AccueilRap US : Le meilleur et dernières actualités du Rap Américain 2021Kodak Black assigné à résidence surveillée et condamné à...

Kodak Black assigné à résidence surveillée et condamné à un dépistage régulier de drogues

-

Le rappeur a été arrêté la semaine dernière après que la police a trouvé de nombreuses pilules d’oxycodone en sa possession.

Les choses se corsent pour Kodak Black

La semaine dernière, Kodak a été arrêté pour avoir prétendument eu des fenêtres illégalement teintées. Suite au contrôle routier, le rappeur de Floride a été placé en détention après que la police a trouvé des pilules d’oxycodone. Il a payé une caution de 75 000 dollars et a été libéré de prison le jour suivant.

Plus tard, son avocat a contesté le chef d’accusation de possession et de trafic de drogue affirmant que les pilules avaient été prescrites. En effet, plutôt cette année, Kodak s’est fait tirer dessus. Ajouté aux mauvais traitements que le rappeur aurait subis en prison, les pilules lui auraient été prescrites pour gérer sa douleur. C’est du moins ce qu’on peut retenir de l’explication de son avocat.

Tout indique que Kodak Black va passer plus de temps à la maison après cette récente arrestation. Rappelons que lors de son interpellation, le rappeur a nargué les policiers. XXL a rapporté qu’il y a eu un rebondissement dans l’affaire. Il aurait été placé en résidence surveillée avec un moniteur électronique. Pour rappel, le rappeur était en liberté surveillée, mais celle-ci a été révoquée.

Désormais, Yak devra se soumettre à des tests de dépistage de drogues et à des contrôles réguliers avec son agent de probation. En outre, si Kodak se produit ou souhaite passer du temps en studio, son équipe juridique devra demander officiellement l’autorisation du tribunal.

Ambro Ola
Ambro Ola
Titulaire d’une licence en linguistique anglaise, je suis web rédacteur, content-manager. Je nourris une passion toute particulière pour l’art_ la poésie et la musique en l’occurrence. Bercé dès le jeune âge par les vers renversants des légendes du hip-hop tels que Eminem et Youssoupha, j’ai nourri très vite et mûri en grandissant, une forte affection pour le rap, la parole vivante, qui sait se faire tendre, instructive ou agressive. Retrouvez moi sur Twitter ou Linkedin !
Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous