in

Insolite : polémique autour de Damso et de l’hymne Belge

image damso polémique belgique hymne
Quand tu les regardes tous de haut derrière tes lunettes

En ce qui concerne les polémiques un peu stériles qui entourent le rap, on n’est plus à une stupidité près, entre les interviews d’Ardisson, les prises de position de certaines associations féministes contre Orelsan, ou encore les procès lancés à tout le rap français par le député François Grosdidier pendant la présidence Sarkozy.

Récemment, une autre polémique assez drôle a attiré notre attention : celle de Damso qui a été choisi pour écrire l’hymne à la Coupe du Monde 2014. Retour sur un débat aussi ridicule qu’inutile.

Une histoire belge ?

Il y a un peu plus d »une semaine, le rappeur Damso a été choisi pour écrire l’hymne Belge de la coupe du monde en Russie, qui aura lieu cet été. Une annonce qui a été accueillie de manière très positive par les premiers concernés, à savoir, les joueurs de l’équipe Belge.

Il faut dire que le rappeur fait partie des vedettes francophones, et que son succès cette année est vraiment énorme. Oui mais voilà, quelques associations probablement en manque de causes à défendre, puis des journalistes, et enfin des politiciens, se sont mis à s’agiter dans tous les sens. Et comme bien souvent, c’est complètement ridicule.

La présidente du Conseil des Femmes Francophones (si vous ne savez pas à quoi ce Conseil sert, on vous rassure, nous non plus) a notamment reproché à Damso ses textes assez crus sur les relations homme-femmes, mais aussi parce que les paroles sont  »très brutales par rapport à ce qu’il dit de la société ».

«On est quand même dans un contexte aujourd’hui où on promeut l’égalité hommes-femmes, où on essaie justement de comprendre ce qui fait que la société en est encore avec des stéréotypes sexistes aussi graves. Et le monde du foot est un monde où on essaie justement de faire passer des valeurs, où on essaie de montrer l’exemple par rapport aux jeunes, et là on va à l’encontre de tout ça. Est-ce que c’est vraiment le moment pour l’Union belge de foot de mettre en avant quelqu’un qui va inciter à l’utilisation de drogues, qui va inciter au harcèlement, qui va inciter aux violences ?»

Alors on ne va pas le réexpliquer 100 000 fois : reprocher à un rappeur le caractère trop cru, c’est con parce que d’une part, ça l’incite à recommencer, par esprit de contradiction, le rap ayant été trop longtemps bâillonné. Mais c’est aussi con car la francophonie regorge de chansons paillardes aux paroles au moins aussi  »dégradantes » pour la femme que celles de Damso. C’est encore plus con, car Damso, comme Johnny Halliday lorsqu’il chante, incarne un artiste, un personnage, et que c’est donc en quelques sortes de la fiction. L’accusé d’incitation à la violence serait comme d’enfermer Rambo ou Schwarzenegger, ça n’aurait pas beaucoup de sens. D’autre part, il faut vraiment être le dernier des connards pour penser que Damso va mettre des « bite » « chatte » « pute » dans les paroles d’une chanson qui devrait parler d’abord de football.

Enfin, et il est tout de même utile de le mentionner, le rap n’est pas une musique de jeunes ou pour les jeunes, c’est un art qui, comme tous les autres, n’est pas dans sa globalité destiné à être tout public. S’il y a des films interdits aux moins de 16 ans, il y a aussi des paroles de rappeurs qui ne sont pas à mettre entre toutes les mains, sans pour autant qu’on accuse l’artiste de faire l’apologie de la violence, du viol, de la haine, ou je ne sais quoi. On tenait d’ailleurs à préciser qu’il  y pour l’instant plus d’agresseurs sexuels recensés dans la politique et les médias francophones que dans le rap francophone, ce qui montre que parler de sexe dans ses chansons ne fait pas forcément de vous un satyre dégénéré, contrairement à ces frustrés en costard emprisonnés sous le poids des apparences qui attendent d’être à l’abri des regards pour relâcher la pression et se permettre le spires excès (coucou DSK, Georges Tron, Nicolas Sarkozy, etc…).

Damso s’est d’ailleurs expliqué mille fois sur le sujet, et il se défend très bien tout seul. EN attendant, la Belgique, pays de l’humour, semble avoir un peu perdu son sourire. Mais de toutes façons, le choix de l’Union Belge de Football est fait, et Damso a même déclaré avoir fini le son. L’Union Belge a annoncé qu’elle conservait un droit de regard sur les paroles, ce qui était évident pour tout le monde. Sauf pour certaines associations féministes, visiblement…

Même interdit 🚫 C’est toujours DEMS #RDVen2018

Une publication partagée par DAMSOVNI (@thedamso) le

Written by Rémi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image kekra vréel 3 chronique

Kekra dévoile son  »Vréel 3 » !

image shqauille o'neal arbre paniers cassés

Shaquille fait un arbre avec ses paniers cassés !