AccueilRap US : Le meilleur et dernières actualités du Rap Américain 2021Krayzie Bone du groupe Bone Thugs-n-Harmony remet toujours en...

Krayzie Bone du groupe Bone Thugs-n-Harmony remet toujours en cause la mort par le VIH SIDA de Eazy-E

-

Krayzie Bone ne croit pas encore qu’Eazy-E soit mort du VIH SIDA. Il l’a encore affirmé au micro de HipHopDX.

Il est devenu presque de coutume que des documentaires soient réalisés pour célébrer ou rendre hommage à certains disparus de l’industrie du Hip-hop. Bien que ce type de réalisations vise également à générer de l’argent, il suscite parfois de vives discussions quant à la véracité de son contenu. Le lundi 3 janvier dernier, un extrait vidéo du documentaire de WEtv relative à la mort mystérieuse d’Eazy-E a circulé et a retenu l’attention de beaucoup de personnes.

L’extrait ainsi que tout le documentaire avait pour but de démystifier une théorie de longue date qu’Eazy-E n’est pas réellement mort du VIH SIDA. Pour cela, l’extrait diffusé montre le Dr Wilbert Jordan qui affirme avoir traité deux femmes qui lui ont dit qu’Eazy-E les avait infectées par le VIH. On voit bien le médecin qui a vieilli en train d’échanger avec l’une des femmes. Mais, tout cela ne convainc pas Krayzie Bone de Bone Thugs-n-Harmony qui pense que la cause est à chercher ailleurs.

Krayzie Bone montre les incohérences de la piste de l’infection au VIH SIDA

Eazy-E est décédé à 30 ans, le 26 mars 1995 et son diagnostic de VIH ne lui a été transmis qu’un mois plus tôt avant sa mort. Ce détail et  bien d’autres qui s’y ajoutent ont nourri le scepticisme de Krayzie Bone qui s’est confié à HipHopDX. 

A propos de la vidéo, le sceptique a clairement déclaré avec une touche d’humour : « Toute cette situation était drôle ».  Il a ensuite réaffirmé ses premières impressions qui n’ont pas changé. Il se base une fois de plus sur les signes cliniques d’un malade du VIH SIDA, signes absents chez son ex producteur.  « Je dis juste ceci – et c’est ce sur quoi je me tiens depuis le début. C’est peut-être vrai, mais tout ce que j’ai dit dans ce cas, c’est que j’ai vu des gens sur le point de mourir du SIDA à part entière, et ils ont l’air d’être sur le point de mourir du SIDA. J’ai vu des personnes séropositives et elles ont l’air tout à fait normales. C’est ce qu’il avait. Voilà à quoi ressemblait Eazy-E quand il est mort – tout à fait normal. » 

Pour montrer son entière maîtrise du sujet, il est rentré dans les détails des symptômes toujours pour mettre en lumière que le disparu n’avait rien manifesté d’alarmant sur le plan clinique. « Il n’a pas maigri, ne s’est pas ratatiné, n’a pas rétréci, rien de tout cela. Je ne comprends pas comment c’est arrivé si vite. Il est mort si vite. Comment ça s’est passé comme ça ? Si vous avez le SIDA à part entière et que vous êtes en phase terminale… avez-vous vu des gens qui sont sur le point de mourir d’un cancer ? On dirait que vous allez… Si vous êtes sur le point de mourir d’une maladie, vous avez l’air d’être sur le point de mourir de cette maladie. »

Une histoire qui a failli ne jamais exister

La collaboration entre le groupe Bone Thugs-n-Harmony et le disparu n’aura duré qu’un an. Durant cette collaboration, le groupe aura sorti en juin 1994, The Creepin’ On Ah Come Up EP avec la coproduction d’Eazy-E, DJ Yella et DJ U -Neek. Le groupe travaillait encore sur son premier album, E. 1999 Eternal, quand leur producteur a rendu l’âme. Krayzie Bone a parlé des moments de galères où le groupe a failli retourner à Cleveland quand le patron de  Ruthless Records ne répondait plus à leurs appels.

« Cela a commencé à durer des jours où nous n’avions plus de nouvelles de lui, puis cela s’est transformé en semaines où nous n’avons pas eu de nouvelles de lui », a commencé par exposer le sceptique durant l’entretien. « Et nous étions ici à Los Angeles, vivant dans des hôtels. Nous n’avions pas de famille ici. Eazy était notre support de vie. On ne gagnait pas encore d’argent, tu vois ce que je veux dire ? Quand nous nous sommes finalement rencontrés en tête-à-tête, nous nous sommes dit : « Frère, si tu vas disparaître comme ça et nous laisser à l’hôtel pour morts, peux-tu au moins nous renvoyer à Cleveland ? Au moins, nous pouvons nous débrouiller et gagner de l’argent. Nous ne savons rien de ces rues de LA. Renvoyez-nous à Cleveland pour que nous puissions au moins gagner de l’argent. »

La réaction du groupe a poussé Eazy-E a tenté un dernier tour pour reprendre les choses en main. Krayzie Bone a expliqué comment ils ont continué l’aventure avec Eazy. « Il l’a sorti et s’est dit : ” Regarde, mec… ” et il en a été blessé », a dit Krayzie. « Il a été blessé parce qu’il a perdu tout son groupe contre Jerry Heller, vous voyez ce que je veux dire ? Il en a donc été blessé. Il disait : ‘Mec, j’ai besoin que vous restiez tous et soyez juste patient. Je nettoie la maison. Je fais venir de nouvelles personnes. Jerry Heller est parti. Il m’a dit : “Vous allez tous au bureau demain et Keisha s’occupera de vous”. Keisha est celle qui a en fait demandé à Eazy-E de nous rappeler au téléphone au début. »

Eazy avait vraiment joué sa crédibilité et le groupe n’avait que ses yeux pour le constater. Krayzie n’a pas fait omission de ces détails. « Le lendemain, nous sommes allés au bureau pour récupérer l’argent qu’Eazy-E lui avait donné pour nous, et Jerry Heller était au bureau quand nous y sommes allés. Nous avons entendu de la merde se faire claquer dans le bureau, et Keisha a dit : ‘Il est énervé. Eric [Wright] l’a renvoyé. Et tout ce que nous avons entendu, c’était : “Comment diable pense-t-il qu’il peut me virer ?” On s’est dit : ‘Oh merde, ça a l’air sérieux.’ Pas de mensonges. Nous avons donc eu l’argent et nous sommes partis. »

Retour sur la collaboration entre le groupe Bone Thugs-n-Harmony  et Eazy-E

Depuis qu’ils ont pris l’argent, le groupe était loin de s’imaginer qu’ils ne seraient plus en contact avec Eazy.  « Nous étions en train de travailler sur notre album E. 1999 Eternal , et Eazy était initialement censé être sur « Mr. Bill Collector », mais il n’est jamais venu faire ses vers », dit-il. Eazy avait comme disparu des radars, chose étrange pour les membres du groupe qui n’ont quand même pas été oubliés par la boîte. « Je pense que c’est à ce moment-là qu’il a commencé à tomber malade. Il n’est jamais venu faire ses vers. Après cela, nous avons été appelés au bureau quelques mois plus tard parce qu’ils nous ont dit qu’ils nous donnaient notre argent d’avancement pour la signature sur le label. ».

La confirmation de l’absence d’Eazy, le groupe le fera plus tard alors qu’il s’était préparé à rencontrer leur Eazy. « Alors nous allons chez le label, et nous y allons, et Eazy n’est pas là. Et un avocat du nom de Ron Sweeney que nous n’avions jamais vu auparavant était là, et il nous parle comme si nous étions censés l’écouter, et nous nous disions : « Putain, qui es-tu ? Alors on s’est dit : ‘Oh, ouais ? Eh bien, nous voulons parler à Eazy. Nous ne savons pas qui vous êtes. Et nous prendrons les chèques, merci, mais nous voulons parler à Eric. Nous avons donc obtenu l’argent et sommes retournés à Cleveland. »

Une fin avec un goût d’inachevé

On comprend bien pourquoi Krayzie doute un peu. Eazy a disparu sans signe de vie et des mois après, il réapparaît dans les news avec comme par magie une maladie appelée le VIH SIDA et qui faisait rage. Krayzie a également fait part de son impression à l’annonce de la nouvelle sur MTV News. « Je me suis dit : ‘C’est fou’ », dit-il. « Mais ensuite, des semaines plus tard, ils ont dit qu’Eazy-E venait de mourir du sida à part entière. Je suis comme, qu’est-ce que l’enfer? C’était suspect pour moi dès le saut. Je sais que le SIDA était nouveau à l’époque, mais il n’a pas évolué aussi vite. C’était juste choquant. Nous venions de rencontrer Eazy. Nous n’étions avec Eazy que pendant un an. Tout ce que nous avons fait avec lui s’est déroulé dans un délai d’un an. Et puis il décède. ». Un bien triste bilan de collaboration mais qui aura le mérite d’avoir permis la sortie du premier album E. 1999 Eternal du groupe, le 25 juillet 1995. 

Eazy inoubliable

Le premier album du groupe Bone Thugs-n-Harmony  aura eu le mérite d’être nominé aux Grammy Awards. Il aura aussi été le projet le plus réussi du groupe avec plus de quatre millions d’exemplaires vendus.

Cependant, ce succès n’efface en rien le vide qu’a laissé Eazy-E. « [Je pense à Eazy] très souvent parce que nous n’aurions pas eu l’occasion de toucher autant de gens et de faire ce que nous faisons dans nos vies sans lui », dit-il. « Son meilleur conseil était : ‘Tout l’argent n’est pas du bon argent. Parfois, il peut s’agir d’un mauvais plan d’affaires déguisé en argent. Je vois vraiment ce qu’il veut dire par là, pour de vrai. », a fini par dire Krayzie.

Sidoine
Sidoine
Journaliste et traducteur EN-FR, je suis passionné d'Internet, de technologies, de crypto-monnaies et de musique, le Rap tout particulièrement. Je suis tombé dans le chaudron de MC Solaar lorsqu'avec l'aide du druide Jimmy Jay, il préparait l'album Qui sème le vent récolte le tempo.
Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous