in

Veerus te parle de son « Périple » avec Deen Burbigo !

image veerus clip deen burbigo periple
Veerus et Deen Burbigo sont posés au Japon dans le clip de "Périple".

Veerus, c’est une des voix qui fait vivre le rap français francophone depuis maintenant plus de 7 ans. Le MC est originaire de Dunkerque, et il ramène dans le game une certain fraîcheur, une capacité à s’adapter aux sonorités les plus actuelles, sans changer le fond de son discours, ni céder à la facilité des rimes très simples et des egotrips trop répétitifs. Un véritable charbonneur de la rime, dont l’album « Mercure » sorti en 2017, avait récolté pas mal de louanges.

Cette fois, il est de retour avec un nouvel album, « Iceberg Slim », prévu pour le 20 avril, et dont il vient de nous dévoiler un extrait en clip. le morceau s’appelle « Périple », et Veerus y est accompagné de Deen Burbigo !

Les relations humaines, sacré casse-tête

Et pour le clip de cette collaboration, Veerus a décidé de rejoindre l’un des artistes duquel il est le plus proche dans ce game, Monsieur Deen Burbigo. Au Japon, évidemment, car vous n’êtes pas sans savoir qu’il est parti là-bas pour s’imprégner de la culture et trouver de nouvelles inspirations. Du coup, on retrouve beaucoup de plans serrés sur nos deux rappeurs, qui ont juste pour but de montrer de vrais moments de vie, le tout à un rythme assez élevé, pour que la notion de « Périple » soit présente : on file d’un plan à l’autre à une vitesse assez folle, comme dans les différentes étapes de nos vies.

Le texte parle d’ailleurs de relations humaines, plus particulièrement de celles ente hommes et femmes, et les deux ont malheureusement beaucoup de mal à faire durer leurs histoires. Ça nous donne quelques très bonnes punchlines, par exemple celle-ci, de Deen : « branlette is the new fuck, comme ça j’ai moins d’problèmes, mes couilles seront jamais trop vides, ma tête sera jamais trop pleine ». Joli sens de la formule. Et énorme travail des deux beatmakers Heizenberg et Alex Lustig pour cette prod nuageuse, à mi-chemin entre le « Mask Off » de Future et des musiques japonaises plus classiques, et de Salim Boujtita pour la réalisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton avis?

image meek mill clip 1942 flows

Meek Mill toujours aussi fort pour le clip de « 1942 Flows » !

image dj pone le rat luciano c'est pour mon clan

DJ Pone et Le Rat Luciano le disent : « C’est pour mon clan » ! [Inédit]