in

Les Bucks de Milwaukee remportent leur match contre les Celtics de Boston

image georges hill vs jaylen brown playoffs 2019 celtics bucks
Alors que les observateurs se demandaient s’ils pourraient changer de position après le premier match, les Bucks ont gardé un bon équilibre de jeu et ils ont remporté une belle victoire contre les Celtics de Boston le 6 mai dernier Photo par Shanouk / CC BY 2.0

Ces demi-finales entre les Celtics de Boston et les Bucks de Milwaukee constituaient un vrai test visant à déterminer si les Bucks étaient une vraie équipe. Les sceptiques se sont demandé si un poids lourd de la saison qui n’avait jamais remporté de séries éliminatoires avant pouvait se montrer à la hauteur face à une équipe des Celtics qui a disputé un match de la finale de la NBA l’année dernière – et qui a réintégré un guard superstar qui a frappé l’un des plus grands lancers de l’histoire de la NBA pour décrocher la finale de 2016.

Contre toute attente, la victoire de Milwaukee sur Boston a clouée le bec de tous les sceptiques anti-Bucks. « Les gens disent beaucoup de choses », a déclaré Eric Bledsoe des Celtics entre les matchs 3 et 4 à Boston, ce dernier remportant une victoire de 113-101 pour les Bucks afin de leur donner une avance de 3-1. « Cela nous touche personnellement. Nous voulons leur prouver le contraire ».

En revoyant les images de leur match, les Celtics ont découvert qu’ils n’avaient pas joué avec leur allure et leur fureur habituelles. Plutôt que de courir dans les coins et de prendre position derrière le mur, la défense de transition de Boston s’est construite sur la ligne de départ, les tireurs de Milwaukee s’étant élancés et se dirigeant paresseusement vers l’aile. Ils n’ont pas aidé à récupérer en défense avec la vigueur ou le timing habituels. Peut-être que leur balayage des Pistons de Detroit au premier tour a été trop facile, et que la mise à pied de cinq jours entre les séries était trop longue.

« Je ne pense pas que nous ayons été préparés à la rapidité et à l’intensité du premier match », a déclaré Bledsoe. « Nous avons été fatigués par la mise à pied. En tout cas, pour ma part je l’étais ».

D’une certaine manière, les Bucks ont concocté un bon mélange d’humilité et de confiance en soi. Ils sont conscients de n’avoir rien accompli et que tout reste encore à faire. Mais en un sens ils ont, presque par accident, construit une équipe avec un ordre hiérarchique parfait, et c’est après un suspense haletant qu’ils ont été récompensés par une victoire inespérée. Tout découle de Giannis Antetokounmpo, quatrième meilleur joueur des 25 dernières saisons avec 30 points et 10 rebonds sur 60% de ses tirs consécutifs en séries éliminatoires.

Alors qu’ils atteignaient le meilleur record de la Ligue, les joueurs et les entraîneurs de Milwaukee ont commencé à avouer qu’ils avaient senti quelque chose de spécial, quelque chose que la plupart d’entre eux n’avaient jamais vécu auparavant dans la NBA. Ils ont accepté ce sentiment, mais ils ont aussi compris à quel point il était fragile.

image bucks logo nba
L’étendard de l’équipe des Bucks de Milwaukee                                 Photo par Michael Tipton / CC BY 2.0

 

Les Bucks ont promis de ne pas prendre Detroit pour acquis et ils ont détruit les Pistons avec une efficacité presque alarmante. Ils respectent Boston et ont été droit au but dans le deuxième match. Leurs tireurs ont commencé à courir derrière le mur de Boston et dans les virages pour une transition ouverte à trois points. Ils ont trouvé des moyens créatifs de faire passer le ballon à Antetokounmpo en transition, de sorte qu’il n’occupe pas le centre du terrain avec Al Horford, peut-être le meilleur défenseur possible de toute la Ligue. Ils ont demandé à Antetokounmpo de sprinter parfois devant le ballon, de prendre des passes en sortie et d’attaquer le long de diagonales où il serait plus difficile pour Horford de le retrouver.

Dans le troisième match, les Bucks ont eu de la traction avec un pick-and-roll d’Antetokounmpo-Lopez qu’ils n’avaient presque jamais utilisé auparavant. Dans le quatrième match, ils ont dégagé un côté pour un match à deux opposants en mode Middleton VS Antetokounmpo. Dans cette configuration, les deux meilleurs joueurs de Milwaukee ont pu travailler de concert, sans défenseur en position d’aide normale. La vraie révélation est venue à l’autre bout. Les Bucks depuis le premier match n’ont permis à Boston d’atteindre que 100,9 points pour 100 possessions, bien au-dessous de la pire attaque de la ligue en saison régulière. Boston était trop ouvert, particulièrement en tirant à seulement 9 sur 41 du fond du quatrième match.

Milwaukee n’a pas fini avec cette série. Les Bucks ne négligeront ni Boston ni le cinquième match. Lors des essais entre les troisième et quatrième matchs, Antetokounmpo a déclaré que l’équipe avait rempli sa mission en remportant le troisième match, mais que son travail sera vraiment terminé lors tous les matchs auront été remportés. À suivre donc !

https://www.youtube.com/watch?v=sBhZh7waJVU

Written by HHC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image cannabis festival 420 paris 2019

« Paris 420 », le premier festival français dédié au cannabis arrive !

image Lil Uzi vert sanguine paradise nouveauté

Encore deux nouveaux sons pour Lil Uzi Vert ! [Stream]