AccueilPop/ RnB FRMatt Houston s'explique après l’incident de sa dernière prestation...

Matt Houston s’explique après l’incident de sa dernière prestation au concert Back to Basic 2000

-

Les vidéos de la prestation de Matt Houston lors du concert Back to Basic 2000 au Zénith de Paris le 18 juin dernier ont choqué et conduit les internautes à s’interroger sur l’attitude du chanteur.

Sur les images, on peut voir Matt se comporter de manière insensible, commençant à insulter le public avant d’être copieusement hué et invité à quitter la scène après que son micro a été coupé. Bien qu’il ait essayé de s’excuser sur scène alors que sa fille était dans la pièce, comme il l’a dit au public, Matt a inévitablement fini dans les filets. Certains y ont vu le résultat d’une controverse, d’autres en ont déduit qu’il était sous l’emprise de l’alcool et d’autres encore ont conclu qu’ils avaient assisté à la fin de sa carrière… Au milieu du tumulte, le chanteur de 44 ans a pris des mesures pour s’expliquer, mais pas pour s’excuser…

L’explication de Matt

Après les explications qui ont fait suite à ses propos jugés impertinents contre Diam’s, Matt Houston a voulu cette fois expliquer son comportement à son dernier set sans exprimer le moindre regret. Une cigarette à la bouche, il assombrit le lendemain de l’incident au Zénith, près de 4 minutes sur Instagram et donne immédiatement les raisons de son attitude. Il accuse le public de l’avoir attaqué :

Aaah, vous les frères vous êtes trop puissants, les frères ! Ah je vous adore… Dès le début du concert, il y avait des gens qui me crachaient dessus, mon frère. J’esquivais les pillules… comme ça, t’as vu ! […] Les gens, ils achètent des placent pour venir cracher sur les gens, quoi, tu vois… Il devait y avoir une trentaine de pèlerins. Après, tu vois, le reste c’est un dommage collatéral, c’est un dommage collatéral, faut arrêter de faire chier quand vous venez en concert aussi, c’est ça le truc. Tu vois, ah ouais. Moi, on me casse les couilles, je réponds !” Il poursuit en faisant allusion à la sauce avec Diam’s et en donnant rendez-vous au public pour le prochain concert : “On me demande des excuses, il n’y en aura pas, pas cette fois, tu vois ! Maintenant, rendez-vous au prochain concert quoi qu’il arrive. Toute façon, y’a rien qui va m’arrêter moi, rien à foutre ! […] J’suis comme ça timal, c’est pas possible, vous venez pas en concert, acheter des billets, pour faire des trucs chelou aussi ! Ah ouais, un homme reste un homme ! Il continue en justifiant le doigt en l’air destiné à un spectateur dans la fosse : “Déjà, j’ai levé le majeur à la 1ère personne concernée, si vous regardez bien les vidéos, lui tout seul là, je lui ai levé le majeur. Et ensuite, le reste, eh ben, comme j’ai dit : c’est un dommage collatéral. C’est pas Paris, j’en veux pas à Paris, j’en veux à tous ces petits cons là en fait, qui viennent en concert faire chier les gens, frère. Counia manmanw ! Voilà, c’est tout, et y’aura d’autres concerts, c’est pas ça qui m’arrête, rien du tout… A la revoyure !”

Ambro Ola
Ambro Ola
Titulaire d’une licence en linguistique anglaise, je suis web rédacteur, content-manager. Je nourris une passion toute particulière pour l’art_ la poésie et la musique en l’occurrence. Bercé dès le jeune âge par les vers renversants des légendes du hip-hop tels que Eminem et Youssoupha, j’ai nourri très vite et mûri en grandissant, une forte affection pour le rap, la parole vivante, qui sait se faire tendre, instructive ou agressive. Retrouvez moi sur Twitter ou Linkedin !
Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous