in

Retour vers le classique: « Lay Low » de Snoop Dogg feat. Nate Dogg, Butch Cassidy, Tha Eastsidaz & Master P

image Snoop Dogg article Retour vers le classique Lay Low

CLASSIQUE RAP US

Reprise de la semaine et donc du Retour vers le classique. On progresse à lister les grands sons du rap, mais il y a encore de quoi faire, rassurez-vous ! Pour se faire, on prend les même et on recommence serais-je tenter de dire, bien qu’aujourd’hui, c’est l’occasion d’entendre de nouveaux artistes (ou du moins, de ceux qui n’ont pas encore figurer dans cette rubrique) grâce à ce featuring. En effet, nous sommes en Californie, on représente la West Coast et pour cela, on écoute « Lay Low » de Snoop Dogg featuring Nate DoggButch Cassidy, Tha Eastsidaz et Master P. Tout un programme !

Inutile de revenir sur la présentation de Snoop et son cousin Nate, d’une part parce que vous les connaissez déjà très certainement, de l’autre parce qu’on les as déjà vu au préalable et donc déjà présentés. « Lay Low » est le second single du cinquième album solo de Snoop Doggy Dogg: « The Last Meal ». Produit par Dr.Dre (que l’on peut notamment entendre dans l’introduction du morceau pour nous apporter sa poésie: « All you motherfucking haters out there, can suck my motherfucking dick ! », il s’agit d’un sacré feat qui regroupe The Eastsidaz, Nate Dogg, Butch Cassidy et Master P. Et en toute logique, l’un des plus gros succès de Snoop.

Une chanson au sein de laquelle Nate Dogg calme tous ses haters, et ce dès le refrain (« For the niggas who be claiming my hood/And really ain’t from my gang, better lay low »), mettant en garde ses opposants car il ne plaisante pas (« I hope he don’t be thinking I’m just talking »). Snoop enchaîne avec un couplet résolument egotrip, plaçant quelques punchlines (« The only reason you alive cause I ain’t sent the word ») et revendiquant sa place de numéro 1 (« Return of the Top Dogg, and ain’t no stopping this »). Il en profite également pour dédicacer son homie Dre avec N.W.A (« From the World’s Most Dangerous Group, N.W.A »). Les autres MC’s poursuivent également leur mise en avant, l’évidence même de leur qualité. Le titre est sans cesse rappelé avec l’expression « lay low » que l’on retrouve au sein de plusieurs phases (« I ain’t for games, so if you wanna play ’em lay low »). Une agressivité assez mesurée, qui prend de l’ampleur néanmoins avec le couplet de Goldie Loc, relatant ses prouesses sexuelles sans plus se préoccuper du game comme les font ses compères. Tray Deee et Master P clôturent le son en recentrant la domination de Top Dogg et du label (« That’s even tho’ your CEO talk shit get slapped hard ») tout en lâchant une petite dédicace à Dre encore une fois (« Whassup pimping, it’s P and Snoop/With Dre on the beat, this ain’t nothing but loot »).

La force du featuring réside dans la complémentarité et la complicité de ses artistes, que l’on retrouve parfaitement ici. Le tout mis en musique par la prod de Dre, qui une fois encore prouve sa superbe maitrise des notes de piano, discrètes, minimes mais tellement efficaces… Un egotrip comme on les aime, qui sent bon la West Coast avec la voix chantonnante de Nate Dogg qui n’a pas son pareil pour faire de bons refrains. Nate au chorus, Dre à la prod, Snoop qui et les autres qui livrent leurs couplets… Faut-il quelque chose de plus pour faire un classique… ?

https://www.youtube.com/watch?v=F0AukadmcBc

 

image cover son Lay Low de Snoop Dogg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton avis?

image bronxstyle party soirée 2017

Festival A Change Of Direction: Rdv vendredi pour « La BronxStyle Party »

image dehmo passe d clip

Dehmo nous montre sa volonté dans son nouveau clip