spot_img
spot_img

Nekfeu : 12 références aux mangas.

-

Découvrez aujourd’hui douze différentes punchlines de Nekfeu faisant référence à certains mangas, allant de Dragon Ball Z à Tokyo Ghoul.

On ne présente plus Nekfeu, tant il a su se hisser en haut du game grâce à sa plume et à ses multiples références. Grandement cultivé et fin littéraire, l’ancien membre du groupe 1995 ne cache pas sa passion pour les bandes-dessinées japonaise à travers ses textes. Aujourd’hui, nous avons recensé pour vous douze punchlines seulement issues de sa discographie solo. En effet, à travers ses différentes collaborations, son époque avec 1995 et ses titres avec le $-Crew, il serait difficile de n’en citer qu’une douzaine.

« C’est le retour de Ken Masters/Kenshin, Kentaro, Ken ken ta soeur »

Le rappeur d’origine grecque introduit son premier album avec cette punchline dans le titre « Martin Eden ». On trouve ici une référence à Kenshin le Vagabond, assassin et héros charismatique de la série éponyme. Kentaro, quand à lui, est le mangaka auteur de la série médiévale/fantastique culte Berserk. On observe par ailleurs une homonymie entre “kenshin” et “ken chine” (qui veut dire draguer),
et entre “kentaro” et “ken taro” (qui veut dire ce que ça veut dire). Au cas où vous ne le saviez pas, le vrai nom du rappeur est Ken Samaras, d’où la punchline.

« J’suis comme Broly, j’deviens paro dès que ça parle de carotte »

Dans le 3ème titre de son album « Feu », « Le Horla », Nekfeu fais une référence à Broly, personnage emblématique de Dragon Ball Z. Ce dernier est un saiyen tout comme Son Goku, avec qui il aura un combat mémorable. Le lien avec la carotte ? C’est simple, le nom de Super Saiyen (état physique de super guerrier) du héros de la série est « Kakarot ».

« Pour la coke j’ai le nez de Krilin »

Nekfeu termine son tube « On Verra » par une punchline qui en dit long sur lui. Krilin est un personnage de Dragon Ball, compagnon et ami de Son Goku. Sa particularité, il est toujours représenté sans nez. Ken se compare à lui au sujet de la prise de cocaïne pour insinuer qu’il n’en prend pas et qu’il n’en a pas besoin pour s’amuser.

« Mes Khos sortent des roseaux de Konoha/Anti-héros comme Roronoa Zorro »

Présente dans le chef-d’œuvre lyricale « Réalité Augmentée », cette punchline nous montre toute l’aisance du rimeur. Il s’attaque ici à deux des plus gros mangas de tout les temps : Naruto et One Piece. Konoha représente le village où réside Naruto, qui souhaite en devenir l’Hokage (Chef D’Etat) un jour. Roronoa Zorro est le bras droit et premier membre de l’équipage au chapeau de paille de Monkey D.Luffy. Sabreur d’exception, il ne montre jamais ses émotions et possède un tempérament sérieux et froid.

« Maintenant je vis mes rêves comme si j’avais invoqué Shenron »

On retrouve cette punchline dans le titre « Nekketsu », en featuring avec la chanteuse nippone Crystal Kay. « Nekketsu » est un sous-genre de shonen, type de manga pour adolescent dont font parti les plus connus. Une autre punchline s’y ajoute dans ce son : « J’vis ma vie comme un shonen ». Nekfeu fait ici référence à Shenron, dieu dragon invoqué à l’aide des sept Dragon Balls, permettant d’exaucer n’importe quel vœu. Il ne s’arrête pas la, puisque qu’il fait une deuxième référence à ce manga en parlant cette fois-ci du héros : « J’ai le cœur qui saigne comme Goku ».

« J’ai le sourire d’Hisoka, dans HunterxHunter »

Le rappeur de Saint-Denis fait ici référence à l’un des méchants les plus emblématiques et charismatiques de l’histoire du manga : Hisoka. Présent dans le classique « HunterxHunter », Il sera dès le début le protagoniste le plus mystérieux de l’histoire, défiant à plusieurs reprises le héros Gon Freaks et son compagnon Kirua Zoldik. Il est représenté comme un homme égoïste et malsain, qui fait ce qu’il veut tant que ça lui fait plaisir. Son air hautain est souligné par son sourire, constamment présent. (Menteur menteur/Les étoiles vagabondes)

« J’ai un monstre en moi comme Eren »

Nekfeu fait référence à un manga encré dans la période actuelle, avec l’événement de la dernière saison en ce moment. Le phénomène « L’attaque des Titans » est porté par son héros Eren, qui vit dans un monde où l’humanité se cache derrière des murs afin d’éviter aux titans. Lui même apprends après quelques épisodes en être un, ce qui amènera la question éthique afin de savoir si l’humanité peut garder un humain qui peut se transformer en titan dans leur rang. (« Menteur menteur »/Les étoiles vagabondes)

« Première contre attaque je marque comme Landers »

Première référence footballistique de la part du membre du $-Crew, et elle est dédié à un personnage fictif. Mark Landers est le rival et capitaine de l’équipe adversaire de « Olive et Tom ». Ce dernier est devenu une véritable idole des fans de football, qui le préféraient aux héros de la série. (« Menteur menteur »/Les étoiles vagabondes)

« Les passants ont des masques et dévorent tout comme une masse qui ressemble au sans visage du voyage de Chihiro »

Dans cette punchline, Nekfeu fait référence au personnage nommé Sans-Visage apparaissant dans le film d’Hayao Miyazaki “Le Voyage de Chihiro”. Dans ce film des studios Ghibli, ce mystérieux personnage masqué dévore des êtres et absorbe leur voix, leur personnalité. Cette comparaison permet de dénoncer la société de consommation moderne, dont chaque “passant” est responsable. Ce personnage ayant une gourmandise infinie, Nekfeu l’utilise pour illustrer le fait que chaque passant, chaque être humain dans nos sociétés modernes, consomme le plus possible. (« Ciel Noir »/Les étoiles vagabondes)

« Ils m’ont déçu comme San Goten »

Nekfeu refait ici une référence au chef d’oeuvre de Akira Toriyama : Dragon Ball. San Goten n’est autre que le fils du héros principal : San Goku. Il s’entraînera avec son père jusqu’à arriver à son niveau malgré son jeune âge, donnant l’espoir de voir un personnage surpuissant au lecteur. Malheureusement, à la fin de Dragon Ball Z, une ellipse d’une dizaine d’années nous montre un San Goten adolescent qui délaisse son entraînement, préférant sortir avec sa copine et s’amuser, d’où la déception de Nekfeu face à lui. (« Koala Mouillé »/Les étoiles vagabondes)

« Le rap game c’est pas Death Note à la fin c’est le L qui gagne »

Nekfeu fait ici référence au thriller psychologique « Death Note », dans une punchline à double sens. Dans ce manga, Light Yagami, le personnage principal, parvient à assassiner son ennemi surnommer « L », prétendu comme le meilleur agent secret et le meilleur enquêteur du Japon. Ici, l’ancien membre de 1995 nous rappelle ses études littéraires au lycée, et prouve que la plume et l’écriture et plus important que le reste dans le rap. (« Koala Mouillé »/Les étoiles vagabondes)

« J’veux qu’a deux on fasse qu’un comme Gogeta »

Décidément, le rappeur francilien est un vrai fan de la série Dragon Ball. Gogeta n’est autre que le personnage issue de la fusion entre les deux frères San Goku et Vegeta. Cette punchline est tiré du son « Ken Kaneki », qui cache une autre référence. Ken Kaneki est l’antagoniste principal de la série « Tokyo Ghoul ». Il change totalement d’apparence et de façon de penser après une séance de torture à la moitié du manga. Ken Samaras se compare à lui, disant qu’il a bien changé étant maintenant plus brûlant.

Découvrez également : Cinq choses à savoir sur Feu, le premier album solo de Nekfeu

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous