in

YL balance son « Freestyle Confidences N°1 »

image yl freestyle confidences n1
YL en bas de sa tour avec son équipe dans son "Freestyle Confidence N°1".

Le rappeur marseillais YL fait partie de ceux qui ont acquis un véritable statut en 2017. Pas un statut de star du rap, on, pas encore, mais plutôt le statut d’outsider, celui qui pourrait très bien faire extrêmement mal même si tous les yeux ne sont pas encore tournés vers lui. Quoiqu’il en soit, le rappeur a l’air bien décidé à franchir encore un pallier en 2018.

C’est dans ce but qu’il nous dévoile son « Freestyle Confidences N°1 », pour annoncer sa mixtape « Confidences », qui arrivera dans les bacs le 23 février.

YL toujours en kickeur

YL fait partie de cette race de MC qui a ressuscité en 2016/2017, celle des kickeurs, ceux qui débitent sur le beat de manière agressive, comme Sofiane par exemple. Un rap très apprécié, qui est de retour pour notre plus grand bonheur. Le freestyle est évidemment un de ses exercices favoris, et ça n’est donc pas étonnant de le voir performer dans un tel contexte.

Ici, on le voit dans un hall, en compagnie de gars de chez lui, sans trop d’artifices, juste pour montrer qu’il  y a du monde avec lui. Un freestyle sans forcément de thème, à part celui de la faim. Car YL semble avoir de plus en plus la dalle, en tout cas, c’est ce qu’il veut dégager avant la sortie de sa mixtape, et cette posture lui va bien.

Pas son meilleur freestyle, mais on sait bien qu’il va monter en gamme au fur et à mesure qu’on va se rapprocher de la sortie de son projet, le 23 février prochain ! Pour ce qui est des crédits, ça sort toujours chez Def Jam France et Bylka Prod, c’est Hansley qui a produit le clip, et c’est évidemment L’Adjoint qui est derrière l’instrumentale. Un combo efficace, assurément!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton avis?

image orus 1

Orus partage enfin le clip : Lumière froide!

image-booba-concert

Booba vs Rohff et Seth Gueko : quand le rap français touche le fond…