in

Conway brille de toute sa noirceur sur son album « Look What I Became » [Stream]

image-conway-the-machine-look-what-i-became
Conway brille de toute sa noirceur sur son album "Look What I Became" [Stream]

Jusqu’alors tapis dans l’ombre de l’underground, Conway vise la lumière avec son premier album en major, Look What I Became.

Longtemps resté dans l’ombre de l’underground, Conway Tha Machine s’attire de plus en plus le feu des projecteurs depuis sa signature dans les rangs d’Eminem et de Shady Records, mais aussi chez Roc Nation. Au début d’une irrésistible ascension, il a dévoilé il y a quelques jours son nouvel album intitulé Look What I Bacame. Au début du mois, le rappeur originaire de Buffalo déclarait à propos de son projet :

« Look What I Become est un apéritif avant God Don’t Mistakes. Jefais tout pour rester en feu, je nourris et je satisfais la rue avec ma musique. Je peins des images. Je suis parti de rien, et maintenant je suis signé en major et je fais de la musique avec Eminem. Cet album représente cette évolution. Il est incroyable et c’est l’un de mes préférés que j’ai enregistré jusqu’à présent. J’ai fait confiance en Westside pour concrétiser ma vision musicale. Une pépite n’est pas une pépite si elle n’est pas trempée dans la sauce. C’est ce qui lui donne toute sa saveur ».

Welcome to Buffalo

Porté par le single « Tito’s Back« , ce prequel à l’album comporte en effet tout ce qui fait la force et l’identité artistique de La Machine. Des productions lourdes et emplies de noirceur et des textes froids. En somme, ce tableau musical révèle simplement le climat hostile et la violence qui règnent dans les rues de Buffalo.

Cette ville située dans l’ouest de l’état de New-York est en effet, toujours gangrenée par la culture des gangs et ses activités illicites. Tout ce quotidien mêlant vie de gangster, règlements de comptes, fusillades vente de drogue et jeunesse désabusée transpire dans la musique de Conway.

Cet environnement violent lui a même laissé des trace visibles et des séquelles irréversibles : une paralysie faciale causée par un impact de balle. Grâce à son flow assassin, il en aura finalement fait l’une de ses armes les plus destructrices.

Cet effort de neuf titres a donc été produit par son inséparable pote Westside Gunn, et comprend des collaborations de ce dernier, mais aussi de Benny The Butcher, Jim Jones, Dave East, Elcamino et Amber Simone. A la prod, on retrouve évidemment The Alchemist, DJ Muggs et Statik Selektah.

Ne soyez pas surpris de ne pas trouver « Bang », son duo avec Eminem sur la tracklist, car ce single fera partie de God Don’t Mistakes, son autre projet donc, qui sortira dans les prochains mois chez Shady Records. Si ce Look What I Became n’était que l’apéritif, soyez sûrs que son successeur va faire mal, très mal.

What do you think?

image-adidas-yeezy-boost-700-V2-hospital-blue

La Yeezy Boost V2 « Hospital Blue » sort bientôt !

image-joey starr-propos- lilian-thuram

Joey Starr affiche son soutien à Lilian Thuram après la polémique