Nos 8 sons rap français de décembre 2018 !

-

L’année 2018 vient de toucher à sa fin. L’occasion pour nous de revenir sur les 10 meilleurs morceaux de rap français et de rap US sur l’année écoulée, mais cela ne nous empêche pas de concocter notre traditionnelle liste des meilleurs morceaux du mois précédent. Voici donc notre Top 10 du mois de décembre !

Rohff – J’ai passé l’âge

Rohff a signé un retour fracassant avec son album « Surnaturel » le 14 décembre. Sans aucune promo ni label, il a cumulé plus de 26 000 ventes en première semaine. Surtout, il a satisfait ses fans avec une formule qui a fait son succès : un rap sincère, sûr de ses forces et toujours la même recherche de performance. « J’ai passé l’âge » est l’illustration parfaite du projet réussi de Roh2f. Avant un nouvel album en début d’année 2019 !

YouTube video

13 Block – Zidane

Le groupe le plus en vue de Sevran a connu une année riche. Ce fut d’abord celle de son second album « Triple S ». OldPee, Stavo, Zed et Zefor se sont imposés comme les rois de la trap française, grâce à leurs gimmicks naturels, leurs refrains entêtants et la narration simple d’un vécu de bicraveur. Avec « Zidane », ils ont livré en cette fin d’année un bel aperçu de leur marge de progression pour 2019. Des couplets percutants avec des « pass-pass » entre Mc’s et un vrai charisme au mic’.

YouTube video

Plk ft. SCH – Hier

Parmi les grosses connexions rap français de l’année, ce feat entre la valeur montante qu’est PLK et la star confirmée qu’est SCH vaut des points. Extrait du premier album du rappeur parisien « Polak », ce morceau démontre la bonne alchimie entre les deux hommes. Si ce n’est pas une compétition, le S s’empare quelque peu du son et pose sa patte dessus grâce à un couplet et un refrain d’une incroyable qualité.

YouTube video

Heuss L’enfoiré – BX Land #3

Nouvelle signature d’Affranchis Records, le label de Fianso, Heuss a affiché de belles promesses que l’on sent confirmer en 2019. Un son qui pourrait vite devenir un de ses classiques avec « L’enfoiré », un tube à son échelle avec « L’addition » en feat avec Vald, et la suite des aventures en freestyle avec ce troisième numéro de Bx Land. Son style si atypique, fait de name-dropping géographiques improbables et d’un rap cru seront à découvrir plus en profondeur dans son album « En Esprit » à venir le 25 janvier.

YouTube video

Green Montana – Amsterdam

Au rayon espoir du rap francophone, Green Montana figure en bonne position. Le belge, originaire de Verviers, ville à mi-chemin entre Liège et Bruxelles, propose un rap mélancolique, accentué par l’utilisation douce de l’autotune. Il nous emmène avec lui dans cet état à mi-chemin entre le bien-être et la déprime, provoquant quoiqu’il arrive des émotions. Le visuel est aussi très léché. Il a annoncé qu’un projet de 7 ou 8 titres était en préparation. Affaire à suivre.

YouTube video

Kery James – Le jour où j’arrêterai le rap

Comme il en a pris l’habitude durant sa longue carrière de plus de 25 ans, Kery James se livre ici dans un morceau fleuve. Histoire de faire état de ses remords, de la banlieue, de sa vision actuelle du rap et de la société… Une vidéo tournée en one shot qui touche directement au coeur, en attendant le « vrai » clip . Pour ceux qui sont passés à côté, il s’agit d’un extrait de l’album « J’rap encore » sorti à la fin de l’année.

YouTube video

Ol’ Kainry – Quel Baye

Toujours présent et toujours pertinent, Dyfrey continue de cracher le feu au mic’. Avec sa voix rauque et son mélange habile entre hardcore et phases marrantes, le rappeur du 91 propose un rap street qui parle aux connaisseurs. Il sait s’adapter aux nouvelles sonorités comme en témoigne ce son « Quel Baye ». C’est extrait de son album « Raftel » sorti en fin d’année dans lequel il développe des univers variés.

YouTube video

Jarod – Termine 2018

Pour conclure ce top, on vous propose logiquement Jarod. Depuis 2011, le rappeur parisien lâche un freestyle intitulé « Termine 20– » à la fin du mois de décembre. Un exercice de style dans lequel il remet les pendules à l’heure et démontre qu’il fait partie des Mc’s les plus sous-côtés du rap hexagonal. Toujours direct, il n’hésite pas à égratigner d’autres rappeurs : « Tu retournes ta veste quand tu pèses, Soolking » et « Ça me fait marrer comme bouboule qui se fait démarrer parce qu il a voulu prendre la fuite » envers Sadek.

YouTube video

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous
Hip Hop Corner

GRATUIT
VOIR