi, qui était assez répressive, alors il cherchait toujours à se détacher. » McCartney pense que Lennon, qui était « prêt à oublier sa vie de rock star et à s’installer avec sa femme’’, était le premier responsable du déclin du groupe. 

Toutefois, même s’il précise que Lennon et Ono formaient « un couple formidable », et que leur relation n’a pas eu d’impact direct sur le groupe, il croit cependant que le groupe aurait pu continuer à jouer ensemble pendant un certain temps encore, si son défunt partenaire avait décidé de rester.

McCartney crève l’abcès

Après la déclaration interne de Lennon, McCartney affirme que les membres restants du groupe ont été  » laissés à la ramasse’’. Leur nouveau manager, Allen Klein, leur avait conseillé de garder leur dissolution imminente secrète pendant qu’il réglait certains détails.

« Pendant quelques mois, nous avons dû faire semblant », a déclaré McCartney à Wilson, selon le Guardian. » À cette époque, nous avions de petites réunions et c’était horrible… C’était le contraire de ce que nous étions. Nous étions des musiciens, pas des hommes de réunion. C’était bizarre parce que nous savions tous que c’était la fin des Beatles, mais nous ne pouvions pas simplement nous en aller. » En fin de compte, McCartney a été le premier à crever l’abcès,  en se lançant en solo – « parce que j’en avais marre de le cacher » et a donc encouru la majorité des reproches.

Au cours de l’émission McCartney se souvient de cette période de culpabilité comme étant,  « la période la plus difficile de ma vie ». « J’ai dû vivre avec ça parce que c’est ce que les gens ont vu », se souvient McCartney, aujourd’hui âgé de 79 ans. « C’était mon groupe, c’était mon travail, c’était ma vie, alors je voulais que ça continue ».

Lennon a été tué par balle à New York une décennie après la dissolution du groupe légendaire en décembre 1980.

Sidoine
Sidoine
Journaliste et traducteur EN-FR, je suis passionné d'Internet, de technologies, de crypto-monnaies et de musique, le Rap tout particulièrement. Je suis tombé dans le chaudron de MC Solaar lorsqu'avec l'aide du druide Jimmy Jay, il préparait l'album Qui sème le vent récolte le tempo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous
Hip Hop Corner

GRATUIT
VOIR