in

Le grand retour de la Ligue des Champions

Retour Ligue des Champions 2020

Le mardi 18 février, la Ligue des Champions fera son grand retour avec les huitièmes de finale. Présentation de quatre des huit affiches qui annoncent du grand spectacle

A l’approche de la fin de l’hiver, c’est le rendez-vous que tous les amoureux de foot attendent. Les huitièmes de finale de la Ligue des Champions commencent ce mardi 18 février. Il s’agit de la première étape pour atteindre la finale à Istanbul, le 30 mai prochain.

Au menu ? Huit affiches de gala qui rassemblent les meilleures équipes européennes. Afin d’appréhender ces matchs, Hip Hop Corner vous propose de vous présenter quatre affiches. Du PSG, à Lyon, en passant par le Real Madrid, la Juventus de Turin, Manchester City et le FC Barcelone, vous connaîtrez tous les enjeux de ces matchs qui s’annoncent jouissifs.

Dortmund vs PSG : un match très attendu

Cette année encore, le PSG est attendu au tournant avant son huitième de finale. Depuis quatre ans, l’équipe parisienne enchaîne les désillusions monumentales en Ligue des Champions. Après la remontada au Camp Nou et l’élimination face à l’équipe B de Manchester United, les Franciliens ont quelque peu la pression pour venir à bout de cette étape.

Le mardi 18 février, le PSG se rendra donc sur le terrain du Borussia Dortmund dans la manche aller du huitième. Pour cette année, le PSG dispose de plusieurs arguments pour venir à bout de cette double-confrontation.

Tout d’abord, en championnat, les choses se passent à merveille. En effet, en dépit d’un match nul face à Amiens les Parisiens dominent encore une fois, la Ligue 1, en reléguant son dauphin, l’OM, à 10 points. L’une des raisons principales de cette avance outrancière est due à son armada offensive.

Avec Neymar, Mbappé, Icardi, Di Maria et Cavani, le PSG dispose d’éléments offensifs très talentueux et l’entraîneur de l’équipe Thomas Tuchel en a bien conscience. Depuis l’automne, il compose son équipe en 4-4-2, avec un quatuor offensif redoutable, Neymar, Mbappé, Di Maria et Icardi. Malgré des doutes levés sur la présence de Neymar, mardi prochain, c’est cette composition qui a de fortes chances d’être sur le terrain face à Dortmund.

Le trio offensif Mbappé, Icardi, Neymar

Au-delà de la présence ou nom de Neymar, les difficultés du PSG se trouvent dans le secteur défensif. Avec Abdou Diallo, Colin Dagba, forfaits et Marquinhos, Kimpembe, incertains, Thomas Tuchel a du pain sur la planche pour composer sa défense.

L’autre point important pour le match est d’ordre mental. C’est un problème récurant pour le PSG version qatari. Lors de chaque échéance primordiale, l’équipe a du mal à faire face à une grosse concurrence. La faute peut-être au faible niveau de la Ligue 1 et aux précédents « traumatismes ». Voilà une raison de plus qui devrait motiver le PSG à tout donner face au Borussia Dortmund.

De l’autre côté du Rhin, le rendez-vous des huitièmes de Ligues des Champions est beaucoup moins attendu. La raison étant que le Borussia Dortmund reste concentré sur le championnat où il connaît quelques difficultés. Pourtant, l’équipe allemande se classe troisième en Bundesliga, à quatre points du leader, le Bayern Munich.

Mais ces incertitudes sont dues à plusieurs accrocs lors des derniers matchs. L’équipe a montré pas mal de fébrilités défensives et mentales qui sont montrées du doigt par les observateurs du football allemand. Le coach, Lucien Favre est forcément montré comme le principal responsable.

Tous ces éléments négatifs, ne doivent pas enlever au Borussia Dortmund d’être une équipe offensive, avec un jeu plaisant qui va toujours vers l’avant. Le recrutement au mercato d’hiver, de l’attaquant norvégien, Erving Haaland, jeune prodige de 19 ans est un argument supplémentaire. En marquant huit buts en cinq matches, il a impressionné l’Allemagne. En l’absence du capitaine de l’équipe, Marco Reus, c’est lui qui du haut de ses 19 ans, devra conduire le secteur offensif du Borussia.

L’équipe allemande dispose aussi d’un argument de taille : son stade. Le Signal Iduna Park surnommé le Westfalenstadion est l’un des stades les plus impressionnant d’Europe. Avec son célèbre « Mur Jaune« , le public du Borussia comporte un argument supplémentaire pour ce match aller.

Le mardi prochain, les supporters du PSG peuvent donc s’attendre à un match offensif, où les deux équipes iront vers l’avant. Du grand spectacle en perceptive

Lyon – Juventus : un défi de taille pour l’OL

Pour la deuxième affiche d’un club français en huitième de finale de Ligue des Champions, l’Olympique Lyonnais affronte la Juventus de Turin. Contrairement au PSG, Lyon affiche moins de garanties dans cette confrontation. En effet, le club lyonnais connaît beaucoup de difficultés cette saison. Malgré un changement de coach en cours de saison, le club est toujours aussi loin de ses objectifs de podium – classé onzième à sept points du podium et à dix-huit points du deuxième de L1.

Ils auraient pu se relancer après leur victoire contre l’OM en Coupe de France, mais le rugissement aura été de courte durée, Lyon ayant ce week-end, concédé le nul chez eux contre Strasbourg (1-1).

L’autre problématique pour l’OL, c’est le jeu de l’équipe. Assez pauvre depuis l’arrivée de Rudi Garcia, venu remplacer Sylvinho, le club gagne ses matchs avec des résultats étriqués. Il faut dire que l’OL a connu plusieurs événements négatifs. Avec la blessure de son meilleur élément, Memphis Depay, le 15 décembre 2019, l’équipe a perdu des forces offensives. Censé pallier numériquement son absence, l’arrivée cet hiver, de l’attaquant Karl-Toko Ekambi, a montré de belles choses.

Néanmoins, l’équipe a montré des qualités insoupçonnées lors de sa qualification de justesse lors du dernier match face au club allemand, Leipzig. Lyon devra se sublimer sur sa pelouse, lors du match aller, le 26 février, face à l’ogre juventini.

Du côté de la Juve, les choses se passent mieux. L’équipe conserve sa première place malgré la concurrence de la Lazio de Rome et l’Inter Milan. Car cela fait maintenant neuf ans que la Juventus domine le championnat transalpin.

Malgré, cette pôle position, le nouvel entraîneur Sarri est très critiqué par les observateurs transalpins. Parmi les reproches qui lui sont émises, c’est le fait que son équipe gagne sans briller.

Cristiano Ronaldo, la star de l’équipe, aurait même exprimé son spleen dans cette équipe qu’il a rejoint en 2018, après un règne au Real Madrid. Le seul moyen, pour la Juventus et CR7 de renverser la tendance est d’aller au bout en ligue des Champions. Pour cela, la Juve devra d’abord venir à bout de Lyon.

Real Madrid – Manchester City : le duel Zidane vs Guardiola

L’affiche entre le Real Madrid et Manchester City oppose deux coachs et deux styles différents. D’un côté, Zinédine Zidane, l’entraîneur du Real, est la figure du manager moderne de foot, capable d’insuffler la gagne à un groupe. De l’autre Pep Guardiola est un esthète du foot, qui ne jure que par le jeu léché produit par ses équipes.

Entraîneur de Manchester City depuis 2016, le coach d’origine catalane a révolutionné le club ainsi que le football anglais. Avec Guardiola, le club a remporté deux fois d’affilée la Premier League (2018 et 2019). Pourtant, c’est en Ligue des Champions que le club n’arrive pas à passer un cap, échouant toujours aux portes des demi-finales. L’année dernière, le club a été éliminé en quart de finale face à Tottenham, à la dernière minute.

Pep Guardiola

Cette année encore est pour Pep Guardiola et Manchester City, un moment décisif pour aller au bout. En effet, la semaine dernière, le club a été exclu de toute compétition européenne par l’UEFA, pour une durée de cinq ans. Une décision radicale et inédite dans le monde du football européen.

Du côté du terrain, l’équipe a d’ores et déjà perdu le titre face à Liverpool, impressionnant. Bien que Manchester City ait déjà montré quelques difficultés face à des équipes compactes et efficaces en contre-attaque, avec Sterling, Sergio Aguëro, Riyad Mahrez et Gabriel Jesus, les Citizens ont de sérieux atouts offensifs, capables de déverrouiller n’importe quelle défense.

Pour le Real Madrid de Zidane, ce choc est aussi primordial pour le reste de la saison. En Liga, le club madrilène est premier à égalité avec le Barça. En Ligue des Champions, le club s’est qualifié in extremis. Mais cette saison, Zidane a su sécuriser son équipe pour lui donner un équilibre.

Zidane

Face à Manchester City, Zidane devra être aussi efficace défensivement qu’offensivement. Un match qui s’annonce spectaculaire.

Naples – Barcelone : pour aller au bout

De toutes les confrontations de ces huitièmes de finale, c’est la plus déséquilibrée. Le grand FC Barcelone se déplace à Naples, le 25 février. Certains diront que ce match sera une formalité pour Lionel Messi et ses coéquipiers, tant Naples est mal au point cette saison.

Et pourtant, le Barça connaît plusieurs incertitudes également cette saison. Premièrement, le club a limogé Ernesto Valverde pour le remplacer par Quique Sétien au poste d’entraineur. Un soubresaut qui s’explique notamment par les précédentes désillusions en ligue des Champions. Notamment l’année dernière, en perdant 4-0 face au futur vainqueur, Liverpool, le FC Barcelone a montré des faiblesses mentales.

Depuis ce terrible revers, l’équipe est déterminée à laver l’affront et d’aller au bout de cette édition de la Champion’s League.

L’autre souci du Barça cette année, c’est l’équilibre de l’équipe et notamment dans le secteur offensif. Arrivé cet été en provenance de l’Atletico Madrid, Antoine Griezmann a bien du mal à s’insérer dans le jeu offensif de l’équipe. Avec cette confrontation face à Naples, l’attaquant de l’Equipe de France devra prouver qu’il a cette place dans l’une des plus grandes équipes mondiales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton avis?

Killian Alaari sublime sa vision de la ville dans le clip de "City"

Killian Alaari sublime sa vision de la ville dans « City » [Clip]

Jul est officiellement le plus gros vendeur de l'histoire du rap français de tous les temps

Jul est officiellement le plus gros vendeur de l’histoire du rap français