AccueilRap français : Actualité, sorties d'albums et sons du momentLefa : Entre "kickage" et flows mélodiques, le roi...

Lefa : Entre “kickage” et flows mélodiques, le roi confirme toujours son authenticité en solo

-

Depuis 2016, Lefa se bat de la plus belle des manières pour concrétiser son magnifique parcours en solo avant le retour des rois de la Sexion d’Assaut. Déterminé à faire preuve d’une productivité remarquable, le rappeur a récemment sorti un nouvel album intitulé Démineur. Et le moins que l’on puisse dire, c’est un projet solo puissant qui force l’admiration.

Là où tout a commencé…

Au début des années 2000, le groupe Sexion d’Assaut commence une carrière triomphale sur la scène hip-hop. Pour le groupe composé, entre autres, de Gims, Black M, Lefa, Maska, Barack Adama, JR O’Chrome et Doomams, après des années passées à kicker dans les caves de l’underground parisien, atteindra vite le succès phénoménal. Et puisque les surprises ne manquent pas, en dépit d’un concert donné fin septembre 2013, le groupe Sexion d’Assaut se fait toutefois de plus en plus discret sur la scène musicale. Cependant la dislocation n’a pas empêché ses membres de briller tour à tour dans une carrière solo.

Précurseur dans cette initiative, Gims illustre à lui seul le nouveau chemin pris par les membres de la Sexion d’Assaut, avec la sortie dès 2013 de son album “Subliminal“. Dans la foulée, Black M, autre membre charismatique du groupe, se confronte à la carrière en solo avec la sortie de son album “Les Yeux plus gros que le monde“. Chacun de leur côté, JR O Chrome, Doomams ou encore Maska s’essaient également à des initiatives plus personnelles. Lefa lui a réussi à revenir au top de la plus belle des manières.

Une carrière solo lancée dès 2016

Après avoir marqué une pause loin du feu des projecteurs, le membre considéré comme l’un des MC les plus techniques du groupe a finalement répondu aux nombreux appels de ses fans. Après une retraite musicale entre 2012 et 2015, Lefa a fini par revenir dans le rap en 2016. S’il n’a jamais atteint les scores faramineux de la Sexion d’Assaut, il a su stabiliser sa carrière solo et s’installer durablement.

 Quand on parle de succès solo des membres de la Sexion d’Assaut, on pense toujours à Gims ou Black M, mais ce serait trop vite oublier Lefa qui depuis embrasse lui aussi un parcours en solitaire quasi sans fautes. Présenté humblement comme Monsieur Fall, le kickeur parisien a tout de même sorti une dizaine de projets en sept ans, dont trois rien qu’en 2021.

Fidèle à ses engagements, et visiblement heureux d’avoir repris le micro, le rappeur franco-sénégalais n’a jamais perdu de vue son credo, à savoir un rap authentique. C’est notamment sur ce disque, via le titre 20 ans que celui qui se fait appeler « l’Arrangeur » s’exprime sur les véritables raisons de sa pause musicale de trois ans. Après des mois de spéculations, les choses sont claires pour tout le monde et ce passionné de musique peut définitivement revenir sur le circuit. Pour le plus grand plaisir des fans puisqu’il ne le quittera plus jamais.

Toutefois, Lefa est resté droit dans ses bottes et égal à lui-même, car avant ça, le rappeur n’a pas dit son dernier mot. Son deuxième album Visionnaire n’a pas rencontré le succès escompté, mais il va très vite renouer avec l’or grâce à son troisième opus, 3h du mat. Les 5704 ventes en premières semaines sont d’abord timides, mais grâce à la puissance commerciale de titres comme Potentiel avec Orelsan, Paradise, en duo avec Lomepal  et J’me téléporte avec Dadju et S.Pri Noir, Lefa retrouve enfin le chemin des radios et s’offre enfin un nouveau disque d’or en solo.

Par ailleurs, ce succès sonnera le glas de la collaboration entre Lefa et son label historique Wati-B. Conscient de ses forces, il décide de partir seul explorer de nouveaux horizons, en choisissant la voie de l’indépendance via son propre label 2L Music. Il était temps pour Monsieur Fall de relever de nouveaux défis. Et puisqu’il souhaitait prendre un nouveau départ, le rappeur a tout bonnement supprimé tout le contenu de ses réseaux sociaux pour partir sur de nouvelles bases. Il sort d’abord un EP de quatre titres en 2019, Next album est dans mon phone (en référence à une punchline de son morceau Kiss Me), avant d’envoyer quelques mois plus tard l’opus qui va tout changer, son quatrième projet Fame. Un double album si on prend en compte sa réédition Famous dévoilée en 2020.

Avec son sens élevé et sa technicité impressionnante, Lefa obtiendra son premier single de diamant avec Bitch, grâce à sa collaboration avec Vald. De plus, T’y arriveras pas, son titre solo traitant avec nostalgie et regrets d’une relation amoureuse passée, décrochera à son tour une certification d’or. En définitive, c’est tout l’album Fame, du haut de ses plus de 100 000 équivalents ventes qui terminera sa course avec une magnifique certification platine. La première de la carrière de Lefa.

Un plan de sortie parfait

Le plan de sortie de Lefa était parfait, mais loin d’être terminé. Avec pas moins de quatre projets lâchés en moins d’un an, Lefa a signé l’une de ses ères les plus fructueuses de sa carrière. L’étape suivante a eu lieu début janvier 2022. À travers une série de vidéos postées sur ses réseaux sociaux, Lefa a annoncé qu’il préparait  “Démineur”. Un projet qu’il a lui-même qualifié de plus personnel, et dans lequel il comptait se livrer encore davantage. Promesse tenue puisque ce nouvel album est finalement sorti le 11 mars, avec 11 titres inédits ajoutés à ceux du premier D.M.N.R.

Mais qui dit album plus personnel dit logiquement zéro featuring. Et croyez-nous, si Lefa a décidé de se la jouer solo, ce n’est pas pour faire de la figuration. Sans doute galvanisé par sa réussite en solo et le retour imminent de son crew, la Sexion D’Assaut, il apparaît dans une forme olympique, chaud comme jamais et prêt à déminer tout le rap game à grands coups de punchlines.

Sur ce nouveau disque, l’artiste se pose en démineur d’une société en proie à l’explosion. D’un flow grave et sur une vibe globalement plus sombre, il décortique avec lucidité les fléaux et contradictions de notre monde contemporain : corruption des politiques, inégalités économiques et sociales, urgence climatique, néocolonialisme, violences policières, dictature des réseaux sociaux… Il n’a pas peur de s’attaquer frontalement aux sujets qui fâchent, quitte à risquer de se faire censurer.

Fort heureusement, sa liberté d’expression n’a pas été mise à mal et il a rapidement enchaîné avec deux EP Code PIN et Fall Season, respectivement publiée en juillet et octobre dernier. Deux projets transitoires mineurs pour faire patienter les fans avant l’arrivée imminente de sa deuxième partie du diptyque Démineur.

Dans une série de vidéos postées sur ses réseaux sociaux, Lefa a lui-même qualifié cette seconde moitié de projet comme plus personnelle et dans laquelle il comptait se livrer encore davantage. C’est d’ailleurs l’idée qui ressort de l’intro du single Mise à jour, dévoilé à quelques encablures de la sortie de l’album. « J’ai appelé cet album “Démineur” parce que j’voulais parler d’sujets sensibles, le genre de sujets qui peuvent te péter à la gueule à tout moment, t’sais… Et puis j’me suis dit, en vérité, c’est moi que j’devrais déminer, c’est là qu’j’ai commencé à m’remettre en question… » Promesse tenue donc. Après avoir réglé leurs comptes aux problèmes de l’humanité, Lefa décide ici de jouer la carte de l’introspection et de la remise en question, même si bien sûr il n’hésite pas à placer deux trois punchlines supplémentaires dans les dents d’un monde qui se dirige inexorablement vers sa fin.

Une performance validée par le public

Le choix des mots, l’authenticité autant que la technique ont ébloui les fans qui n’ont pas hésité à réagir en retour. Sur Twitter, on parle déjà de « secousse sismique », de « merveille », de véritable « masterclass » pendant que d’autres n’ont pas peur d’affirmer haut et fort qu’il s’agit là de son meilleur album. De son côté, le rappeur reste humble, reconnaissant et fier du chemin accompli. « Ma carrière, j’aurais dû la filmer, en faire un documentaire bien ficelé, un ke-tru’ raffiné » argue-t-il dans Fil bleu. Et à ceux qui lui diront “Mais c’est pas fini“, il répondra “J’peux pas l’deviner, personne connaît la date de sa mort“.

Il est évident qu’en plus du grand retour du groupe Sexion d’Assaut et de sa tournée événement, Lefa ne met pas de côté sa carrière solo, puisqu’après avoir dévoilé Démineur, il se produira sur la scène du Zénith de Paris en décembre prochain. L’histoire retiendra qu’en huit ans de carrière solo, le rappeur Franco-sénégalais a réussi à inscrire son nom d’une pierre blanche au panthéon du rap game.

Ambro Ola
Ambro Ola
Titulaire d’un diplôme en linguistique anglaise, je suis web rédacteur, content-manager. Je nourris une passion toute particulière pour l’art_ la poésie et la musique en l’occurrence. Bercé dès le jeune âge par les vers renversants des légendes du hip-hop tels que Eminem et Youssoupha, j’ai nourri très vite et mûri en grandissant, une forte affection pour le rap, la parole vivante, qui sait se faire tendre, instructive ou agressive. Retrouvez moi sur Twitter ou Linkedin !
Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous