AccueilRap US : Le meilleur et dernières actualités du Rap Américain 2021L'ex-femme de R. Kelly s’exprime sur la condamnation du...

L’ex-femme de R. Kelly s’exprime sur la condamnation du rappeur : « Je me trouve dans une position très inconfortable »

-

Lundi, un tribunal  new-yorkais a déclaré R. Kelly coupable d’avoir été le chef de file d’un système de racket et de trafic sexuel qui a duré plusieurs décennies et qui s’est attaqué à des femmes et des enfants. Au total, neuf chefs d’accusation à sa charge, après avoir évité pendant des décennies toute responsabilité pénale pour de nombreuses allégations d’inconduite. 

Le jury, composé de sept hommes et cinq femmes, a commencé à délibérer sur les accusations vendredi après-midi, après un procès de six semaines à Brooklyn, au cours duquel des témoignages choquants ont été entendus, détaillant les abus commis par Kelly sur des femmes, des filles et des garçons.

Des témoignages accablants…

Les témoins cités lors du procès ont déclaré que Kelly les avait forcés à obéir à des caprices pervers et brutaux lorsqu’ils étaient mineurs. 

Jerhonda Pace, par exemple, une des six principales accusatrices du procès, a été la première à témoigner de la relation qu’elle a eue avec Kelly lorsqu’elle avait 16 ans. Elle a déclaré que Kelly l’avait agressée physiquement à plusieurs reprises parce qu’elle avait enfreint ses « règles », notamment en ne le reconnaissant pas lorsqu’il entrait dans une pièce. « C’est alors qu’il m’a giflée et qu’il m’a étranglée jusqu’à ce que je m’évanouisse », a déclaré Pace. « Quand je me suis réveillée, j’étais sur le sol. »

A sa suite, Kitty Jones, une ancienne petite amie de Kelly qui s’est séparée de lui en 2013, a déclaré mardi qu’elle était « dégoûtée » par la quantité de preuves. « J’ai gardé secrète, mon aventure avec lui et certains des abus un secret de la famille et des amis, donc je n’étais pas conscient de la longue ligne d’autres personnes qui avaient vécu des choses similaires », a-t-elle déclaré à GMB. « Rien que d’entendre comment il avait évolué au fil du temps… d’entendre de nouvelles histoires… ça m’a vraiment dégoûtée ».

Gloria Allred, avocate de certaines victimes de Kelly, a déclaré que de tous les prédateurs qu’elle avait poursuivis – notamment Harvey Weinstein et Jeffrey Epstein – « M. Kelly est le pire« .

Tiraillée entre ses allégeances, la femme de R-Kelly appelle à davantage de soutien envers les victimes

L’ex-femme du chanteur, Drea Kelly, qui a été mariée à Kelly pendant 13 ans jusqu’en 2009, a précédemment confié avoir été abusée émotionnellement et physiquement par lui. Elle a résumé son mariage comme « une vie de peur constante… marcher sur des œufs… l’intimidation, ne jamais savoir quelle version de lui on va avoir ». 

Mais, en dépit de ses sombres antécédents avec R-kelly, elle se trouve aujourd’hui tiraillée entre deux allégeances. Dans l’émission Good Morning Britain elle s’est exprimée sur le verdict rendu contre son ex-mari. « Je suis dans une position très inconfortable parce que, contrairement au reste de ses victimes, je partage aussi des enfants avec lui », a déclaré Drea. « J’étais mariée avec lui, donc je porte deux casquettes. Je porte la casquette de survivante et d’avocate, mais aussi celle de mère et d’ex-femme… Je sens que mon cœur est à deux endroits. » Elle a ajouté : « Mon cœur va définitivement aux survivants et au courage qu’il faut avoir pour se présenter et raconter l’histoire, mais mon cœur se brise en tant que mère parce que c’est maintenant l’héritage que mes enfants devront gérer et les enfants de leurs enfants. »

Toutefois, elle estime que bien que son image et sa famille soient quelque peu liées à cette affaire, il importe que justice soit faite, afin que de baliser le terrain pour l’avenir. Si la condamnation de R-Kelly est un “formidable pas en avant”, le plus important était ce qui se passe en dehors de la salle d’audience. Selon elle, la culture de l’accablement des victimes, a longtemps empêché les femmes de se manifester au sujet des abus qu’elles ont subis aux mains de son ex-mari. « Il est important que les femmes soient soutenues pour qu’elles aient le sentiment d’avoir la force de se manifester et de raconter leur histoire », a-t-elle déclaré mardi à l’émission Good Morning Britain sur ITV. « Si l’on continue à faire honte aux victimes, à les blâmer, et si les femmes ont peur de dire leur vérité, nous ne pourrons jamais arriver à un système judiciaire où la justice pourra être rendue. »

A sa suite, Jones a encouragé les femmes ayant des expériences similaires à s’exprimer. « Il n’y a pas de date d’expiration sur le moment où une personne devrait se manifester. Toutes les vérités méritent une plateforme. Créez la vôtre si vous n’en avez pas. Si cela vous prend un an, une semaine, 10 ans, tant que c’est votre vérité, peu importe quand vous êtes prête à la dire, dites-la.« 

Sidoine
Sidoine
Journaliste et traducteur EN-FR, je suis passionné d'Internet, de technologies, de crypto-monnaies et de musique, le Rap tout particulièrement. Je suis tombé dans le chaudron de MC Solaar lorsqu'avec l'aide du druide Jimmy Jay, il préparait l'album Qui sème le vent récolte le tempo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous
Hip Hop Corner

GRATUIT
VOIR