Le clip « Perra » de J. Balvin retiré de YouTube suite à des accusations de misogynie portées contre la réalisation

-

Il n’est pas fréquent que Youtube retire une œuvre visuelle de sa plateforme. Néanmoins, s’il en vient à le faire, c’est généralement pour une raison relativement valable. Le dernier à en être victime, c’est bien entendu R. Kelly après qu’il a été reconnu coupable des chefs d’accusation retenus contre lui dans son procès. L’ensemble de ses œuvre a été retiré de la plateforme, mais à sa suite J. Balvin et Tokischa ont également vu leur clip « Perra » supprimé. Ce dernier a fait objet d’une grosse vague de critiques essentiellement portées sur la représentation de femmes noires comme des chiens en laisse dans le visuel.

La vidéo retirée par Youtube ne rendrait pas honneur aux femmes

Avant de révéler son sixième album studio « José », le mois dernier, J. Balvin, a présenté en collaboration avec la rappeuse dominicaine Tokischa le morceau « Perra« . Chose intéressante, ledit morceau était en même temps accompagné d’un clip qui a fait vibrer plus d’un sur le continent américain. Cependant, il importe de remarquer que les semaines qui ont suivi la sortie officielle de l’œuvre, les paroles de la chanson, de même que le contenu visuel a fait couler autant d’encres que de salives. En gros, le chanteur et rappeur Colombien, ainsi que son acolyte du moment ont subi d’énormes contrecoups sur la toile.

En effet, AllHipHop nous rapporte que le clip réalisé par Raymi Paulus a été supprimé dimanche après que la vice-présidente colombienne Marta Lucia Ramirez se soit prononcée contre les visuels de J. Balvin.

Pour information, la vidéo présente l’artiste Colombien, promenant deux femmes noires, avec des oreilles de chien et du maquillage, en laisse tandis que celles-ci sont enchaînées. Dans le même clip, l’on peut voir également de nombreuses personnes à la peau foncée représentées comme des chiens.

La vice-présidente colombienne s’indigne contre le contenu du clip « Perra » qu’elle juge « ouvertement sexiste, raciste, machiste et misogyne»

Dant une lettre ouverte émise le lundi 11 octobre, la vice-présidente Ramirez écrit :

« Dans sa vidéo, l’artiste utilise des images de femmes et de personnes d’ascendance africaine – des groupes de population bénéficiant d’une protection constitutionnelle spéciale – qu’il présente avec des oreilles de chien, tout en marchant, le chanteur porte deux femmes afro-descendantes attachées avec des chaînes au cou et rampant sur le sol comme des animaux ou des esclaves. Comme si cela ne suffisait pas, les paroles de la chanson ont un caractère direct et ouvertement sexiste, raciste, machiste et misogyne. Des expressions qui violent les droits des femmes, les comparant à un animal qu’il faut dominer et maltraiter. »

À l’évidence, de nombreuses personnes partagent le point de vue de la vice-présidente, d’autant plus que la vidéo n’est plus accessible via YouTube. Par ailleurs, Billboard rapporte qu’il n’y a encore aucune information officielle révélant si c’est YouTube qui l’a retirée ou s’il s’agit d’une initiative délibérée de l’équipe de J. Balvin. De même, les deux artistes n’ont pas encore fait un commentaire public sur la situation. Nous vous recommandons donc de rester câblé sur hip-hop Corner pour prendre connaissance en temps réel des nouvelles informations en rapport à l’affaire.

Vous pouvez également écouter la chanson ici et partager vos impressions en commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous
Hip Hop Corner

GRATUIT
VOIR