in

Face aux violences policières, Meek Mill prend la parole avec force dans « Otherside of America »

Meek Mill Otherside of America Violences policières

Dans la lutte pour la justice sociale, Meek Mill arrive avec un argument de poids : un nouveau morceau intitulé « Otherside of America ».

Très impliqué dans le combat pour la justice sociale, notamment avec son projet REFORM, Meek Mill ne pouvait pas rester indifférent face aux tensions raciales qui font rage aux Etats-Unis. Profondément touché par l’assassinat de George Floyd par un policier blanc, il a décidé de prendre la parole en musique, avec un nouveau morceau intitulé « Otherside of America« .

Sur ce nouveau son, il est question pour lui de montrer l’autre visage de l’Amérique, autrement dit, ce qui se passe en ce moment, soit l’antithèse du rêve américain. En reprenant l’une des nombreuses photos impressionnantes des manifestations de Minneapolis et d’ailleurs, le rappeur de Philadelphie livre son regard avisé sur la fracture sociale désastreuse qui gangrène les US et sur les violences policières que subissent les afro-américains. Son message est fort, mais affiche l’espoir et une volonté de voir arriver un avenir meilleur.

Pour illustrer son titre, pas de clip, mais un extrait de l’une de ses interviews passées pour CNN. En novembre 2018, peu après sa sortie de prison, Meek Mill apparaissait à la télévision nationale pour parler des oubliés de l’Amérique. Il a ainsi ressorti son discours, toujours tristement d’actualité aujourd’hui :

« J’ai toujours rêvé d’intervenir sur CNN afin de pouvoir m’exprimer et parler pour les jeunes sans voix d’Amérique. Pour commencer, je dirais que j’ai grandi en Amérique dans un quartier impitoyable. Nous ne sommes pas protégés par la police. Nous ne le sommes pas. Nous avons grandi avec des gens qui vendent de la drogue dans notre quartier, sur nos marches. Nous avons grandi dans des environnements impitoyables. Nous avons grandi autour du meurtre. Dans mon quartier, vous voyez un meurtre sept jours par semaine. Si vous avez grandi dans mon quartier, vous voyez sept personnes mourir par semaine. Sachant cela, je pense que vous porteriez probablement une arme à feu vous-même ». Ce à quoi le journaliste lui a répondu : « Oui je le ferai sûrement ».

Au-delà de servir d’outro au morceau, son témoignage reflète ainsi la gestion catastrophique des quartiers difficiles partout aux Etats-Unis. A l’échelle mondiale, la mobilisation pour réclamer une meilleure police et demander justice pour toutes les victimes de bavures ne cesse de prendre de l’ampleur.

Le nouveau morceau de Meek Mill en témoigne, et vient prouver une fois de plus que les artistes ont aussi leur rôle à jouer dans la longue quête d’éveil des consciences. Une quête qu’il va falloir mener à bien pour préparer sereinement le monde d’après.

What do you think?

Soso Maness

Le Mistral souffle sur Marseille avec Soso Maness [Stream]

flatbush zombie sortent leur EP now more than ever

Les Flatbush Zombies reviennent en force avec l’EP « now, more than ever » [Stream]