spot_img
spot_img

Meek Mill a enfin été libéré!

-

Quand un ami sort de prison, on est forcément content pour lui, car on ne souhaite à personne l’incarcération à vie… Et quand c’est un rappeur, on l’impression que c’est comme si un gars du quartier, qu’on connaît un peu, sans plus, était relâché, et ça aussi, ça fait plaisir. Surtout quand le gars en question était en prison suite à une erreur judiciaire, on a l’impression que sa libération « rétabli l’ordre des choses ».

C’est ce qui arrive en ce moment à Meek Mill. Il vient d’être libéré de prison après avoir été condamné à 4 ans fermes, pour une roue arrière en ville. Un jugement un peu sévère, qui traduisait l’absence de logique et d’équité de la justice américaine lorsqu’elle traite des cas des jeunes Noirs.

Passage devant la Cour Suprême

Hier, le rappeur est passé devant la Cour Suprême de Pennsylvanie, pour contester le jugement fait à son encontre. Il a rappelé qu’il était en période de probation depuis ses 19 ans, à cause, entre autres, d’un dépistage de stupéfiants raté, ce qui lui avait valu des assignations à domicile, voire des peines de prison, et un rallongement systématique de sa période de probation. La cour suprême a cassé le jugement  initial, et a donné 60 jours à au tribunal pour revoir sa décision.

I’d like to thank God, my family, my friends, my attorneys, my team at Roc Nation including Jay Z, Desiree Perez, my good friend Michael Rubin, my fans, The Pennsylvania Supreme Court and all my public advocates for their love, support and encouragement during this difficult time. While the past five months have been a nightmare, the prayers, visits, calls, letters and rallies have helped me stay positive. To the Philadelphia District Attorney’s office, I’m grateful for your commitment to justice – not only for my case, but for others that have been wrongfully jailed due to police misconduct. Although I’m blessed to have the resources to fight this unjust situation, I understand that many people of color across the country don’t have that luxury and I plan to use my platform to shine a light on those issues. In the meantime, I plan to work closely with my legal team to overturn this unwarranted conviction and look forward to reuniting with my family and resuming my music career.

Une publication partagée par Meek Mill (@meekmill) le

En précisant bien que la juge Brinkley pouvait choisir de se récuser dans l’affaire, ce qui serait un moindre mal après tous les imbroglios qu’il y a eu autour du jugement, Meek Mill affirmant qu’on lui aurait fait du chantage pour qu’il change de label ou qu’il pose avec tel artiste. Le premier message du rappeur sur Twitter dit les choses suivantes : « Je suis reconnaissant de votre engagement pour la Justice. Je comprends que beaucoup de personnes de couleur à travers ce pays n’ont pas cette chance, et je compte bien utiliser ma tribune pour braquer les projecteurs sur ces problèmes ».

Il a ensuite fait un long post sur Instagram, et a rapidement été félicité par tous ses soutiens comme Kevin Hart, G Herbo, etc… On espère qu’il profitera de cette liberté nouvellement retrouvée pour nous sortir des morceaux qui tuent ! Comme celui ci-dessous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous