AccueilRap US : Le meilleur et dernières actualités du Rap Américain 2021Le directeur général des GRAMMYS répond aux critiques concernant...

Le directeur général des GRAMMYS répond aux critiques concernant la nomination de Marilyn Manson

-

Après ces dernières années marquées par la controverse et les boycotts, la Recording Academy fait à nouveau l’objet de critiques pour avoir nommé Marilyn Manson qui est accusé d’inconduite et d’abus sexuels. Face à tout le grabuge qui se fait autour de cette histoire, le président-directeur général de la Recording Academy, Harvey Mason Jr. n’a pas hésité à répondre aux backlash lors d’une interview.

La Recording Academy ne limitera pas les artistes qui désirent participer au GRAMMYS

Le président-directeur général de la Recording Academy, Harvey Mason Jr., a répondu aux nominations controversées d’artistes comme Marilyn Manson et Louis C.K. aux GRAMMYS, en déclarant à TheWrap que les antécédents personnels et criminels ne seront pas pris en compte pour l’éligibilité de ses prix. « Nous ne restreindrons pas les personnes qui peuvent soumettre leur production à l’examen« , a déclaré Mason Jr. « Nous ne regarderons pas l’histoire des gens, nous ne regarderons pas leur casier judiciaire, nous ne regarderons rien d’autre que la légalité dans le cadre de nos règles, à savoir si cet enregistrement pour cette œuvre est éligible en fonction de la date et d’autres critères. Si c’est le cas, ils peuvent soumettre leur candidature.« 

Il a poursuivi en expliquant comment l’organisation pourrait exercer un pouvoir discrétionnaire sur les personnes qui participent à ses événements en affirmant : « Ce que nous contrôlerons, ce sont nos scènes, nos spectacles, nos événements, nos tapis rouges. Nous examinerons toute personne qui demande à y participer, à y assister, et nous prendrons nos décisions à ce moment-là. Mais nous n’avons pas l’intention d’empêcher les gens de soumettre leur travail à la décision de nos électeurs. »

Que faut-il savoir des accusations qui sont faites à l’encontre de la Rockstar emblématique ?

Aux premières heures du 1er février dernier, l’actrice de Westworld Evan Rachel Wood a révélé au monde entier, par le biais d’un post Instagram, qu’elle aurait été abusée par son ancien fiancé Brian Warner, plus connu sous le nom de Marilyn Manson. Les deux célébrités ont commencé à se fréquenter en 2007, alors que Wood avait 19 ans et le chanteur 38 ans. L’actrice et chanteuse née en Caroline du Nord a notamment inspiré le single « Heart-Shaped Glasses » de la Rockstar en 2007 et a même joué dans son clip. Le couple s’est ensuite fiancé en 2010, mais la relation a été rapidement annulée.

Maintenant 11 ans plus tard, Wood a partagé que la relation était prétendument toxique et abusive. Dans une déclaration sur Instagram, elle a écrit : « Le nom de mon agresseur est Brian Warner, également connu dans le monde sous le nom de Marilyn Manson. Il a commencé à me toiletter quand j’étais adolescente et a horriblement abusé de moi pendant des années. Il m’a fait subir un lavage de cerveau et m’a manipulée pour me soumettre. J’en ai assez de vivre dans la crainte de représailles, de calomnies ou de chantage. Je suis ici pour exposer cet homme dangereux et dénoncer les nombreuses industries qui lui ont permis d’agir, avant qu’il ne détruise d’autres vies. Je me tiens aux côtés des nombreuses victimes qui ne se tairont plus.« 

À la suite de sa déclaration, quatre autres femmes ont également fait part d’allégations similaires et inquiétantes à propos du chanteur de « We are chaos« . Comme dans toute situation où des allégations de ce type sont portées à la connaissance du public, de nombreux fans ont réagi sur Twitter à la nouvelle des accusations de Wood, certains défendant sans complexe l’artiste et d’autres demandant des comptes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous
Hip Hop Corner

GRATUIT
VOIR