AccueilHip Hop CultureNew York : Le jeune rappeur C Blu arrêté...

New York : Le jeune rappeur C Blu arrêté et accusé d’avoir tiré par balle sur un agent de police

-

Il devient comme un effet de mode qu’être rappeur équivaut à avoir des démêlés avec la justice. C Blu s’est vu embarqué dans une procédure judiciaire pour avoir tiré sur un agent de police.

C Blu, ce nom vous dira certainement quelque chose si vous êtes un habitué de la scène New York Drill. Âgé de 16 ans, ce jeune adolescent se fait distinguer dans la masse et son avenir dans le rap est considéré par beaucoup comme explosif.

En attendant d’en arriver là, l’adolescent très proche de Kay Flock a des soucis avec la justice. Il aurait joué au méchant avec un policier alors que ce dernier l’interpellait.

Retour sur les lieux du crime

Selon le Daily News, le jeune rappeur a été arrêté et est accusé d’avoir tiré sur un agent de police. La scène se serait déroulée après une bagarre à l’extérieur d’un immeuble. Dans son rôle, la police a essayé de maîtriser tout le monde. Dans ce cadre, C Blu, de son vrai nom, Camrin Williams, a été invité à retirer ses mains de ses poches et à les mettre en évidence. Devant son refus d’obtempérer, la police a dû tenter l’usage de la force pour maîtriser l’adolescent. 

Dans la bagarre qui s’en est suivie, la police avance que Blu a tiré une balle dans sa propre jambe avant que le projectile ne touche l’agent Kaseem Pennant à la jambe. Au final, Blu sera maîtrisé et conduit en garde à vue. 

La suite de la procédure

Après que la police ait donné sa version des faits lors de la comparution du jeune rappeur devant la Cour suprême du Bronx, le procureur de district adjoint Joseph Maniscalco a enfoncé l’accusé en sortant un antécédent judiciaire de C Blu. Il a cité que le rappeur était en probation pour possession d’armes à feu lorsque le flic a été abattu. Le jeune semble avoir été trahi par son habitude de brandir une arme et des billets sur les réseaux sociaux.

« Cet accusé s’est rendu sur les réseaux sociaux et est apparu à plusieurs reprises en montrant une arme à feu qui ressemble à l’arme à feu qu’il possédait lors de l’incident », a déclaré le procureur de district adjoint. 

La réaction de l’accusé

Malgré toutes ces allégations, Blu aurait « plaidé  non coupable de possession criminelle d’une arme, d’agression au deuxième degré et d’autres accusations d’armes »

Son avocat le soutient et mieux, il déplace le débat pour inverser la tendance. Dawn Florio estime que s’il y a eu tir avec arme à feu, le tireur pourrait être toute autre personne que son client. Une manière bien déguisée de crier à la bavure policière. Pour finir, la caution pour la libération de Blu a été fixée à 200 000 dollars.

Une délinquance juvénile qui peut s’empirer

L’influence de la rue sur les jeunes rappeurs n’est plus à démontrer. A cette allure, C Blu pourrait compromettre sa carrière s’il tombait sur de plus gros morceaux dans la rue. Il ferait mieux de suivre les conseils de Soulja Boy qui préconise de choisir la carrière rap plutôt que la rue. « À tous ceux qui écoutent, mec, si tu veux être un rappeur et le prendre au sérieux, tu ne peux pas avoir un pied dedans et un pied dehors, mec. Tu dois avoir les deux pieds dedans, mec. Tu sais ce que je dis? Beaucoup de gens veulent être dans la rue et rapper en même temps, c’est ce que les gens veulent parce que c’est l’histoire de notre vie. », avait-il dit avec HipHopDX. 

Sidoine
Sidoine
Journaliste et traducteur EN-FR, je suis passionné d'Internet, de technologies, de crypto-monnaies et de musique, le Rap tout particulièrement. Je suis tombé dans le chaudron de MC Solaar lorsqu'avec l'aide du druide Jimmy Jay, il préparait l'album Qui sème le vent récolte le tempo.
Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous