spot_img
spot_img
AccueilHip Hop CultureMathieu Kassovitz veut qu'on lui "foute la paix" avec...

Mathieu Kassovitz veut qu’on lui « foute la paix » avec La Haine

-

Pour Mathieu Kassovitz, La Haine ne devrait plus être à l’affiche. Il en a marre que son film soit applaudi alors que le problème des violences policières est encore trop ancré en France.

C’est un bien triste constat : plus de 25 ans après la sortie de La Haine, les violences policières sont toujours autant d’actualité. Sans doute est-ce pour cela que le film de Mathieu Kassovitz continue de marquer autant les esprits. C’est aussi en grande partie qu’à chacune de ses apparitions médiatiques, le réalisateur français est toujours interrogé sur l’héritage de son œuvre. Un phénomène qui l’exaspère, mais pas pour les raisons que vous croyez.

Invité en début de semaine sur le plateau de l’émission de 6 à la maison de France 2, le réalisateur a évidemment été amené à réagir sur l’affaire Michel Zecler, ainsi que les manifestations contre la loi « Sécurité Globale » qui ont suivi. Violences policières oblige, l’animatrice a très vite fait le parallèle avec La Haine. C’est alors que Kassovitz, connu pour ne pas avoir la langue dans sa poche, a haussé le ton. Il s’est dit fatigué que tout le monde soit fasciné par la réalité de son film, alors qu’aucune action politique n’a réellement endigué le problème des violences policières depuis 25 ans. Au contraire, il a même visiblement empiré.

« On m’appelle, on me fait revenir pour ce film qui ne devrait plus être à l’affiche. Je devrais aller faire des trucs dans les cinémathèques, aller voir des étudiants de cinéma. Mettez-moi au chômage putain avec ce putain de film ! Qu’on n’en parle plus quoi. Ça sera toujours la référence, La Haine, Les Misérables… Les films vont s’accumuler jusqu’à devenir une bibliothèque et le problème ne sera toujours pas réglé. Tandis qu’il suffit vraiment, vraiment, de le prendre d’un niveau humain, simple. Ce n’est pas très compliqué, hein, on est d’accord ?”

Mathieu Kassovitz : « il faut responsabiliser les policiers »

A fleur de peau dans son discours, Mathieu Kassovitz soulève pourtant un véritable problème. Continuer d’exploiter un film de plus de 25 ans pour éveiller les consciences, c’est bien beau, mais où sont les actes concrets qui en découlent pour améliorer la situation ?

Il a alors rappelé l’importance de la police dans notre République, mais que celle-ci devait se montrer exemplaire pour gagner la confiance des citoyens. Il a ensuite appelé l’Etat à « responsabiliser les policiers, leur donner les moyens de bien faire leur travail et ne pas juste leur taper sur les doigts. Il faut mieux payer les policiers et leur donner les moyens de faire un travail propre, des moyens matériels et intellectuels. Il a néanmoins conclu sur une note d’espoir, en étant persuadé le tabassage du producteur Michel Zecler allait servir de déclic pour changer les choses. Pour l’heure, quatre policiers ont été mis en examen, dont deux écroués.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous