AccueilRap français : Actualité, sorties d'albums et sons du momentOrelsan ridiculisé devant Diam’s et Booba, un moment embarrassant ressuscité

Orelsan ridiculisé devant Diam’s et Booba, un moment embarrassant ressuscité

-

En 2006, Orelsan s’est fait ridiculiser en battle lors d’une compétition organisée par Booba. Plus de 16 ans après cet incident, une série documentaire consacrée à ses débuts revient sur ses moments gênants.

Orelsan humilié par le public

Le rappeur du Caen a du traverser de nombreuses épreuves difficiles avant de se faire une place importante dans l’arène du rap français. Parmi ces mésaventures, figure sans doute le jour il a été hué par le public à l’occasion d’un événement organisé par Booba, une compétition de battles entre rappeurs.

Dans un documentaire réalisé par son frère et disponible sur Amazon Prime Video, les fans d’Orel ont découvert les images inédites du moment où le rappeur a participé au concours Unkut Contest qui a finalement tourné au fiasco.

Très serein et prêt à tout casser devant un jury composéde la Fouine, Diam’s, Rim’K et Booba, la suite de la prestation d’Orelsan a été décevante pour les 4 000 spectateurs venus spécialement pour l’occasion. En effet, le jeune rappeur s’est fait interrompu en plein clash, hué par le public. Son adversaire lui a damé le pion en se faisant applaudir par le public et même le jury. Résultat, Orelsan a été donc éliminé au bout du premier tour. Une bonne claque que le jeune rappeur a eu du mal à digérer.

Cependant, Orel a pu surmonter cet échec pour finalement construire une carrière incontournable par la suite. Devenu l’un des plus gros vendeurs du rap français, il détient également de nombreux autres records qui lui ont valu le titre d’Usan Bolt du rap français. 

Ambro Ola
Ambro Ola
Titulaire d’une licence en linguistique anglaise, je suis web rédacteur, content-manager. Je nourris une passion toute particulière pour l’art_ la poésie et la musique en l’occurrence. Bercé dès le jeune âge par les vers renversants des légendes du hip-hop tels que Eminem et Youssoupha, j’ai nourri très vite et mûri en grandissant, une forte affection pour le rap, la parole vivante, qui sait se faire tendre, instructive ou agressive.
Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous