AccueilHip Hop CultureOscars 2022 : Voici les moments forts de la soirée...

Oscars 2022 : Voici les moments forts de la soirée et la liste des gagnants

-

L’édition 2022 de la nuit des Oscars fait partie de celles que l’industrie du divertissement et le monde entier ne sont pas prêts d’oublier de sitôt. Tenue hier (27 mars), la prestigieuse soirée qui met en vedette les meilleurs acteurs, ainsi que les œuvres les plus emblématiques de l’année écoulée au sein du monde du cinéma a tenu toutes ses promesses. Entre distinctions grandeur nature et scène insolite, tous les ingrédients étaient au rendez-vous pour maintenir en alerte les cinéphiles et mélomanes du monde entier. Nous vous proposons ici un bref aperçu de l’événement.

Les plus grosses performances musicales de la nuit des Oscars 2022

C’est la performance épique de Beyoncé qui a ouvert le bal. Avec son morceau sur King Richard, nominé aux Oscars 2022, elle a plongé l’assistance dans le cœur de l’événement qui promettait déjà d’être atypique. Cependant, elle n’était pas la seule à bénir la soirée d’un set époustouflant. À sa suite, il y a eu Billie Eilish et Finneas qui ont presté sur la chanson “No Time to Die »  du film de James Bond du même nom, ainsi que Megan Thee Stallion qui a assuré un set sur “We Don’t Talk About Bruno” du projet Encanto.

Chacune de ses performances musicales a illuminé la nuit de belle manière. Cependant, l’événement de la soirée se matérialise par un coup donné par Will Smith à son compère Chris Rock sur scène après que ce dernier a fait une blague sur son épouse Jada.

Le moment le plus insolite de la soirée : quand Will Smith donne un coup à Chris Rock

Au milieu des éclats de rire, des sensations fortes, du glamour et des récompenses décernées, il y eut un moment où Will Smith et Chris Rock en sont venus aux mains. Voici les faits : Alors qu’il est choisi par l’Académie pour présenter le prix du meilleur long métrage documentaire, Rock était sur scène. Le comédien a profité de sa présence devant l’assistance pour lancer des blagues aux célébrités présentes dans le public. En effet, il a lancé des piques à Javier Bardem et Penelope Cruz pour avoir été nominés le même soir. Sur la même note de plaisanterie, l’acteur a plaisanté sur Denzel Washington, en laissant entendre qu’en tant que Macbeth, il avait dit “Le roi Lear n’a rien contre moi.”.

En revanche, de toutes les blagues qu’il a faites, celle ayant trait à Jada Pinkett-Smith en l’identifiant au personnage du film G.I Joe restera dans les mémoires.  “Jada, je t’aime, G.I Jane 2, j’ai hâte de le voir”, a-t-il laissé sorti, faisant apparemment référence à la tête chauve de l’actrice. Faut-il encore le rappeler, Pinkett-Smith souffre de l’alopécie– une maladie auto-immune qui provoque la perte de cheveux. L’épouse de Will Smith l’a elle-même révélé en 2018 et rappelé plus récemment dans une vidéo publiée sur Instagram en mois de décembre 2021.

Après que Rock a laissé sa blague sortir, Smith s’est approché de lui pour lui porter un coup au visage. Alors que le comédien s’est exclamé et a continué à rire de la blague.  L’audio a été coupé pour le public. Néanmoins, il y a eu des vidéos non censurées de la scène qui circulent depuis sur la toile. On y voit notamment Chris Rock qui déclare : “Will Smith vient de me claquer une merde.”

Tandis que l’humoriste de l’occasion continuait son set, en l’occurrence des blagues sur Pinkett-Smith, Will lui a lancé ceci : « garde le nom de ma femme hors de ta putain de bouche ».

Pour information, ce n’était pas la première fois que Chris Rock fait des blagues sur Jada à propos des Oscars. En 2016, tandis que Rock était présentateur aux Oscars et que Pinkett-Smith boycottait l’événement à cause de la controverse “Oscars So White“, le comédien a lancé une pique à son encontre. “Jada boycottant les Oscars, c’est comme moi boycottant la culotte de Rihanna. Je n’étais pas invité. », avait-il déclaré. Plus tard, l’actrice lui a repondu :  “Hé, regarde, ce n’est pas étonnant, on s’y attend.. Nous devons continuer à avancer. »

Si Will Smith est resté silencieux à cette époque, il n’a pas tenu à maintenir son impassibilité face à cette nouvelle pique de Chris Rock. Toutefois, lorsqu’il a reçu le prix du Meilleur acteur de l’année, l’interprète de Richard Williams a présenté ses excuses ses excuses à l’Académie en charge de l’évenement. Nous vous proposons de voir la vidéo de la scène juste ici avant de prendre connaissance de son discours.

 

Discours émouvant et Mea culpa de Will Smith

Plus tard au cours de la soirée, après la scène avec Chris Rock, Will Smith a été sacré Meilleur acteur de l’année, à la suite de son rôle principal dans le film King Richard. Pour l’occasion, l’acteur a fait un discours assez profond et plein d’émotion. En faisant référence au moment viral de la soirée, il commence par déclarer :  “Richard Williams était un féroce défenseur de sa famille”.

Par la suite, il a parlé du film en mentionnant certains des acteurs de l’œuvre. “En cette période de ma vie, en ce moment, je suis submergé par ce que Dieu m’appelle à faire et à être dans ce monde. En faisant ce film, j’ai dû protéger Aunganue Ellis, qui est l’une des personnes les plus fortes et les plus délicates que j’ai jamais rencontrées. Je dois protéger Saniyya [Sidney] et Demi [Singleton], les deux actrices qui jouent Vénus et Serena. Je suis appelé dans ma vie à aimer les gens, à les protéger et à être un fleuve pour mon peuple. »

“Maintenant, je sais que pour faire ce que nous faisons, tu dois être capable d’encaisser des abus. Tu dois pouvoir faire en sorte que les gens parlent de toi comme des fous. Dans ce métier, vous devez être capable d’avoir des gens qui vous manquent de respect. Et tu dois sourire et prétendre que ça va », a-t-il poursuivi, se montrant davantage émotif, les larmes aux yeux.  “Denzel [Washington] m’a dit il y a quelques minutes, il a dit : ” À votre moment le plus élevé, c’est là que le diable vient à vous. “

“C’est comme si je voulais être un vaisseau d’amour. Je tiens à remercier Venus et Serena Williams…et toute la famille Williams pour m’avoir confié votre histoire. C’est ce que je veux faire. Je veux être un ambassadeur de ce genre d’amour, d’attention et de préoccupation. »

Pour finir, l’acteur a prononcé son mea culpa, mais sans prononcer une seule fois la nom de Chris Rock :

“Je veux m’excuser auprès de l’Académie, je veux m’excuser auprès de mes collègues nominés”, a-t-il déclaré, toujours en larmes. “C’est un beau moment et je ne pleure pas pour avoir remporté un prix. Il ne s’agit pas de gagner un prix pour moi. Il s’agit de pouvoir éclairer tout le monde… L’art imite la vie. Je ressemble au père fou comme ils l’ont dit… comme ils l’ont dit à propos de Richard Williams. L’amour vous fera faire des choses folles. »

Et en réalité, l’amour lui a fait faire une chose absolument folle au cours de cette nuit des Oscars. Sans transition, nous vous proposons de découvrir la liste complète des lauréats de cette édition.

La liste complète des gagnants de l’édition 2022 de la nuit des Oscars

Voici pour vous la liste officielle des gagnants des Oscars 2022.


MEILLEURE IMAGE
Belfast (Laura Berwick, Kenneth Branagh, Becca Kovacik and Tamar Thomas, Producers)
WINNER: CODA (Philippe Rousselet, Fabrice Gianfermi and Patrick Wachsberger, Producers)
Don’t Look Up (Adam McKay and Kevin Messick, Producers)
Drive My Car (Teruhisa Yamamoto, Producer)
Dune (Mary Parent, Denis Villeneuve and Cale Boyter, Producers)
King Richard (Tim White, Trevor White and Will Smith, Producers)
Licorice Pizza (Sara Murphy, Adam Somner and Paul Thomas Anderson, Producers)
Nightmare Alley (Guillermo del Toro, J. Miles Dale and Bradley Cooper, Producers)
The Power of the Dog (Jane Campion, Tanya Seghatchian, Emile Sherman, Iain Canning and Roger Frappier, Producers)
West Side Story (Steven Spielberg and Kristie Macosko Krieger, Producers)


MEILLEUR REALISATEUR
Paul Thomas Anderson (Licorice Pizza)
Kenneth Branagh (Belfast)
LAUREAT : Jane Campion (The Power of the Dog)
Ryûsuke Hamaguchi (Drive My Car)
Steven Spielberg (West Side Story)


MEILLEUR ACTRICE
LAUREAT : Jessica Chastain (The Eyes of Tammy Faye)
Olivia Colman (The Lost Daughter)
Penélope Cruz (Parallel Mothers)
Nicole Kidman (Being the Ricardos)
Kristen Stewart (Spencer)


MEILLEUR ACTEUR
Javier Bardem (Being the Ricardos)
Benedict Cumberbatch (The Power of the Dog)
Andrew Garfield (Tick, Tick … Boom!)
LAUREAT : Will Smith (King Richard)
Denzel Washington (The Tragedy of Macbeth)


MEILLEURE ACTRICE DANS UN SECOND RÔLE
Jessie Buckley (The Lost Daughter)
LAUREAT : Ariana DeBose (West Side Story)
Judi Dench (Belfast)
Kirsten Dunst (The Power of the Dog)
Aunjanue Ellis (King Richard)


MEILLEUR ACTEUR DANS UN SECOND RÔLE
Ciarán Hinds (Belfast)
LAUREAT : Troy Kotsur (CODA)
Jesse Plemons (The Power of the Dog)
J.K. Simmons (Being the Ricardos)
Kodi Smit-McPhee (The Power of the Dog)


MEILLEURE CONCEPTION DE COSTUME
LAUREAT : Cruella (Jenny Beavan)
Cyrano (Massimo Cantini Parrini and Jacqueline Durran)
Dune (Jacqueline West and Robert Morgan)
Nightmare Alley (Luis Sequeira)
West Side Story (Paul Tazewell)


MEILLEUR SON
Belfast (Denise Yarde, Simon Chase, James Mather and Niv Adiri)
LAUREAT : Dune (Mac Ruth, Mark Mangini, Theo Green, Doug Hemphill and Ron Bartlett)
No Time to Die (Simon Hayes, Oliver Tarney, James Harrison, Paul Massey and Mark Taylor)
The Power of the Dog (Richard Flynn, Robert Mackenzie and Tara Webb)
West Side Story (Tod A. Maitland, Gary Rydstrom, Brian Chumney, Andy Nelson and Shawn Murphy)


MEILLEURE MUSIQUE DE FILM
Don’t Look Up (Nicholas Britell)
LAUREAT : Dune (Hans Zimmer)
Encanto (Germaine Franco)
Madres Paralelas (Alberto Iglesias)
The Power of the Dog (Jonny Greenwood)


MEILLEUR SCÉNARIO ADAPTÉ
LAUREAT : CODA (Screenplay by Siân Heder)
Drive My Car (Screenplay by Ryusuke Hamaguchi, Takamasa Oe)
Dune (Screenplay by Jon Spaihts and Denis Villeneuve and Eric Roth)
The Lost Daughter (Written by Maggie Gyllenhaal)
The Power of the Dog (Written by Jane Campion)


MEILLEUR SCÉNARIO ORIGINALE
LAUREAT : Belfast (Written by Kenneth Branagh)
Don’t Look Up (Screenplay by Adam McKay; Story by Adam McKay & David Sirota)
King Richard (Written by Zach Baylin)
Licorice Pizza (Written by Paul Thomas Anderson)
The Worst Person in the World (Written by Eskil Vogt, Joachim Trier)


MEILLEUR COURT METRAGE D’ANIMATION
Affairs of the Art
Bestia
Boxballet
Robin Robin
LAUREAT : The Windshield Wiper


MEILLEUR COURT METRAGE D’ACTION EN DIRECT
Ala Kachuu — Take and Run
The Dress
LAUREAT : The Long Goodbye
On My Mind
Please Hold


MEILLEUR MONTAGE DE FILM
Don’t Look Up (Hank Corwin)
LAUREAT : Dune (Joe Walker)
King Richard (Pamela Martin)
The Power of the Dog (Peter Sciberras)
Tick, Tick… Boom! (Myron Kerstein and Andrew Weisblum)


MEILLEUR MAQUILLAGE ET COIFFURE
Coming 2 America
Cruella
Dune
LAUREAT : The Eyes of Tammy Faye
House of Gucci


MEILLEUR FILM D’ANIMATION
LAUREAT : Encanto (Jared Bush, Byron Howard, Yvett Merino and Clark Spencer)
Flee (Jonas Poher Rasmussen, Monica Hellström, Signe Byrge Sørensen and Charlotte De La Gournerie)
Luca (Enrico Casarosa and Andrea Warren)
The Mitchells vs. The Machines (Mike Rianda, Phil Lord, Christopher Miller and Kurt Albrecht)
Raya and the Last Dragon (Don Hall, Carlos López Estrada, Osnat Shurer and Peter Del Vecho)


MEILLEUR FILM DOCUMENTAIRE
Ascension
Attica
Flee
LAUREAT : Summer of Soul
Writing With Fire


MEILLEUR COURT METRAGE DOCUMENTAIRE
Audible
Lead Me Home
LAUREAT : The Queen of Basketball
Three Songs for Benazir
When We Were Bullies


MEILLEURE CHANSON ORIGINALE
“Be Alive” — Beyoncé Knowles-Carter & Darius Scott (King Richard)
“Dos Oruguitas” — Lin-Manuel Miranda (Encanto)
“Down to Joy” — Van Morrison (Belfast)
LAUREAT : “No Time to Die” — Billie Eilish & Finneas O’Connell (No Time to Die)
“Somehow You Do” — Diane Warren (Four Good Days)


MEILLEURE CINÉMATOGRAPHIE
LAUREAT : Dune (Greig Fraser)
Nightmare Alley (Dan Laustsen)
The Power of the Dog (Ari Wegner)
The Tragedy of Macbeth (Bruno Delbonnel)
West Side Story (Janusz Kaminski)


MEILLEUR FILM INTERNATIONAL
LAUREAT : Drive My Car (Japan)
Flee (Denmark)
The Hand of God (Italy)
Lunana: A Yak in the Classroom (Bhutan)
The Worst Person in the World (Norway)


MEILLEURE CONCEPTION DE PRODUCTION
LAUREAT : Dune (Zsuzsanna Sipos & Patrice Vermette)
Nightmare Alley (Tamara Deverell & Shane Vieau)
The Power of the Dog (Grant Major & Amber Richards)
The Tragedy of Macbeth (Stefan Dechant & Nancy Haigh)
West Side Story (Rena DeAngelo & Adam Stockhausen)


MEILLEURS EFFETS VISUELS
LAUREAT : Dune (Paul Lambert, Tristan Myles, Brian Connor and Gerd Nefzer)
Free Guy (Swen Gillberg, Bryan Grill, Nikos Kalaitzidis and Dan Sudick)
No Time to Die (Charlie Noble, Joel Green, Jonathan Fawkner and Chris Corbould)
Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings (Christopher Townsend, Joe Farrell, Sean Noel Walker and Dan Oliver)
Spider-Man: No Way Home (Kelly Port, Chris Waegner, Scott Edelstein and Dan Sudick)


 

Ambro Ola
Ambro Ola
Titulaire d’un diplôme en linguistique anglaise, je suis web rédacteur, content-manager. Je nourris une passion toute particulière pour l’art_ la poésie et la musique en l’occurrence. Bercé dès le jeune âge par les vers renversants des légendes du hip-hop tels que Eminem et Youssoupha, j’ai nourri très vite et mûri en grandissant, une forte affection pour le rap, la parole vivante, qui sait se faire tendre, instructive ou agressive. Retrouvez moi sur Twitter ou Linkedin !
Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous