in

Eminem : Quand Marshall est devenu Slim Shady

Offset enflamme Twitter après ses propos houleux sur le hip-hop
Quand les tracklists apparaissent toutes seules sur le net...

Eminem s’est imposé au fil du temps comme l’un des saints patrons du mouvement américain, mais pourquoi un gamin blanc de Detroit est-il finalement devenu la légende que nous connaissons ?

Tête blonde, yeux bleus et gabarit moyen … Ce n’est pas la description que l’on ferait du rappeur type, et à plus forte raison dans les 90’s où le bon rap était, dans l’inconscient collectif, forcément sorti d’une plume afro-américaine. Mais alors comment se fait-il qu’un rappeur blanc ait réussi à se faire une place dans un milieu où le crédit n’était pas accordé aux caucasiens ?

Et bien parmi les éléments de réponse, il apparaît tout d’abord que cela ne relève pas du hasard. Une immense majorité de personnes interrogées sur Eminem en entrevue confieront qu’ils ont été tout bonnement bluffés par la première prestation qu’ils ont vu de lui. Un effet de surprise conséquent à sa verve dès que le beat démarre, la finesse de son phrasée couplé à son appétit sans merci pour le emcee qui lui fait front.

Eminem un talent inégalé

Dans son domaine, le Slim Shady est resté le meilleur durant deux décennies. Et encore aujourd’hui il garde quelques rimes mortelles pour qui oserait le titiller. Beaucoup de emcees travailleront toute leur vie pour parfaire leur niveau en clash sans jamais atteindre un tel niveau et c’est ce en quoi il reste au dessus du lot; on parle bien de talent pur dans le cas Eminem. Dans les années où il faisait ses preuves, il a appris à faire de sa particularité une force … Qui se méfierait du petit blanc au micro après tout ? Mauvais calcul pour ceux qui l’ont sous-estimés, ils s’en souviennent encore !

« Il peut rapper mieux que 92% des rappeurs … Tous les enfants noirs qui ne l’aiment pas sont des rageux »

Ice-T

Si on accorde aujourd’hui les titres de « King of Rap » voire de « God of Rap » à l’ancien gamin des roulottes c’est définitivement parce que sa légende a été puisée dans la réalité. S’il est clair que le jeune Marshall a fini par faire les bonnes rencontres et que sa carrière en a été propulsé, le talent reste le fond de commerce de l’artiste. Entre clips déjantés et clashes de maintes personnalités américaines, il est clair que l’enfant terrible de Detroit n’a pas fini d’écrire sa légende …

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image-josephine-nouvel-an-hip-hop-soul

Votre nouvel An Hip-Hop au théâtre du Châtelet ![Jeu-Concours]

image-6ix9ine-libérable

Tekashi 6Ix9ine libérable sous 72h?