spot_img
spot_img
AccueilRap US : Le meilleur et dernières actualités du Rap Américain 2021Kid Cudi : Une épopée d'acceptation de soi entre...

Kid Cudi : Une épopée d’acceptation de soi entre MOTM II et MOTM III

-

Considéré par beaucoup de ses fans comme son dernier chef-d’œuvre musicale, Man On The Moon II est sorti en 2010. A l’occasion de la sortie du troisième volet, nous vous proposons un retour sur une décennie compliquée pour Kid Cudi.

Les débuts de Kid Cudi.

MOTM I

Depuis toujours, les Hommes rêvent de vivre leur première rencontre avec une forme de vie extraterrestre. Pendant que certains désespèrent encore de ne pas voir ce jour arriver, d’autres ont compris depuis longtemps que la première rencontre du troisième type avait déjà eu lieu. Et ce, le 15 septembre 2009, lorsque l’OVNI Kid Cudi émergea aux yeux du grand public avec son premier album Man on The Moon, qui révolutionna la musique et influença une multitude d’artistes actuels.

Le projet, sous-titré The End Of The Day, est perçu comme une nuit entière ou les différents rêves et cauchemars du chanteurs d’entremêlent et présentent le personnage si spéciale qu’est le rappeur. Un jeune homme solitaire, triste, névrosé et fou, car torturé par ses démons. Des démons faits d’excès divers, entre femmes, alcools et autres drogues psychédéliques.

Pourtant, malgré son enfermement sur lui-même, Kid Cudi se sert de sa musique pour s’exorciser, faire tomber ses masques et parler à cœur ouvert. Cette façon de s’exprimer va révolutionner le rap, qui permettait avant d’embellir la vie de chaque interprète à travers multiples ego-trip dans lesquels beaucoup d’auditeurs s’identifiaient. Mais la force de Mr Solo Dolo fut de toucher le cœur de tout être, amateur ou non de cette musique, à travers ses textes poignants et réalistes reflétant sa vie. Par la même occasion, il donna naissance à un sous-genre du rap qu’il perfectionne avec son grand ami Kanye West : le rap alternatif, où plutôt le rap emo.

MOTM II

Ce genre si particulier prendra encore plus d’ampleur l’année suivante, à l’occasion du deuxième volet de sa série : Man on The Moon II : The Legend Of Mr.Rager. Jugé par son créateur comme bien plus sombre que le premier, cet album aborde la réalité à laquelle Cudi fait souvent face, renvoyant à des sujets plus personnels comme son addiction à la cocaïne dans « These Worries » qu’il combattra grâce à une autre drogue : « Marijuana ».

Véritable chef-d’œuvre musicale, le rappeur de Cleveland aura réussi à convaincre son public en seulement deux ans à travers deux projets personnels et intemporels. Mais ses auditeurs ne comprenaient pas tout de la patte artistique si spécial de Cudi, qui utilisait ses projets pour combattre ses démons qui le hantaient depuis la mort de son père. Alors sur le toit du monde, ce dernier multiplie les rechutes dans la drogue et les dépressions, sans que quiconque ne le remarque.

Expérimentations d’un mélomane

WZRD

En 2011, Scott Mescudi annonce vouloir faire une pause avec le hip-hop et monter un groupe de rock avec son producteur Dot da Genius. WZRD sera le fruit de leurs compositions, et recevra un grand succès a sa sortie. L’opus est plus joyeux que les précédents et prouve que les problèmes majeurs du chanteur ont disparu. En effet, ce dernier était entré en centre de désintoxication et avait même déclaré par la suite qu’il n’avait pas eu d’inspiration pendant cinq moi dû à sa nouvelle sobriété.

Indicud

En 2012, Kid Cudi annonce travailler sur l’ultime volet de sa trilogie des Man On The Moon, mais se relance petit à petit dans le hip-hop avec un projet qui lui tient à cœur depuis longtemps : Indicud. Il produira entièrement l’album pour la première fois, mettant en avant des artistes tels que son ami de toujours King Chip (anciennement nommé Chip Tha Ripper) ou encore le groupe féminin HAIM, inconnu à l’époque.

Alors que le projet devait être la suite tant attendu de sa trilogie, le rappeur se retracte car l’opus ne rentre pas d’après lui dans l’histoire et l’éthique des deux premiers. En effet, on y retrouve un Kid Cudi heureux, traitant de sujets tels que le sexe et son amour envers une certaine femme qu’il décrit dans le sublime « Young Lady » et dans « Girls », son goût de la fraternité et du partage dans « Brothers » et « Just What I Am », ainsi que son acceptation de soi et de son talent dans les géniaux « Unfuckwittable », « King Wizard » et « Immortal ».

A travers tout ces morceaux aux teintes d’egotrip, peu de titres contenant la mélancolie tant attendu de Cudi se font remarquer. Au contraire, des titres comme « Solo Dolo Pt.II » ou encore « Lord of The Sad and Lonely » sonnent le gong de la révolte plus que celui du subissement, à l’instar d’un nouveau départ, comme l’annonce l’introduction du projet : « The Resurection of Scott Mescudi ». En effet, le rappeur venait tout juste de quitter le label de son ami Kanye West pour prendre sa propre direction sur le sien : Wicked Awesome.

Satellite Flight : The Journey To Mother Moon

En 2013, Kid Cudi annonce son nouveau projet, un EP expérimental du nom de Satellite Flight : The Journey To Mother Moon, qu’il désignera comme un avant goût de Man On The Moon III qu’il prévoit pour 2015. A la surprise générale, le projet renferme que 10 titres dont la plupart très électroniques, colorés par le voyage interstellaire et l’évasion. Ce qui surprendra encore plus ses fans, qui par ailleurs critiquent grandement l’album et ne souhaite pas voir la fin de la trilogie y ressembler, c’est que le rappeur le désignera comme son travail le plus abouti et le plus réussi. Bien évidemment, Cudi ne déçoit jamais entièrement et quelques douceurs s’y trouvent, comme « Balmain Jeans » en compagnie du chanteur de R&B Raphael Sadiqq ou encore le planant « Too Bad I Have Too Destroy You Now » où le chanteur use de sa recette fétiche de ses fredonnement si caractéristiques.

Speedin’ Bullet To Heaven

Une année se passe, et les fans du mélomane s’impatientent quand à l’idée du projet qui viendra clôturer la trilogie. Kid Cudi refait une annonce le concernant, et à la déception de tout le monde, annonce qu’un album est en route avant Man On The Moon III. Son 5ème album studio Speedin’ Bullet To Heaven sort, et reçoit des critiques mitigés. En effet, Scott surprend son public avec un album rempli de titre punk-rock/rock-alternatif qu’il définira lui même comme : « 100% la pure forme de ma vision artistique ». De quoi décevoir grands nombre de fans qui patientent depuis maintenant 5 ans la suite de deux projets marquants.

Passion, Pain & Demon Slayin’ et Dépression.

L’histoire se répète et Kid Cudi annonce un nouvel album en 2016. Il dévoilera le single de « Surfin' » avec Pharell Williams et « Frequency » qui réjouiront ses supporters, qui pensent finalement avoir retrouvé le compositeur d’antan. L’album reçoit de superbes critiques et est entièrement produit par lui même.

Dépression et message d’alerte

Mais, à l’instar de ses anciens albums qui suivirent les MOTM, celui-ci est beaucoup plus sombre et ressort même quelques messages cachés de suicide de la part du chanteur. Comme le titre du projet l’indique, les démons d’antan sont revenues lui rendre visite et cette situation ne plaît guère aux auditeurs de Kid Cudi. En effet, plusieurs fans et fin écouteurs se sont mis a lui envoyer des messages de soutient et à envoyer l’alerte sur les réseaux concernant la santé mentale de l’artiste. Cette affaire affola internet, et le 05 octobre 2016, ce dernier décida de s’exprimer sur les réseaux.

« Il est difficile pour moi de trouver les mots pour vous dire ce que je suis sur le point de partager avec vous, car je me sens honteux. Honteux d’être un leader et un héros pour beaucoup alors que je vis dans le mensonge. Il m’a fallu un certain temps pour en arriver là, mais c’est quelque chose que je dois faire pour moi-même, ma famille, mon meilleur ami, ma fille et vous tous, mes fans. Hier, je me suis présenté dans un centre de désintoxication pour dépression et pulsions suicidaires.« 

« Je ne suis pas en paix. Je ne l’ai jamais été depuis que vous me connaissez. Si je n’étais venu dans ce centre, je me serais fait du mal. Je suis un être humain blessé qui nage dans une piscine d’émotions chaque jour. Une tempête fait rage dans mon cœur, en permanence. J’aimerais savoir à quoi « être en paix » ressemble. J’aimerais savoir comment me relaxer. Mon anxiété et ma dépression ont fait de ma vie un cauchemar depuis toujours et je ne sors jamais à cause de ça. Je suis incapable de lier de nouvelles amitiés à cause ça. Je n’ai confiance en personne à cause de ça et j’en ai assez d’être freiné dans ma vie. Je mérite la paix. Je mérite d’être heureux et de sourire. Pourquoi pas moi? Peut-être que je donne trop de ma personne aux autres et que j’oublie de prendre soin de moi aussi. Je pense que je n’ai jamais su comment faire. J’ai peur, je suis triste, j’ai l’impression d’avoir laissé tomber pas mal de monde, encore et encore. Je suis désolé. Le moment est venu de me soigner. Je suis nerveux mais je vais y arriver.« 

Suite à ce message d’alerte, le rappeur a reçu des messages de soutien de la part de sa communauté, ainsi que de la part de ses proches et de la part de toute la scène musicale américaine, y compris le rap.

Kids See Ghosts

Deux ans se passent et Kid Cudi donne petit à petit de bonne nouvelles à ses fans, qui n’arrêtent pas de le soutenir dans cette période si compliquée pour lui. En 2018, le rappeur revient à ses principes de bases et sort un album commun avec celui qui l’a découvert : Kanye West. Kids See Ghosts est acclamé par la critique et les fans des deux artistes. Ils signent un album électro-psychédélique au ton très sombre, marqué par leur récent combat contre la dépression et divers troubles mentaux. Mais un titre retient plus l’attention que les autres : « Reborn », où Kid Cudi parle de sa résurrection et de son bonheur enfin retrouvé. Ce titre envoi du baume au cœur des fans, qui se soulagent enfin à l’idée de la disparition du comportement suicidaire de leur rappeur préféré.

Man On The Moon III : The Chosen

Malgré ça, ils devront encore patienter deux longues années avant que Kid Cudi vienne clore le premier chapitre de sa vie : celui d’un homme sur la lune qui ne cherche pas spécialement à avoir les pieds sur Terre si le bonheur ne s’y trouve pas. Le 11 décembre 2020 sort l’ultime volet de sa trilogie débuté dix ans auparavant : Man On The Moon III : The Chosen. En collaboration avec Travis Scott, qui a toujours révélé l’importance de Scott Mescudi dans sa vie et son influence dans ses musiques (c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il s’appelle Travis « Scott »), il aura pris son temps avant de dévoiler son opus. Ce dernier nous montre son combat envers son alter ego : Mr.Rager, et son acharnement afin de retrouvé sa joie et sa philosophie d’antan

Un combat enfin remporté par l’un des artistes pionniers de notre génération, qui a influencé la musique actuelle et, par dessus tout, la manière de percevoir les choses. Le philosophe, chanteur, rappeur, compositeur et producteur Kid Cudi remercie ses fans avec le troisième volet de sa trilogie, qui se termine sur les doux mots : « To be continued… »

Découvrez également : Histoire de Sample : Shape Of My Heart.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous