Procès de Jussie Smollet : le seul juré Noir exprime sa déception

-

Le procès de Jussie Smollet a commencé par la sélection du jury et s’est achevé par la condamnation de l’acteur. Ce dernier est accusé d’avoir mis en scène sa propre agression, de trouble à l’ordre public et de fausse déclaration. Après les nombreux jours de procès, le seul juré Noir exprime son mécontentement face à l’absence d’autres jurés Noirs dans l’affaire.

Un seul juré Noir sélectionné

Andre Hope, 63 ans, déclare avoir été déçu d’être la seule personne Noire sélectionnée pour le procès de l’ancien acteur d’Empire, Jussie Smollet qui est un Afro-américain. Andre est un résident de Bellwood et un cuisinier à la retraite. Dans une récente interview, il s’est ouvert sur ce qu’il pensait de cette affaire. Il a déclaré à un journaliste après l’annonce du verdict les propos suivants : « 2 heures du matin, il fait froid dehors… Quand vous faites appel à votre bon sens et que vous voyez ce qu’il y a, oui, ça ne colle pas ».

De toute évidence, ce juré remet en doute la culpabilité de Jussie Smollet. Puisqu’il est le seul Noir du lot, il pense peut-être que cela a pénalisé l’acteur qui aurait dû avoir plus de personnes Noires que de blanches dans son jury. Apparemment, le cuisinier pense que si cela avait été le cas, le sort de Jussie Smollet aurait été différent et favorable pour lui.

Un verdict non validé par le seul juré Noir

Le juré Andre Hope s’est également exprimé concernant le sujet controversé de la corde (prétendument placée autour du cou de Smollett par les frères Osundairo). Il a déclaré qu’il s’agissait d’une « pièce à conviction essentielle » et il a ajouté : « En tant qu’afro-américain, je ne remettrai pas du tout ce nœud coulant » avec beaucoup d’emphase.

Sa dernière déclaration se réfère au choix de Jussie Smollet de remettre le nœud coulant de son agression en sortant de chez lui. L’acteur a pris cette décision après l’annonce du verdict de condamnation pour mise en scène d’un faux crime de haine.

A propos de ce verdict, le seul juré noir nous informe que le jury n’a jamais débattu ni ne s’est retrouvé dans une impasse. Il n’a pas oublié de mentionner que les membres ont « pris leur temps pour être minutieux pendant les neuf heures et demie de délibérations ». Hope a félicité ses collègues jurés pour leur travail, mais a répété qu’il était déçu d’avoir été la seule personne noire sélectionnée.

Après les longs débats du procès et les déclarations de chacun des témoins, le juré Hope admet qu’il ne comprend toujours pas le mobile de Smollett. « Je n’ai toujours pas compris le motif pour lequel il l’a fait, pourquoi cela devait même arriver. C’était une star ».

Remettre la corde au cou : un choix gênant

USAToday rapporte que d’autres Noirs américains se sont sentis mal à l’aise et déroutés par la décision de Smollett. En effet, le condamné a choisi de remettre la corde au cou en sortant de chez lui pour que les autorités puissent la voir après l’avoir déjà enlevée.

« J’étais inquiet parce que je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de Noirs en Amérique qui s’ils avaient une corde au cou ne l’enlèveraient pas immédiatement », a déclaré Eddie Johnson, directeur de la police de Chicago, après le verdict de culpabilité de l’acteur disgracié.

Le réalisateur de B-Boy Blues doit retourner devant le tribunal au cours de la nouvelle année pour connaître sa peine. Les experts ont déjà prédit qu’il sera placé en probation et qu’on lui ordonnera d’effectuer des travaux d’intérêt général à la suite de ses crimes. Le juré Hope affirme que cela lui convient, car il ne pense pas que Smollett mérite d’aller en prison, et il espère que la star pourra reprendre sa carrière avec succès.

Sur ce dernier aspect, l’avenir est difficile à prédire pour la carrière de l’acteur qui a déjà été retiré de la série Empire qui l’a fait connaître. Le monde du cinéma lui fera-t-il à nouveau confiance après tout ceci ?

Ambro Ola
Ambro Ola
Titulaire d’un diplôme en linguistique anglaise, je suis web rédacteur, content-manager. Je nourris une passion toute particulière pour l’art_ la poésie et la musique en l’occurrence. Bercé dès le jeune âge par les vers renversants des légendes du hip-hop tels que Eminem et Youssoupha, j’ai nourri très vite et mûri en grandissant, une forte affection pour le rap, la parole vivante, qui sait se faire tendre, instructive ou agressive. Retrouvez moi sur Twitter ou Linkedin !
Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous