in

Pop Smoke a été arrêté pour une affaire de vol de Rolls Royce

Pop Smoke a été arrêté pour une affaire de vol de Rolls Royce
Pop Smoke a été arrêté pour une affaire de vol de Rolls Royce

Sa notoriété explose à peine dans le rap US que Pop Smoke commence déjà à faire parler de lui pour des affaires extra-musicales.

« Pop Smoke ? Mais c’est qui ce mec », diront la plupart d’entre-vous. A raison puisque le rappeur natif de New-York était inconnu au bataillon il y a encore quelques mois. C’est en 2019 qu’il éclate avec son morceau « Welcome to the Party ». Un tube instantané qui a déjà été remixé par Nicki Minaj, Skepta et Freeze Corleone en France. Plus récemment, le gars est apparu sur le projet JACKBOYS de Travis Scott et a présenté le clip son nouveau single “Christopher Walking”.

Vous l’aurez compris, fort de sa voix glacial et de ses ambiances drill sombres, il se dessine pour lui, un avenir radieux. Sauf qu’il commence déjà à entacher son tableau de carrière. Loin d’être aussi accablant que 6ix9ine ou XXXTentacion à leurs débuts, il vient d’être arrêté par la police fédérale pour son implication dans une affaire de transport de Rolls Royce volée.

Selon le New-York Times, l’acte d’accusation fédéral indique qu’entre novembre et décembre 2019, le rappeur, de son vrai nom Bashar Jackson, a fait passer une Rolls Royce Wraith noire à travers les frontières de l’Etat « sachant que ledit véhicule à moteur avait été volé ». Pop Smoke aurait en effet amené la voiture à New York sans autorisation, et le propriétaire de celle-ci l’a déclaré volée.

A priori, la Rolls Royce d’une valeur de 375 000 $ a été prêtée au rappeur par son propriétaire en Californie, pour qu’il l’utilise dans le cadre d’un tournage de clip. C’est en tout cas ce qu’a affirmé une source proche du dossier à CNN. La source a déclaré que le rappeur et le propriétaire avaient eu un accord verbal selon lequel le véhicule devait être restitué le lendemain. En échange, le propriétaire aurait un accès VIP à un futur concert de Pop Smoke.

Or, le propriétaire a signalé au département de police de Los Angeles, que le véhicule avait disparu en novembre, alors que Smoke ne l’aurait pas rapporté. La voiture a depuis été restituée à son propriétaire.

Dans cette affaire, le rappeur a plaidé non-coupable lors de sa mise en examen à Brooklyn vendredi. Il a été libéré sous caution à hauteur de 250 000 $ et retournera mardi devant un tribunal fédéral pour signer la caution.

Le procureur américain adjoint Gillian Kassner a également déclaré que Pop Smoke serait membre du gang des « 823 G Stone Crips ». Le juge d’instruction Ramon Reyes Jr. a alors ordonné au rappeur de ne pas avoir de contact avec des membres de gangs ou des victimes / témoins pendant sa liberté conditionnelle.

Tout est bien qui finit bien, même si le rappeur n’est pas à l’abri de nouveaux ennuis, surtout si ses activités illicites venaient à lui retomber dessus.

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Royce Da 5'9" et Yelawolf se clashent pour une sombre histoire de racisme

Royce Da 5’9″ et Yelawolf se clashent pour une sombre histoire de racisme

Niro ajoute quatre inédits et un clip à son album, Stupéfiant [Stream]

Niro ajoute quatre inédits et un clip à son album, Stupéfiant [Stream]