AccueilRap US : Le meilleur et dernières actualités du Rap Américain 2021Jussie Smollett a été reconnu coupable de mise en...

Jussie Smollett a été reconnu coupable de mise en scène d’un faux crime de haine

-

Jussie Smollett n’est pas encore fixé sur sa peine, mais il sait désormais que le jury le reconnaît coupable de plusieurs chefs d’accusation.

A Chicago hier 9 décembre, la justice a mis un terme à une procédure judiciaire qui a duré deux ans. Cette procédure qui avait pour principal mis en cause, Jussie Smollett a reconnu l’acteur ayant joué un rôle dans Empire comme coupable de cinq chefs d’accusations de trouble à l’ordre public et ceci pour avoir affirmé être victime de crime haineux en janvier 2019.

Rappels des faits

L’acteur gay a affirmé en janvier 2019, avoir été victime d’une attaque physique par deux hommes. Cette attaque selon l’acteur était en raison de son statut d’homme noir et gay. Il avait affirmé que ses assaillants lui avaient lancé des insultes raciales et homophobes.

La vague de manifestations qui s’en est suivi a conduit à l’arrestation de l’acteur qui s’érige en victime. Il avait été épinglé pour trouble à l’ordre public. Son arrestation, alors qu’il s’est rendu aux autorités, a entraîné une procédure judiciaire avec 16 chefs d’accusations. Le 2Pac gay et ses avocats ont plaidé non coupable pour tous les chefs d’accusations en Mars 2019.

La version des autorités juridiques

Selon CNN, les autorités judiciaires continuent de regarder la situation sous un autre angle. Ils ont déclaré et soutenu que l’acteur a simulé tout le scénario de son attaque.  Pour les procureurs, Smollett avait payé les frères frères Olabinjo et Abimbola Osundairo pour réaliser une attaque de crime haineux. Cette mise en scène contre l’acteur avait pour but d’attirer l’attention et d’ exposer médiatiquement l’acteur afin d’obtenir l’amour de tous. Un abus de sensibilité que l’appareil judiciaire de Chicago compte bien faire payer à l’acteur. En attendant la prononciation de peine,  les flics également s’étaient prononcés à travers le superintendant de la police de Chicago, Eddie Johnson. Il avait compris la supercherie et avait déclaré à l’époque que Smollett avait mis en scène l’attaque parce qu’il était mécontent de son salaire.” « Je reste suspendu à ma tête et je me demande pourquoi. Pourquoi quelqu’un, en particulier un Afro-Américain, utiliserait-il le symbolisme d’un nœud coulant pour porter de fausses accusations ? Comment quelqu’un pourrait-il regarder la haine et la souffrance associées à ce symbole. ». Le policier avait insisté sur l’ingratitude de l’homme. « Comment un individu qui a été embrassé par la ville de Chicago peut-il se retourner et gifler tout le monde dans cette ville en faisant cette fausse déclaration ? Les faux rapports de police causent un réel préjudice. »

Le verdict en attendant la prononciation de la peine

Bien qu’il ait été acquitté d’un chef d’accusation de trouble à l’ordre public, Smollett a été reconnu, coupable d’avoir fait un faux rapport de police, indiquant qu’il avait été victime à la fois d’un crime haineux et de coups et blessures, à l’officier Muhammad Baig ainsi qu’au détective Kimberly Murray. Son faux témoignage est perçu comme une entrave à une procédure judiciaire et il risque gros dans ce cas. Il devra se faire également du souci parce que pour les autres chefs d’accusations de trouble à l’ordre public, Smollett devra espérer la clémence du juge du comté de Cook, James Linn.  L’accusation de trouble à l’ordre public est un crime de classe 4 et est passible d’une peine maximale de trois ans de prison et d’une amende de 25 000 dollars. Le juge aura la possibilité d’imposer une peine concurrente ou consécutive lors de l’audience de détermination de la peine.

Les réactions à l’issu du verdict

Le plus surprenant a été la réaction de Jussie Smollett pendant que le juge rendait public le verdict. L’accusé reconnu coupable est resté immobile et a gardé les yeux verrouillés dans un regard, les doigts entrelacés dans ses mains sur la table. Il n’a pas regardé sa famille, le juge ou quiconque à part le jury. Devrait-on craindre pour leur sécurité ? Les policiers devront veiller aux grains de ce côté. 

Sidoine
Sidoine
Journaliste et traducteur EN-FR, je suis passionné d'Internet, de technologies, de crypto-monnaies et de musique, le Rap tout particulièrement. Je suis tombé dans le chaudron de MC Solaar lorsqu'avec l'aide du druide Jimmy Jay, il préparait l'album Qui sème le vent récolte le tempo.
Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous