R.I.P : Ras G, le producteur iconique de Los Angeles est mort

-

Ras G, producteur et symbole de la scène hip-hop afrofuturiste de Los Angeles est décédé à l’âge précoce de 39 ans.

Le hip-hop et la musique électronique sont en deuil. Ils ne perdent pas l’une de ses figures les plus connues, mais sans doute l’un de ses plus grands pionniers de l’ombre. Ras G, beatmaker californien s est décédé à l’âge de 39 ans. Les causes de sa mort n’ont pas encore été communiquées, mais il avait révélé en décembre qu’il était atteint de diabète, d’une pneumonie, d’hypertension artérielle, d’hypothyroïdie et d’insuffisance cardiaque.

Ras G ou Gregory Shorter Jr de son vrai nom était connu pour sa musique cosmique et afrofuturiste à la croisée des genres. Il mélangeait le jazz, le funk, la soul, le hip-hop et le psychédélisme pour créer un cocktail explosif. Cet artisan de l’instrumental jouait souvent au Low End Theory, le club de Los Angeles qui a contribué à redonner une place forte aux musique funk, jazz et électronique dans le hip-hop de la ville.

Les hommages du hip-hop à un visionnaire

En seulement onze en de carrière (de 2008 à aujourd’hui), il a sorti pas moins de 24 albums et mixtapes. Parmi ses collaborateurs les plus marquants, on trouve des artistes comme Thundercat, The Underachievers, Lapalux, Daedelus, Open Mike Eagle, et même le français Mr. Oizo. N’oublions pas bien sûr Flying Lotus, le célèbre producteur avec lequel il avait formé le collectif Brainfeeder.

Le producteur n’a d’ailleurs pas manqué de saluer la mémoire de son collaborateur sur Twitter :

«Ras G a quitté la planète, bien au-delà de la galaxie. Montre-nous le chemin du cosmos, mon ami. Je t’aimerai toujours. Merci pour ton passage sur Terre.

Profondément respecté par ses pairs, Ras G a été honoré en masse par ses proches sur la toile ces dernières heures. Le producteur Hudson Mohawke a lui aussi exprimé sa tristesse. « Tellement triste… Ras G était un véritable visionnaire et un cinglé dans le meilleur sens du terme« . A son tour, le producteur Carl Craig l’a qualifié comme étant « l’un des plus badass du game« , et enfin, le musicien et poète Moor Mother a écrit: « Ras G était un vrai. Il croyait que le pouvoir de la musique pouvait guérir la planète. « 

Ainsi, que le pouvoir de sa musique perdure et qu’il repose en paix. Condoléances à sa famille et à ses proches.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous